Homepage

Menu Enseignement.be

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Étudiants aux besoins spécifiques - Enseignement supérieur inclusif

L’étudiant qui présente une maladie invalidante avérée (atteint par exemple de déficience visuelle, de malentendance, de dyslexie grave ou d’un autre trouble spécifique de l’apprentissage,…) peut bénéficier de mesures particulières pour un accès aux études supérieures.

L’article 151 du décret du 7 novembre 2013 définissant le paysage de l'enseignement supérieur et l'organisation académique des études, dit décret « paysage » permet l’allègement du programme d’études annuel pour l’étudiant dont la participation aux activités d'apprentissage est rendue difficile en raison de son handicap. Ainsi, sur base d’une convention avec l’établissement d’enseignement dans lequel cet étudiant s’inscrit, son programme d’études pourrait ne pas dépasser 30 crédits au cours de l’année académique.

En outre, l’étudiant en situation d’handicap doit pouvoir se rendre sur le site des établissements d’enseignement, accéder aux lieux d’études et de vie estudiantine (amphithéâtre, bibliothèque, restaurant, etc.) et trouver une offre pédagogique adaptée à ses besoins.
C’est dans cette optique que le décret du 30 janvier 2014 relatif à l'enseignement supérieur inclusif a été adopté (lien vers le décret : http://www.gallilex.cfwb.be/document/pdf/39922_001.pdf).

On entend par enseignement inclusif : "enseignement qui met en œuvre des dispositifs visant à supprimer ou à réduire les barrières matérielles, pédagogiques, culturelles, sociales et psychologiques rencontrées lors de l'accès aux études, au cours des études et à l'insertion socioprofessionnelle par les étudiants bénéficiaires".
C’est un enseignement qui adapte ses infrastructures, ses méthodes et matériel pédagogiques ainsi que ses équipes éducatives afin que tout étudiant, quels que soient ses besoins spécifiques, puisse y être accueilli.

Cet étudiant peut, s’il en fait la demande, bénéficier d’accompagnement et d’aménagements raisonnables (définis en fonction de ses particularités et inscrits dans le cadre d’un plan d’accompagnement individualisé).

Les informations sur les modalités prévues en faveur d'un enseignement supérieur inclusif, la procédure relative à l’introduction d’une telle demande ainsi que toutes les formalités à remplir sont explicitées sur le site web de chaque établissement d’enseignement supérieur ou dans son Règlement des études.

En cas de refus d’aménagement raisonnable et/ou d’accompagnement demandé(s) par l’étudiant, celui-ci dispose d’un recours (Enseignement supérieur - les recours - tableau récapitulatif).

 

 

 

 

???