Enseignement.be - Magazine PROF n°29

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°29

 


Dossier Ils ont décroché, ils ont repris pied

Des mots parfois très durs et une grande attente…

Article publié le 01 / 03 / 2016.

Comme le souligne Benoît Galand, professeur à l’UCL qui explore notamment les questions de décrochage et de motivation, les caractéristiques familiales et socio-démographiques ont un impact sur le raccrochage scolaire, sans que les enseignants aient une réelle prise sur elles. Par contre, ils ont une réelle influence sur le contexte scolaire (1).

Dans ce dossier consacré au « raccrochage scolaire »,  nous avons donné la parole à des jeunes qui nous ont parlé de leur parcours, de leurs difficultés, de leurs réussites. Sans complexe. On trouvera l’intégralité de ces témoignages dans le « bonus » de ce dossier. Nous avons ensuite confronté ces récits à des experts, qui ont réagi, élargi le propos, livré leur analyse.

Nous avons été frappés par certains mots très durs de plusieurs témoins vis-à-vis des enseignants, de l’école, du « système ». Un système où la norme serait d’avoir un diplôme du supérieur pour espérer quelque chose dans la vie. Un système qui fait pression sur les jeunes et sur les enseignants. Qui crée de la souffrance, de la déception.

Nous avons été frappés par la note d’espoir que ces témoins adressent à ceux qui décrochent et aux personnes qui les encadrent. C’est un signe de reconnaissance envers ces adultes qui croient en ce qu’ils font et qui prennent le temps de les écouter. En donnant du sens aux apprentissages, ces adultes peuvent redonner des balises aux jeunes, devenir des modèles et créer une relation de confiance. En se montrant sévères, exigeants, mais justes, ils peuvent les aider à retrouver le plaisir d’apprendre (2).

Nous avons été frappés par l’absolue nécessité pour nos témoins de se fermer à l’école pendant un temps, pour faire le vide, avant de repartir d’un élément positif, d’une expérience, d’une figure confiante. Et de reconstruire petit à petit une estime de soi, un projet; de retrouver des repères avant de solliciter eux-mêmes un chemin qui les ramène vers l’école ou vers une formation.

Faut-il que les enseignants s’impliquent davantage ? Ou que d’autres adultes (éducateurs, agents CPMS, SAS,…) viennent les aider en deuxième ligne ? Nos experts ont des réponses différentes, mais s’accordent à dire la nécessité de maintenir le lien avec ces jeunes, de les accompagner.

(1) GALAND B., « Le rôle du contexte scolaire et de la démotivation dans l'absentéisme des élèves », dans Revue des sciences de l'éducation, vol. 30, numéro 1, pp. 125-142, http://bit.ly/1U4UN7C.
(2) Lire à ce sujet CHENU F., CRÉPIN F., JEHIN M., La motivation, comprendre et agir, AGE et ULg, 2003, http://bit.ly/1P1x14I.

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !