Enseignement.be - Magazine PROF n°29

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°29

 


Dossier Ils ont décroché, ils ont repris pied

Parole d'expert - Pierre Hardy :
« Le système n’est plus tenable »

Article publié le 01 / 03 / 2016.

Instituteur et sociologue, Pierre Hardy a travaillé à l’Atelier marollien, à l’IPPJ de Braine-le-Château. Il a été formateur et coordinateur d’un Centre de Formation en Alternance, et a mené un projet-pilote de médiation scolaire. Il donne aussi des formations IFC sur l’autorité, la motivation, la relation positive avec le jeune…

Malgré nombre de discours optimistes et bienveillants pour le jeune en difficulté, « le système scolaire aboutit encore trop à des inégalités, à une dualisation entre écoles-citadelles et écoles-poubelles. Il relègue certains jeunes d’échec en échec ou les confie à des partenaires externes en se préoccupant trop peu d’orientation positive. Le travail humain doit-il être réservé aux seuls « mouroirs pédagogiques » ? Les règlements et les sanctions qui n’ont pas de sens peuvent devenir des machines infernales. La loi n’est pas un but en soi. C’est un moyen ».

« Cette situation dure depuis trop longtemps, elle n’est plus tenable. Au mieux et au plus tôt on sera préventif, dès le fondamental, au mieux ils réussiront leur apprentissage, quel que soit leur milieu social. Au mieux ce sera pour eux, au mieux cela soignera le mal-être de certains enseignants ».

Pour M. Hardy, être « tuteur de résilience » est une nouvelle composante de l’identité professionnelle de l’enseignant. Montrer au jeune par un regard, par une parole, par une attitude qu’il compte permet de donner du sens aux apprentissages : « Ces démarches concomitantes deviennent incontournables. Amener les gueules cassées à réussir des défis, cela donne de la fierté au jeune… à l’enseignant, et au système ».

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !