banner du site

Menu Enseignement.be

logo les FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo decolage
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°41

 

Dossier Mieux lire ? Les pistes ne manquent pas

Complément bibliographique :
Mieux lire ? Les pistes ne manquent pas

Article publié le 03 / 04 / 2019.

Voici quelques ressources complémentaires mais non exhaustives au dossier consacré à l’apprentissage de la lecture paru dans le Magazine PROF de mars-avril-mai 2019.

Tous les liens ont été vérifiés à la date du 3 avril 2019.

Ressources bibligraphiques

Voici quelques ressources bibliographiques pour le dossier consacré à l’apprentissage de la lecture paru dans le Magazine PROF de mars-avril-mai 2019. Tous les liens ont été vérifiés à la date du 3 avril 2019.  

© PROF/FWB

I. Évaluations externes internationales

La Fédération Wallonie-Bruxelles participe à trois évaluations internationales – PISA, PIRLS, ESLC – dont les grandes lignes sont présentées sur son portail de l’enseignement.

http://www.enseignement.be (Accueil > De A à Z > Évaluations > Évaluations internationales)
ou http://www.enseignement.be/index.php?page=24758

Ce dossier s’est principalement intéressé à l’enquête PIRLS 2016.

A. Enquête PIRLS
(Progress in International Reading Literacy - Programme international de recherche en lecture scolaire)

1. Général

• I.E.A (Association internationale pour l’évaluation du rendement scolaire) (site de) (en anglais).
https://www.iea.nl/pirls

• ENSEIGNEMENT.BE (site de), « Évaluations externes internationales - PIRLS (Enquête internationale sur le développement des compétences en lecture) ».
http://www.enseignement.be/index.php?page=25161&navi=2355

• Ulg-ASPe (Service d’analyse des Systèmes et des Pratiques d’enseignement) (site de).
https://events.uliege.be/pirls-fwb/
Ce site est consacré à PIRLS.

2. PIRLS 2016

• ENSEIGNEMENT.BE (site de) « PIRLS 2016 - Progress in Reading Literacy Study »,
http://www.enseignement.be/index.php?page=28073
On trouve dans cette page une note de synthèse, les résultats de l’enquête et le rapport final, édités par le Service d’analyse des Systèmes et des pratiques d’enseignement (aSPe) – Uliège. :

• SCHILLINGS P., GÉRON S. et DUPONT V., « Les résultats de l'enquête PIRLS 2016 sur la compréhension en lecture des élèves de quatrième année primaire », dans Caractères n° 58, ABLF (Association belge pour la littératie - Section francophone), décembre 2017.
https://www.ablf.be/caracteres/publications-2017/caracteres-58

3. PIRLS 2011

• ENSEIGNEMENT.BE (site de), « Recherches en éducation : PIRLS 2011 - Progress in Reading Literacy Study (enquête internationale sur le développement des compétences en lecture des élèves de 4e année de l'enseignement primaire) ».
http://enseignement.be/index.php?page=26588&navi=862&rank_page=26588
On trouve sur cette page une note de synthèse, une présentation des résultats, un article de synthèse et une analyse de réponse produites en lien avec deux texte de l’épreuve.

• ENSEIGNEMENT.BE (site de), « Pirls - Progress in Reading Literacy Study - Capsules vidéo ».
http://www.enseignement.be/index.php?page=27909
Avec le soutien de l'Institut de Formation et de Recherche en Enseignement Supérieur (IFRES) de l’Université de Liège, Patricia Schillings (aSPe) a réalisé trois types de capsules: des témoignages de développement professionnel (capsules 1 et 2); une présentation des processus de compréhension évalués dans l’épreuve PIRLS et des résultats obtenus par les élèves en FW-B en 2011 (capsule 3); des analyses de réponses produites par des élèves de 4e primaire face à certaines questions de compréhension ; des réponses en lien avec un texte à visée narrative : « La Tarte Anti-Ennemi » (capsule 4) ; des réponses en lien avec deux textes à visée informative : « Antarctique : Terre de glace » et « À la recherche de nourriture » (capsules 5 et 6).

B. PISA

1. PISA 2009

 ENSEIGNEMENT.BE (site de), « Évaluations externes internationales - PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves) - Éditions antérieures ».
http://enseignement.be/index.php?page=25160&navi=3589
On y trouve une présentation et les premiers résultats.

• BAYE A., DEMONTY I., MATOUL A., STRAETEN V., PISA 2009. Exemples de questions de lecture, 2010, Unité d’analyse des Systèmes et des Pratiques d’enseignement (aSPe) - ULiège.
http://enseignement.be/index.php?page=23827&do_id=7705&do_check=

 BAYE A., QUITTRE V., HINDRYCKX G., MONSEUR C., LAFONTAINE D., « La lecture électronique à 15 ans. Premiers résultats PISA 2009 », dans Les Cahiers des Sciences de l’Éducation, n° 32, 2010.
http://enseignement.be/index.php?page=23827&do_id=8245&do_check=

2. PISA 2015

• ENSEIGNEMENT.BE (site de), « Évaluations externes internationales - PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves) ».
http://enseignement.be/index.php?page=26997&navi=2353
On y trouve les premiers résultats, une présentation synthétique de ceux-ci, une analyse plus complète.
Un onglet renvoie vers les éditions antérieures.

© PROF/FWB

II. Livres, recherches, études

• BIANCO M., Du langage oral à la compréhension de l’écrit, PUG, collection Regards sur l'éducation, février 2016.
https://www.pug.fr/produit/1252/9782706124921/du-langage-oral-a-la-comprehension-de-l-ecrit
« Un Français de 15 ans sur cinq ne parvient pas à un niveau de compréhension en lecture qui lui permette de participer de manière efficace et productive à la vie de la société, indique un rapport de l’OCDE. L’immense majorité de ces adolescents sait pourtant lire. Il ne suffit donc pas de savoir lire un texte pour le comprendre. L’ouvrage se focalise sur l’analyse de l’activité de compréhension des textes écrits et sur les relations qu’elle entretient avec la maîtrise du langage oral. Il met en évidence des continuités claires entre l’apprentissage de l’oral et celui de l’écrit. L’auteur propose une synthèse des connaissances actuelles relatives au développement de la compréhension des textes et ouvre des pistes de réflexion pour fonder un enseignement susceptible de favoriser les apprentissages de tous les élèves ».

• BIANCO M.et LIMA L. (dir), Comment enseigner la compréhension en lecture ?, Hatier, 2017.
https://www.decitre.fr/livres/enseigner-la-comprehension-en-lecture-9782401000858.html


« Des constats à la recherche puis à l’intervention, cet ouvrage collectif passe en revue les différents aspects de la compréhension et de son enseignement. Il répond aux questions pourquoi, quand et comment enseigner la compréhension en lecture de textes narratifs et documentaires. Il est organisé en trois parties :
1. Les multiples facettes de la compréhension. Cette première partie apporte les éléments théoriques actuels permettant de cerner l'activité complexe de la compréhension en lecture et d'en comprendre les enjeux pour l'enseignement.
2. Le développement de la compréhension et ses difficultés — Comment évaluer La seconde partie aborde les obstacles que peuvent rencontrer les élèves de l'école primaire lors de leur apprentissage pour comprendre et apprendre en lisant. Elle traite également de la question de l'évaluation : elle donne Les éléments d'analyse des processus ciblés par les épreuves destinées à estimer les performances des élèves, tant sur le plan du diagnostic individuel que sur celui des grandes enquêtes internationales.
3. Enseigner. Enfin, la troisième partie présente ce que l'on sait aujourd'hui des pratiques d'enseignement les plus efficaces pour aider les élèves en difficulté.
Elle propose également des pistes concrètes d'activités utiles pour concevoir un enseignement de la compréhension qui permette de réduire les écarts entre les élèves et amène le plus grand nombre à maitriser suffisamment la lecture pour réussir sa scolarité ».

• BRUNEL M. (Université de Nice), EMERY-BRUNEAU J. (Université du Québec en outaouais), DUFAYS J.-L. (UCL), DEZUTTER O. (Université de Sherbrooke), FALARDEAU E. (Université Laval – Québec), L’enseignement et l’apprentissage de la lecture aux différents niveaux de la scolarité, 2017, Presses universitaires de Namur.
http://pun.be/fr/livre/?GCOI=99993100889770
« L’ouvrage rassemble des travaux empiriques récents menés dans les différents pays francophones à propos des pratiques d’enseignement, des capacités et des difficultés des élèves et des étudiants en lecture, du primaire à l’université, en associant différentes dimensions. Il présente une dimension curriculaire dans sa structure même, puisqu’il envisage toute la scolarité obligatoire, du primaire jusqu’au lycée/Cégep/Secondaire II, au sein même de plusieurs articles. Il offre également une vision de l’enseignement de la lecture qui ne se limite pas à la lecture littéraire, mais s’étend aussi à celle des textes informatifs puisqu’au-delà de leurs spécificités, l’une et l’autre sollicitent des processus de compréhension et des composantes communs. Le livre propose enfin des comparaisons internationales entre les quatre pays francophones qui ont intégré l’approche par compétences à leurs curriculums : la Belgique, la France, le Québec et la Suisse ».

• BUCHETON D. et DEZUTTER O. (dir.), Le développement des gestes professionnels dans l’enseignement du français, Bruxelles, De Boeck, 252 pages. 2008.
https://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782804174057-le-developpement-des-gestes-professionnels-dans-l-enseignement-du-francais
L'ouvrage cherche à identifier précisément les gestes professionnels spécifiques de la classe de français, pour mieux en comprendre l'efficience ou les ratés.

• CAFFIEAUX C., LECLOUX S., VAN LINT S., REY B. (dir), L’entrée dans l’écrit à l’école maternelle. Outils d’accompagnement aux pratiques de classe. (« Décolâge »), Service des Sciences de l’Éducation de l’Université libre de Bruxelles, Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, avril 2007.
http://enseignement.be/index.php?page=26738
Cette publication a été rédigée à l’issue d’une recherche en éducation subventionnée par le Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle est destinée à soutenir les enseignants dans l’accompagnement des élèves de 3e maternelle et de 1re année lors de leurs premiers contacts avec la culture de l’écrit. Elle contient une introduction théorique, un recueil d’activités et une série de jeux qui abordent des compétences en français. Une vidéo est également disponible :
http://www.educatube.be/projet.php?pr_id=35

• DE CROIX S., PENNEMAN J., WYNS M., Lirécrire pour apprendre. Comprendre les textes informatifs. Guide pédagogique. 1re, 2e et 3e années du secondaire, PUL Presses universitaires de Louvain, 2018.
https://pul.uclouvain.be/book/?gcoi=29303100291340
« La compréhension des textes et des documents conditionne la réussite scolaire et mérite d'être enseignée en tant que telle. L’objectif de Lirécrire pour apprendre est de faire prendre conscience aux élèves que comprendre des textes informatifs s’apprend et se décline en différents ».

• DESMET H., LAHAYE W., POURTOIS J.-P., COUVREUR P., HARDY F., HOUX M., HUMBEEK B., TUTAK A., DELLA PIANA V., HACHAT A., Parents partenaires de l'éducation. Recherche-action visant la coéducation et la stimulation du langage de l'enfant en maternelle, Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles Université de Mons - Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, 2013.
http://www.enseignement.be/index.php?dummy=27011&id_fiche=5537&page=26044
« Cette recherche-action repose sur deux piliers fondamentaux : la coéducation école/famille et la stimulation du langage des enfants à l'école maternelle et en famille. Elle vise à mettre en place une forme éducative nouvelle (la coéducation) qui fait du partenariat école-famille-communauté la véritable clé de voûte de l'ensemble du processus éducatif. Les chercheurs ont produit un « Guide psychopédagogique pour favoriser le développement de l'enfant âgé de 3 à 6 ans. Stimuler le langage en maternelle par un partenariat école-famille » qui a pour but d'accompagner les professionnels dans la découverte et la mise en œuvre d'un projet de coéducation, ayant pour objectif le développement optimal de l'enfant. Ce guide procure des ressources, des connaissances, des outils, des conseils... pour favoriser et soutenir la mise en pratique de projets de coéducation. C'est également dans le contexte de cette recherche qu'ont été réalisées les émissions de télévision intitulées « Une éducation presque parfaite » qui visent à mieux cerner les enjeux de la satisfaction des besoins de l'enfant tant à l'école que dans la famille et de discuter de problématiques éducatives ».

• DEZUTTER O., BABIN J. et LÉPINE M., Des communautés engagées pour la littératie, Sherbrooke, QC, Collectif CLÉ, 2018.
https://www.collectif-cle.com/publications/
« Si les compétences de lecture et d’écriture ne sont pas mobilisées pendant un certain temps, il est possible qu’elles déclinent. La compétence à lire et à écrire dépend du rapport personnel à l’écrit, qui est évolutif et se construit autour de 4 dimensions indissociables.
1. Les émotions suscitées chez l’individu par une activité de lecture ou d’écriture, l’intérêt qu’il a pour telle ou telle activité, ses goûts et préférences, etc. (dimension affective);

2. La valeur accordée à une activité de lecture ou d’écriture ainsi que les valeurs entourant l’écrit de manière générale, souvent influencées par l’environnement social et culturel (dimension axiologique);
3. Les connaissances en matière de lecture et d’écriture, et la capacité à réfléchir sur sa manière de lire et d’écrire (dimension cognitive et métacognitive) ;
4. L’expérience pratique, les habitudes et les manières de faire en matière de lecture et d’écriture (dimension praxéologique).
À côté des initiatives individuelles des personnes impliquées dans les différents milieux, le développement de la littératie dépend aussi d’un engagement collectif ».

• DONOHUE L., La lecture autonome. Gérer et évaluer la compréhension en lecture, Montréal, Chenelière Education, 2011.
www.cheneliere.ca/7101-livre-la-lecture-autonome.html
« Rien n’est plus inspirant qu’une classe qui se nourrit de lecture autonome : élèves tenant un livre ouvert, murmure ambiant. La lecture autonome montre aux enseignants comment donner encore plus de valeur et d’authenticité à la lecture autonome grâce à une simple fiche de lecture à huit cases qui peut aider les élèves à renforcer et à vérifier leurs habiletés de compréhension, de langage et de réflexion.
L’ouvrage présente la base dont les enseignants ont besoin pour créer des fiches de lecture complètes, incluant quelques modèles suggérés d’agencement et des exemples de réalisations d’élèves ».

 

 DUFAYT J.-L., GEMENNE L., LEDUR D., Pour une lecture littéraire. Histoires, théories, pistes pour la classe, De Boeck Supérieur, 2018.
https://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782807312401-pour-une-lecture-litteraire
« Prenant acte de l'important déplacement que connait l'enseignement de la lecture et de la littérature depuis la fin du XXe siècle, ce livre tente de répondre aux questions essentielles que tout professeur de français se pose à ce propos. Il commence par retracer l'histoire des discours qui ont été tenus au cours des cent dernières années sur la lecture de la littérature à l'école (1re partie) et par proposer une synthèse des théories récentes relatives à la lecture et à la littérature (2e partie), pour aboutir à une définition équilibrée des enjeux majeurs de l'enseignement de la « lecture littéraire » (3e partie). Il développe enfin un vaste ensemble de propositions didactiques destinées à rencontrer concrètement les besoins et les attentes des professeurs et des élèves d'aujourd'hui en matière d'enseignement-apprentissage de la lecture et de la littérature (4e partie). Par leur diversité, ces propositions se destinent à l'ensemble des sections (générale, technique, professionnelle) et des niveaux (du «  collège » au «  lycée ») de l'enseignement secondaire ».
 

• GARNIER P., Sociologie de l’école maternelle, PUF, 2016.
https://www.puf.com/content/Sociologie_de_l%C3%A9cole_maternelle
« À quoi sert l’école maternelle ? Comment la définir ? Est-elle une véritable « école » ou une « maternelle » qui prend soin des jeunes enfants et favorise leur développement ? Toutes ces questions font aujourd’hui débat.
Le but de cet ouvrage est précisément d’étudier ces controverses en les replaçant dans l’histoire récente de l’école maternelle et de les analyser grâce à une enquête approfondie réalisée dans trois écoles maternelles très contrastées en région parisienne. Il montre en particulier comment un même processus de scolarisation caractérise les transformations de l’institution et de son programme, s’inscrit dans les pratiques actuelles au sein des classes et exerce des effets spécifiques sur la vie des familles »
.

• GIASSON J., La compréhension en lecture, 3e édition, De Boeck supérieur, janvier 2008.
https://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782804156152-la-comprehension-en-lecture



« Souvent confrontés au fait que les élèves ne comprennent pas vraiment ce qu'ils lisent, les enseignants ont réclamé des stratégies qui pourraient aider efficacement les élèves à acquérir des habiletés de compréhension de textes.
Ce manuel répond à ces nouvelles préoccupations en proposant un modèle interactif de compréhension, un modèle d'enseignement explicite, ainsi que des interventions spécifiques touchant les différents processus de lecture. Les méthodes, issues de la recherche, sont traduites en applications concrètes, rendant ainsi transparent le lien théorie/pratique.
La compréhension en lecture sera d'usage constant pour les enseignants en formation et pour les enseignants exercice du primaire et du début du secondaire ».

• GIASSON J., La lecture. De la théorie à la pratique, Bruxelles, De Boeck, 2004.
https://www.vanin.be/fr/enseignement-fondamental/pedagogie/outil-pour-enseigner/la-collection/francais
L’auteure propose dans ce livre des façons d’aider les élèves du primaire à devenir des lecteurs compétents et de les intéresser à la lecture. Une partie de l’ouvrage propose une pédagogie distincte pour les textes littéraires et pour les textes informatifs.

• GOIGOUX R. (dir.), Lire et Écrire. Étude de l'influence des pratiques d'enseignement de la lecture et de l'écriture sur la qualité des premiers apprentissages, Réseau des Écoles Supérieures du Professorat et de l’Éducation, septembre 2016.
http://www.reseau-espe.fr/recherche/publications/lire-et-ecrire-etude-de-l-influence-des-pratiques-d-enseignement-de-la
Le principal objectif de la recherche était d’apporter une contribution scientifique sur les effets des diverses techniques didactiques mises en œuvre au cours préparatoire dans l’enseignement de la lecture et de l’écriture. « Nous souhaitions identifier les contenus, les tâches et les formes d’enseignement les plus propices aux apprentissages des élèves à différentes périodes de l’année scolaire, et savoir selon quelles progressions, quels dosages et quelles combinaisons ils bénéficiaient de manière différenciée aux divers publics d’élèves. Nous voulions aussi savoir si les contenus définis dans les programmes officiels gagnaient à être enseignés de manière successive ou simultanée, de manière indépendante ou intégrée, de manière explicite ou par simple réitération. Nous nous demandions également si les pratiques efficaces partageaient des traits communs, et si oui, lesquels. Nous voulions enfin savoir si les facteurs d’efficacité identifiés par des recherches expérimentales ou des recherches-actions antérieures étaient opérants en contexte naturel, c’est-à-dire en contexte non transformé par le dispositif de recherche lui-même. Pour choisir les indicateurs révélateurs des options didactiques retenues par les enseignants et, par conséquent, construire les variables que nous utiliserions dans nos analyses ultérieures (…), nous avons distingué cinq sous-ensembles de questions portant sur l’enseignement :
- du code alphabétique et des procédures d’identification des mots,
- de la compréhension des textes écrits,
- de l’écriture,
- de l’étude de la langue,
- de l’acculturation à l’écrit.
Nous avons distingué trois sous-ensembles de variables qui portent sur :
- le caractère plus ou moins explicite de l’enseignement dispensé,
- les modalités de différenciation et d’aide aux élèves en difficulté,
-le climat de classe et l’engagement des élèves dans les tâches scolaires
 ».

• Guide d’enseignement efficace de la communication orale de la maternelle à la 3e année, 2008, Ontario.
http://apprendreenseignerinnover.ca/wp-content/uploads/2017/05/GEE_Communication_orale_M_3.pdf
« La communication orale, la lecture et l’écriture sont les trois domaines interdépendants de la littératie, dont la communication orale constitue le fondement. Le lien étroit qui existe entre le développement du langage oral et du langage écrit facilite l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Les enseignants qui exploitent la communication orale dans toutes les situations d’enseignement en littératie favorisent le développement des habiletés langagières de leurs élèves, car les échanges verbaux comme outils d’apprentissage permettent à ces derniers d’approfondir leur réflexion, de s’exprimer ou de réagir en lecture et en écriture ».

• LAFONTAINE A., TERWAGNE S., VANHULLE S., Les cercles de lecture. Interagir pour développer ensemble des compétences de lecteur, éditions De Boeck, 3e éd., 2006 (version papier non disponible), téléchargeable :
https://www.lecture.org/revues_livres/actes_lectures/AL/AL78/page13.PDF
« Un Cercle de lecture est un dispositif didactique structuré au sein duquel les élèves, rassemblés en petits groupes hétérogènes, apprennent à interpréter et à construire ensemble des connaissances à partir de textes littéraires ou d'idées ».

• MASON L., REID R., HAGAMAN J., L’enseignement explicite de la lecture et de l’écriture. Leçons pour mener les élèves vers la réussite, Montréal, Chenelière Education, 2015.
www.cheneliere.ca/9472-livre-l-enseignement-explicite-de-la-lecture-et-de-l-ecriture.html
« Vous avez des élèves qui peinent à réussir à cause de leur difficulté à bien comprendre les textes et à s’exprimer correctement à l’écrit ? Vous cherchez des stratégies concrètes pour leur permettre de surmonter ces difficultés ?
L’enseignement explicite de la lecture et de l’écriture est un ouvrage pratique qui a pour objectif de montrer aux enseignants du 3e cycle du primaire ainsi qu’à ceux du secondaire comment améliorer le succès scolaire de leurs élèves dans toutes les matières, en renforçant leur compréhension en lecture et leurs habiletés en écriture.
Se basant sur le modèle de l’enseignement explicite, les auteurs proposent 40 leçons qui s’articulent autour de 7 stratégies efficaces ».

• Un Plan Lecture pour la Fédération Wallonie-Bruxelles. Rapport à Madame la Vice-Présidente Ministre de l’Éducation, de la Culture et de l’Enfance, octobre 2015, Fédération Wallonie-Bruxelles.
http://www.federation-wallonie-bruxelles.be/index.php?eID=tx_nawsecuredl&u=0&g=0&hash=78278c723c0b78ce171b296d7e1992deb6702f98&file=fileadmin/sites/portail/uploads/PDF/Rapport-final-Ministre-Un-Plan-Lecture-en-FWB-2015.pdf
En 2015, on constate les défaillances en lecture des élèves de 4e primaire, les résultats moyens des élèves de 15 ans lors de la dernière enquête PISA malgré de louables progrès, la proportion d’analphabètes fonctionnels généralement estimée entre 10 et 15% de la population, la désaffection progressive pour les livres et la lecture régulièrement relevée par les enquêtes d’opinion et par les chiffres de vente du secteur de l'édition. Tout cela amène la Fédération Wallonie-Bruxelles a imaginé un Plan Lecture qui recommandent une série de stratégies pour améliorer la situation.

• SANAANI A.-M., Bien lu et bien joué. Aider à lire grâce au jeu, éditions De Boeck Supérieur, 1re édition, juin 2013.
https://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782353271566-bien-lu-et-bien-joue
Ce livre-matériel présente une série de jeux qui aideront l'enfant en difficulté ou en cours d'apprentissage à aborder la lecture dans un contexte ludique.

© PROF/FWB/Jean Poucet

III. Articles

• DE CROIX S. & PENNEMAN J., « Lire un dossier de documents à visée informative et y circuler : un « objet enseignable » au début du secondaire ? », dans Recherches en Éducation, n° 25, mars 2016.
https://orbi.uliege.be/handle/2268/195233
« Cet article présente quelques premiers résultats issus d’une recherche quasi expérimentale et longitudinale qui porte sur l’enseignement explicite des pratiques de lecture et d’écriture des textes informatifs requises pour réussir à l’école. Après avoir déplié quelques constats liés au caractère hétérogène et composite des supports largement utilisés dans la sphère scolaire et quelques obstacles relatifs aux changements des pratiques pédagogiques, nous faisons porter notre réflexion sur l’examen de productions d’élèves et de verbalisations d’enseignants de première année du secondaire. Ces traces écrites et témoignages seront analysés au regard de la mise en œuvre d’un premier module d’apprentissage, « Se familiariser avec les usages des écrits à visée informative, explicative, justificative ». L’étude met en évidence quelques leviers susceptibles de favoriser des pratiques de classe adaptées aux difficultés posées par les documents informatifs et par les tâches soumises à leur propos ».

• DERYDT C., DUMONT M., FONTAINE L., « Apprendre à lire, la querelle des méthodes », dans Éduquer, 2015.
https://ligue-enseignement.be/apprendre-a-lire-la-querelle-des-methodes/
Les auteures, plutôt qu’opposer strictement les méthodes mixte et syllabique, considèrent que lire est une activité complexe et préconisent une méthode « intégrée ». « Ainsi sont abordées simultanément des stratégies d’accès au code et au sens. On apprend à décoder en traitant les lettres qui se prononcent, mais aussi les fameuses lettres muettes (indices du genre, nombre…); et on se sert du contexte (illustration éventuelle, sens et construction de la phrase complète) afin de confirmer le sens du mot que l’on tente de lire ».

• DISPY M., DUMORTIER J.-L., « Des dispositifs didactiques pour développer des compétences de lecture dans l'enseignement primaire en exploitant les livres de jeunesse », dans Enjeux, n° 90, printemps-été, 2016.
http://pun.be/fr/collections/?collection_id=31
La contribution de Jean-Louis Dumortier et Micheline Dispy propose des dispositifs didactiques pour développer des compétences de lecture dans l’enseignement primaire en exploitant les livres de jeunesse.

• GARNIER P., « Préscolarisation ou scolarisation ? L’évolution institutionnelle et curriculaire de l’école maternelle », dans Revue française de pédagogie, n° 169, 2009.
http://rfp.revues.org/1278
« L’objectif de cet article est de construire une grille de lecture des évolutions de l’école maternelle de ces trente dernières années, en les caractérisant par une double dynamique externe et interne de scolarisation. D’une part, l’analyse de l’évolution de sa position par rapport à l’école élémentaire et au sein des structures d’accueil et d’éducation des jeunes enfants montre un effacement relatif de sa spécificité. D’autre part, l’examen de l’évolution de son curriculum institutionnel et du développement de savoirs sur les apprentissages scolaires montre une centration croissante sur la maîtrise de la langue en rapport avec les enjeux de réussite scolaire. De fait, en lien avec ces deux séries de transformation, le développement des travaux sur le rôle de l’école maternelle dans les parcours scolaires des élèves et dans la construction des inégalités sociales participe également d’une emprise croissante d’un registre de justification scolaire du bien-fondé de l’école maternelle ».

• GAUSSEL M., « Je parle, tu dis, nous écoutons : apprendre avec l’oral », Dossier de veille de l’IFÉ (Institut français de l'éducation), n° 117, avril 2017.
http://veille-et-analyses.ens-lyon.fr/DA/detailsDossier.php?parent=accueil&dossier=117&lang=fr
« La maitrise des compétences orales et des habilités de communication est un véritable instrument de pouvoir et d’ascension sociale. Ces compétences sont sélectives dans un grand nombre de domaines de la vie quotidienne et professionnelle et leur apprentissage est un enjeu déterminant pour l’égalité des chances. Les jeunes enfants apprennent à parler spontanément mais l’École est chargée de transmettre le « langage légitime », celui de la culture scolaire et des savoirs savants. Des recherches montrent que la source de l’échec scolaire serait langagière et que la réussite dans les apprentissages serait corrélée à la capacité à « bien parler » le français ».

• GOIGOUX R., CÉBE S., PIRONOM J., « Apprendre à lire et à écrire au cours préparatoire : enseignements d’une recherche collective », dans Revue française de pédagogie, 2016/3 (n° 196).
https://www.cairn.info/revue-francaise-de-pedagogie-2016-3-page-5.htm
Dans leur contribution, Roland Goigoux, Sylvie Cèbe et Julie Pironom s’intéressent aux performances des élèves dans le domaine de la compréhension en lecture autonome à la fin du CP. Ils montrent que celles-ci dépendent de deux facteurs principaux : les compétences en décodage et les compétences en compréhension de textes entendus. Ils présentent ensuite un modèle théorique (SVR-Texte étendu) qui peut servir d’argument pour légitimer un enseignement précoce de la compréhension de textes entendus au cours préparatoire, simultanément à celui du décodage.

• HAUZEUR G., « Les cercles de lecture pour développer l’autonomie et l’engagement en lecture », dans Caractères n° 59, ABLF, à paraitre (juin 2019).

 SCHILLINGS P., GÉRON S., DUPONT V., « Les résultats de l’enquête PIRLS 2016 sur la compréhension en lecture des élèves de quatrième année primaire », dans Caractères n° 58, 7-20, ABLF.
https://www.ablf.be/caracteres/publications-2017/caracteres-58
À propos de son article, Patricia Schillings, présidente de l'ABLF, écrit :
« Il n'existe assurément pas de moment idéal pour diffuser ce type d'article qui tire (une fois encore) la sonnette d'alarme sur les difficultés de lecture qu'éprouvent un trop grand nombre d'élèves de quatrième année primaire en Fédération Wallonie-Bruxelles.
Avec mes collègues de l'Association Belge pour la Littératie, nous sommes convaincus de l'importance de rappeler que de véritables pistes de prévention existent ! À une époque où de nombreux discours, dont celui des neurosciences, conduisent à confondre Apprendre à lire et Apprendre à décoder , il est urgent de rappeler l'importance non seulement d'enseigner explicitement aux élèves DES stratégies pour identifier des mots (en utilisant le code, la reconnaissance de mots ou l'analogie) et des stratégies de compréhension, mais également de les aider à combiner ces deux aspects (code et sens) dans des textes de plus en plus résistants, diversifiés, issus de toutes les disciplines scolaires.
La validité de cette approche, éloignée des phénomènes de mode, est prouvée par d'innombrables études scientifiques depuis au moins trente ans »
.

• THOMAS N., « Lire avec les enfants ! Oui, mais pourquoi et comment? », novembre 2018 sur CHETAIL F. (site de), http://fchetail.ulb.ac.be/public/
La lecture interactive est un dispositif qui a pour but d’encourager la rencontre avec l’écrit et le développement du langage au départ du texte d’un album et de rendre explicites les stratégies de lecture de manière à approfondir la compréhension d’un texte.
Lors d’une séance de lecture interactive, l’adulte lit le texte en faisant participer de plus en plus le ou les enfants ; il explore le texte en interaction constante avec eux.

© PROF/FWB/Jean Poucet

IV. Documents publiés dans le cadre des évaluations externes

Afin de les soutenir dans la voie de l’évaluation (notamment des compétences en lecture-écriture), des outils d’évaluation (http://www.enseignement.be/index.php?page=24345) sont proposés aux enseignants : ils présentent des exemples d’évaluations dont les enseignants peuvent se servir ou s’inspirer.

Par ailleurs, des évaluations externes, conçues et gérées par des personnes extérieures à l’équipe éducative d’un établissement scolaire, interrogent tous les élèves sur la base d’une épreuve identique. La Fédération Wallonie-Bruxelles organise deux catégories d’évaluations externes :
1. les évaluations externes certificatives (http://www.enseignement.be/index.php?page=26245) sont des épreuves externes communes liées à l’octroi }d’un certificat : CEB (primaire), CE1D (1er degré du secondaire), CESS (secondaire supérieur) ;
2. les évaluations externes non certificatives (http://www.enseignement.be/index.php?page=25162) informent les équipes éducatives ainsi que l’Administration sur les acquis des élèves. Les résultats obtenus par les élèves n’affectent pas leur parcours scolaire.

La Fédération Wallonie-Bruxelles participe également aux évaluations internationales (PISA, PIRLS, ESLC) (http://www.enseignement.be/index.php?page=24758) qui comparent l’efficacité des systèmes éducatifs des pays participants.

Les Réseaux(http://www.enseignement.be/index.php?page=25568#01) et les Pouvoirs Organisateurs élaborent d’autres types d’épreuves destinées }-aux écoles qui en dépendent.

V. Webographie

• CHETAIL F., (site de), « Notes sur les mots. Comprendre les processus de lecture et d'écriture avec le LCLD »,
http://fchetail.ulb.ac.be/public/
Cette page est dédiée au partage de connaissances scientifiques en matière de lecture et d’écriture avec le grand public francophone. Le but de ces posts est d’apporter un éclairage scientifique à des questions que l’on peut se poser dans le domaine du langage (notamment écrit), de commenter des découvertes, d’éclairer scientifiquement des débats publics.
Combien de mots connaissons-nous?; C’est en lisant qu’on augmente son vocabulaire, sans nécessairement s’en rendre compte ; Que font nos yeux pendant la lecture? ; Peut-on vraiment lire des mots quand toutes les lettres sont dans le désordre? ; Lire est une habileté extraordinaire ; Quelle est la bonne méthode pour apprendre à lire ?

● ASSOCIATION BELGE POUR LA LECTURE – SECTION FRANCOPHONE (site de),
http://www.ablf.be
Ce site héberge les archives de la revue Caractères, qui publie des articles pratiques (didactique de la lecture-écriture) destinés aux enseignants et formateurs d’enseignants, du fondamental au supérieur, ainsi qu’aux animateurs et formateurs spécialisés dans le domaine de l’alphabétisation et de l’éducation permanente des adultes.

● SPRENGER-CHAROLLES L. et SERNICLAES W., « Acquisition de la lecture et de l’écriture et dyslexie : revue de la littérature », dans Revue Française de Linguistique Appliquée 2003/1, Volume VIII, p. 63-90.
http://www.cairn.info/revue-francaise-de-linguistique-appliquee-2003-1-p-63.htm?WhatU=lecture&Auteur=&doc=&ID_ARTICLE=RFLA_081_0063}

● ASSOCIATION INTERNATIONALE POUR LA RECHERCHE EN DIDACTIQUE DU FRANÇAIS (AIRDF) (site de),
http://airdf.ouvaton.org/
Cette association travaille à la promotion et à la reconnaissance de la didactique du français langue maternelle comme champ de recherche à part entière.

● APPY B. & F. (site de)
http://appy.ecole.free.fr
Bernard et Françoise Appy ont mis en pratique la Pédagogie Explicite dans leurs classes dès 2006. Pendant quatre ans, ils en ont diffusé les techniques à leurs collègues instituteurs dans un cadre associatif. Depuis 2011, ils animent ce site sur l'Enseignement Explicite.

● SIGNES ET SENS (site de),
http://www.signesetsens.eu
Le but de ce projet est de construire un module de formation initiale et continue pour aider les enseignants à améliorer leur connaissance de l'acte lexique, à mieux identifier les véritables obstacles à la compréhension en lecture et développer des pratiques pédagogiques adaptées pour franchir ces obstacles.

● ENSEIGNEMENTEXPLICITE (site de),
http://www.enseignementexplicite.be
« Depuis 2012, Marie Bocquillon et Antoine Derobertmasure, sous la direction du Professeur Marc Demeuse (Institut d’Administration Scolaire /  service de Méthodologie et Formation de l’Université de Mons)  adaptent au contexte belge francophone le modèle de l’enseignement explicite (Rosenshine & Stevens, 1986), une approche pédagogique construite à partir de recherches anglo-saxonnes menées dans des salles de classe. (…)
L’enseignement explicite comporte plusieurs étapes procédant du simple au complexe, qui favorisent le développement de compétences, sans créer de surcharge cognitive chez l’élève. Ces étapes sont décrites dans les outils et publications disponibles sur ce site. Qui plus est, l’enseignement explicite convient aussi bien pour l’enseignement primaire que pour l’enseignement secondaire.(…)
Ce site présente ces outils, ainsi que d’autres productions de l’équipe (vidéos, publications…) et les actualités (formations, colloques, …) organisées autour de l’enseignement explicite
».
On trouve sur ce site une publication de février 2019 de M. Baco et Mme Boquillon : « Comment rendre visibles les étapes de l'enseignement explicite en classe? »
http://www.enseignementexplicite.be/WP/wordpress/index.php/2019/04/06/nouvelle-publication-comment-rendre-visibles-les-etapes-de-lenseignement-explicite-en-classe-baco-bocquillon-2019/
« Ce texte présente une réflexion sur l’utilité de l’enseignement explicite pour atteindre les quatre missions prioritaires de l’enseignement fondamental et de l’enseignement secondaire en Belgique francophone. Pour ce faire, dans un premier temps, l’enseignement explicite est présenté brièvement. Dans un second temps, le texte présente «l’échelle d’enseignement-apprentissage», un outil pédagogique réalisé à partir de la littérature scientifique et permettant aux enseignants et à leurs élèves de mettre en œuvre l’enseignement explicite. Enfin, des avis d’élèves d’une classe de quatrième année primaire ayant utilisé l’outil sont présentés et discutés au regard de la littérature scientifique ».
https://sharepoint1.umons.ac.be/FR/universite/facultes/fpse/serviceseetr/methodo/publications/Documents/working-papers/WP02_2019_Baco_Bocquillon.pdf

© PROF/FWB/Jean Poucet

VI. Décrets récents

• Décret du 11 octobre 2018 relatif à l’implémentation de dispositifs de différenciation et d’accompagnement personnalisé dans l’enseignement fondamental et secondaire.
https://www.gallilex.cfwb.be/fr/leg_res_02.php?ncda=45627&referant=l00
Ce décret permet l’implémentation de dispositifs de différenciation et d’accompagnement personnalisé prévu par le Pacte pour un Enseignement d’excellence. Sur la base de celui-ci, les écoles disposeront de moyens supplémentaires destinés à développer des outils et des pratiques de différenciation et de remédiation, tant dans la classe que lors de périodes spécialement consacrées à l’accompagnement personnalisé.
Dans le cadre des travaux du Pacte, un tel dispositif organisationnel est étroitement lié à la conception renouvelée de la gestion de l’hétérogénéité des classes, ainsi qu’aux objectifs d’amélioration des résultats des élèves et de réduction du redoublement. Il vise à soutenir la gestion de la diversité au sein de la classe qui permet la différenciation au sein d’une même classe basée sur le rythme d’apprentissage et soutient des niveaux d’exigences élevés dans tous les domaines. Afin de concrétiser le dispositif, le décret prévoit la mise en place de deux expériences pilotes, l’une dans l’enseignement fondamental et l’autre dans l’enseignement secondaire.
L’expérience pilote dans le fondamental a donné lieu à la circulaire 6914 à un appel à candidatures vers les écoles pour renforcer la différenciation dans l’apprentissage de la lecture en M3, P1 et/ou P2. Celui-ci est clôturé (http://www.enseignement.be/index.php?page=26823&do_id=7158).
Pour le secondaire, l’expérience pilote a fait l’objet de la circulaire 7046 lançant un appel à candidatures « aux écoles du 1er degré commun afin de pouvoir bénéficier d’une expérience pilote visant à développer l’accompagnement personnalisé et à dénouer des obstacles liés à l’apprentissage en français, mathématique, science et/ou langues modernes . Les candidatures sont à introduire jusqu’au 26 avril 2019. (http://www.enseignement.be/index.php?page=26823&do_id=7290} )

• Décret du 7 février 2019 visant à l’accueil, la scolarisation et l’accompagnement des élèves qui ne maîtrisent pas la langue de l’enseignement dans l'enseignement organisé ou subventionné par la Communauté française.
www.gallilex.cfwb.be/fr/leg_res_02.php?ncda=46275&referant=l02
Pour répondre à l’augmentation du nombre d’élèves qui ne maitrisent pas la langue de l’enseignement, la réglementation a été adaptée quant à la prise en charge effective et optimale de ces élèves. Le décret prévoit, d’une part, de redéfinir le public cible afin que chaque enfant primo-arrivant ou qui ne maitrise pas la langue de l’enseignement puisse générer un encadrement spécifique pendant une période de 24 mois et, d’autre part, d’investir des moyens supplémentaires dans des dispositifs spécifiques de réduction des inégalités dans les acquis langagiers. À ce titre, il prévoit de développer des outils d’évaluation de la maîtrise de la langue de l’enseignement, d’ajuster, en fonction du nombre d’élèves réellement accueillis, les modalités d’organisation des dispositifs d’accueil et de scolarisation des élèves primo-arrivants (DASPA) et d’octroyer des périodes d’accompagnement spécifiquement dédiées au français langue d’apprentissage, notamment pour les élèves considérés comme francophones vulnérables. Enfin, le décret prévoit d’assurer la gratuité des équivalences de diplômes pour certaines catégories d’élèves ayant poursuivi leur scolarité dans un des pays bénéficiaires de l’aide publique au développement.

• Décret du 7 février 2019 relatif à l'acquisition de manuels scolaires, de ressources numériques, d'outils pédagogiques et de livres de littérature, au sein des établissements scolaires.
https://www.gallilex.cfwb.be/fr/leg_02.php
Le décret vise l’acquisition de manuels scolaires, de ressources numériques, d’outils pédagogiques et de livres de littérature par les établissements scolaires de l’enseignement obligatoire, ordinaire et spécialisé, et de l’enseignement maternel, ordinaire et spécialisé. Il vise à simplifier les tâches administratives des services administratifs et des établissements scolaires en supprimant la procédure d’agrément, en octroyant et en liquidant annuellement la subvention destinée aux établissements scolaires pour l’achat de ces outils, compte tenu de l’évolution de la population scolaire. Il favorise la responsabilisation des chefs d’établissements dans l’utilisation des subventions et leur autonomie dans le choix des manuels scolaires, des ressources numériques et des outils pédagogiques. Il aide ces acteurs dans ce choix en définissant l’engagement des éditeurs quant au respect des droits fondamentaux, notamment les principes d’égalité et de non-discrimination et le principe de l’égalité de genre.

© PROF/FWB/Jean Poucet

VII. Magazine PROF

• « Lecture : des signes aux sons et aux sens » (dossier), dans notre numéro de décembre 2009, janvier, février 2010 (n° 4).
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=239
L’apprentissage de la lecture est un processus complexe concernant toutes les disciplines durant toute la scolarité. Dès la maternelle, il s'agit de développer une conscience phonologique, puis de faire acquérir le code spécifique à notre langue. Enseigner la lecture consiste à donner les clés du code mais aussi à inculquer des stratégies de compréhension des textes. Dominique Lafontaine, professeure à l'ULg et spécialiste de la lecture, estime que le temps consacré aux stratégies de compréhension n’est pas suffisant et plaide pour une mobilisation générale. La motivation à lire dépend aussi du texte et du contexte. D’où l’intérêt de lire, dans une ambiance agréable, des textes de qualité répondant aux questions des enfants. Nous verrons comment des projets de lecture-écriture avec des écoliers de 3e maternelle et de 4e primaire peuvent contribuer au plaisir d’une lecture ayant du sens. Après un détour par le terrain, à la rencontre d’enseignants racontant leurs expériences, focus sur les nombreux partenaires de l’école qui assurent la promotion de la lecture auprès des jeunes.
Ce dossier s’accompagne d’un complément bibliographique :
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=256

• « Jeux de langue en maternelles », dans notre numéro de décembre 2010, janvier, février 2011 (n° 8).
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=483
Toutes les semaines, neuf classes maternelles d’Anderlecht vivent chacune un atelier de stimulation des habiletés phonologiques.

• « PISA n’est pas le bulletin des enseignants » (dossier), dans notre numéro de mars, avril, mai 2011 (n° 9).
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=504
PISA, c’est quoi ? Au-delà d’un classement très médiatique, la rédaction de PROF a jugé utile de vous en livrer davantage, pour vous permettre de vous forger une image un peu plus précise de cette enquête internationale, de ses objectifs, de ses résultats (lire « Un thermomètre à prendre pour ce qu'il est »), de sa méthodologie (lire « Trois ans de préparation pour deux heures d'épreuve »), des conclusions que les analystes en tirent (« Agir sur les stratégies de lecture »)mais aussi des critiques qu’elle suscite (« L'essentiel n'est pas le classement »). Notre curiosité nous a menés en France, en Suisse ou au Canada, et bien sûr en Flandre (« Des inquiétudes ailleurs aussi »). Et puisque PISA 2012 sera centré sur la culture mathématique, nous avons provoqué le débat, difficile, sur ce qui pourrait aider les élèves testés l’an prochain à ramener la Communauté française au moins au niveau de la moyenne OCDÉ (« Se mobiliser autour des maths? »).
Ce dossier s’accompagne d’un complément bibliographique.
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=2314

• « Quand ça coince en écriture », dans notre numéro de mars, avril, mai 2011 (n° 9).
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=529
À quel âge un enfant doit-t-il maitriser le geste d’écrire? Et quels signes permettent d’appréhender des difficultés ?

• « Stimuler le langage des enfants », dans notre numéro de décembre 2013, janvier, février 2014 (n° 20).
Un guide disponible sur internet veut enrichir le vocabulaire des 3-6 ans.
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=1013

• « Apprendre à lire entre les lignes », dans notre numéro de juin, juillet, aout 2014 (n° 22).
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=1098
De futurs enseignants et bibliothécaires se sont formés à la « classe-lecture ». Objectif : mener les enfants le plus loin possible dans la compréhension d’un texte.

• « Passer à la vitesse supérieure en lecture », dans notre numéro de mars, avril, mai 2015 (n° 25).
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=1225
Comment aider des élèves à lire plus vite et de manière plus fluide ?

• « La littérature belge en classe » (dossier), dans notre numéro de juin, juillet, aout, 2016 (n° 30).
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=1464
En juillet 2016 se tenait à Liège le congrès de la Fédération internationale des professeurs de français. À cette occasion, les enseignants ont été sondés sur la place des auteurs belges dans leurs cours, pour le compte de la collection Espace Nord. En voici les résultats, en exclusivité pour les lecteurs de PROF. Notre dossier se prolonge par des reportages sur des pratiques de terrain et sur les dispositifs valorisant nos auteurs.
Il s’accompagne d’un complément bibliographique.
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=2334

• « L’école maternelle, d’un pays à l’autre... », dans notre numéro de septembre, octobre, novembre 2016 (n° 31).
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=1931
Dans ce Libres propos, Pascale Garnier s’interroge sur la pression qui s’exerce sur l’enseignement maternel, « de plus en plus centré sur les apprentissages scolaires ». Un regard français qui trouve écho chez nous.

• « Maitrise de la langue d'enseignement » (dossier), dans notre numéro de décembre 2016, janvier, février 2017 (n° 32).
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=1985
Savoir communiquer en français ne signifie pas automatiquement de maitriser la langue d'enseignement. Comment aider les enfants qui ont des difficultés à y arriver?
Ce dossier s’accompagne d’un complément bibliographique.
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=2002

• « Apprendre à parler ensemble », dans notre numéro de mars, avril, juin 2017 (n° 33).
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=2081
Ces Libres propos donnent la parole à Agnès Florin et son équipe qui ont expérimenté dans des dizaines de classes maternelles françaises un dispositif se fondant sur les approches interactionnistes du développement langagier. Parce qu’on n’apprend pas à parler tout seul…

• « Lirécrire pour apprendre - Comprendre les textes informatifs », dans notre numéro de juin, juillet, aout 2017 (n° 34).
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=2144
La recherche Lirécrire a mobilisé huit chercheurs, qui ont conçu puis expérimenté un outil centré sur la compréhension des textes, qu’ils présentent dans ces Libres propos.

• « PIRLS 2016 invite à se mobiliser », dans notre numéro de décembre 2018, janvier, février 2019 (n° 40).
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=2623
L’enquête PIRLS 2016 indique que nos élèves de 4primaire sont les plus faibles lecteurs d’un groupe de référence de 31 pays. Comment réagir ?

• « Stimuler la lecture-plaisir », dans notre numéro de décembre 2018, janvier, février 2019 (n° 40).
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=2624
Une fois par semaine, des grands de 3-4e primaire proposent un moment de lecture individuelle à un enfant de maternelle. Que du positif, constate l’équipe !

 

Pour ancrer la lecture dans la réalité

Voici quelques ressources non exhaustives complémentaires au dossier consacré à l’apprentissage de la lecture paru dans le Magazine PROF de mars-avril-mai 2019. Les liens ont été vérifiés à la date du 3 avril 2019.

© PROF/FWB/Jean POUCET

I. Partenaires liés à la littérature jeunesse

● BIBLIOTHEQUE CENTRALE DU BRABANT-WALLON (Fédération Wallonie-Bruxelles) (site de), « Escapage »,
http://www.escapages.cfwb.be/ (>espaces >Espace enseignants - BibliOProfs Jeunesse)
Cet espace est dédicacé principalement aux enseignants de tous les réseaux d’enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, aux logopèdes, aux étudiants des hautes écoles et aux bibliothécaires.
On y trouve :
- un choix d’albums et romans pour la jeunesse en exemplaires multiples, destinés aux classes des niveaux maternels, primaires et début du secondaire (25 à 35 exemplaires pour un même titre).
- une collection de jeux didactiques permettant la découverte et l’apprentissage du langage, les mathématiques, les connaissances dans divers domaines (art, scences,…),
- les malles philosophiques.
Catalogue, modalités d'accès, http://www.escapages.cfwb.be/index.php?id=3258

On trouve également sur le site une page « Bibliothèques locales et écoles » qui peut faire l’interface entre les partenaires.
http://www.escapages.cfwb.be/index.php?id=3260

Lire à ce sujet : « Des livres en 25, 30 ou 35 exemplaires directement dans votre école », « Picoti… tous partis ? distribué en maternelle », « Une mine d’or » dans notre numéro de décembre 2017, janvier et février 2018 (n° 36), http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=2253

● LIRE C’EST PARTIR (site de), 
http://www.lirecestpartir.fr
Cette association française propose des livres (0,8€/livre) dans les écoles françaises, mais aussi en Belgique.

● SERVICE LITTÉRATURE DE JEUNESSE (du Service général des Lettres et du Livre) (site du),
http://www.litteraturedejeunesse.be
Dans l’onglet « Je suis Enseignant », on trouve plusieurs initiatives du Service général des Lettres et du Livre prévues pour sensibiliser les enseignants à la Littérature de Jeunesse.
Les enseignants peuvent disposer de ressources documentaires en ligne, des sélections et des critiques d'ouvrages. Des programmes permettent aussi d'encourager la venue d'auteurs et d'illustrateurs dans les établissements scolaires depuis le fondamental jusqu'à l'université et Hautes Ecoles. Enfin, les enseignants peuvent participer à des concours avec leurs classes.
Par ailleurs, ils peuvent s'interroger sur ce qu'entendent les services de la culture par « livre de jeunesse » et « littérature de jeunesse ». Ils peuvent aussi se demander quel est l'apport de ces livres pour leur travail quotidien. Littérature de jeunesse et citoyenneté rassemble ces définitions de base. La rubrique « outils » propose une sélection d'ouvrages permettant d'approfondir le sujet.
Par ailleurs, le Service général des Lettres et du Livre propose plusieurs expositions thématiques composées de livres sélectionnés par des professionnels. Elles sont itinérantes et s'adressent principalement aux enfants de 0 à 16 ans. En Wallonie et à Bruxelles, elles peuvent être empruntées gratuitement par les bibliothèques publiques et les écoles.
http://www.litteraturedejeunesse.cfwb.be/index.php?id=14903

● SERVICE GÉNÉRAL DES LETTRES ET DU LIVRE (site du),
http://www.lettresetlivre.cfwb.be
Le portail du Service général des Lettres et du Livre héberge notamment le Service de promotion des lettres, qui propose plusieurs supports pédagogiques : le programme Ecrivains en classe, la revue Le carnet et les instants, des catalogues,…

● BIBLIOTHEQUES (site des)
http://www.bibliotheques.be
Cette adresse est très utile pour tout savoir sur ce que proposent les bibliothèques. Nombre d’entre elles organisent ou accueillent des animations autour du livre, à destination entre autres du public scolaire.

● FEDERATION INTERDIOCESAINE DES BIBLIOTHECAIRES ET BIBIOTHEQUES CATHOLIQUES (site de),
http://www.fibbc.be

● FUREUR DE LIRE (site de),
http://www.fureurdelire.be
Coordonnée par le Service général des Lettres et du Livre, La Fureur de lire se déroule chaque année vers la mi-octobre et prend place dans différents lieux de Wallonie et de Bruxelles, dans un esprit de festivité et de proximité avec le public. Durant cinq jours, ce sont plusieurs centaines d’animations en lien avec la lecture, pour la plupart gratuites, qui sont proposées aux bébés, aux enfants, aux adolescents et aux adultes.
Son site regroupe une série d’informations utiles. Il propose par exemple un appel à projets Plan Lecture : des écoles notamment peuvent proposer des outils (papier, numérique, vidéo…), des animations et/ou des activités centrés sur la promotion de la lecture, la sensibilisation à la lecture, le plaisir de lire.
Il relaie aussi l’appel à projets du Fonds Victor qui soutient les projets encourageant la lecture chez les élèves scolarisés dans les trois premières années de l’enseignement secondaire.
https://www.lefondsvictor.be/actions/projets-scolaires/

● CELLULE CULTURE-ENSEIGNEMENT (site de),
http://www.culture-enseignement.cfwb.be
La Cellule Culture-Enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles coordonne plusieurs programmes axés sur la lecture/littérature. La bataille des livres (programme de promotion de la lecture pour des jeunes de 8 à 12 ans qui s’étale sur toute une année scolaire avec comme points d’orgue des quiz intercontinentaux à la Foire du Livre de Bruxelles et au Salon du Livre de Genève) ou Le Prix des lycéens de littérature (et de cinéma, en alternance).
Elle publie Au bonheur de lire, propositions de lectures pour les classes de 4e, 5e, 6e années du secondaire, qu’on peut télécharger (>Publications, >Au bonheur de lire).

● La Maison du conte de Bruxelles (http://www.lamaisonducontedebruxelles.be) propose des animations aux écoles, de même que l’ASBL Maison du conte et de la littérature, basée à Jodoigne et active en Brabant wallon (http://www.conteetlitterature.be), la Maison du conte de Namur (http://www.maisonducontenamur.be) ou la Maison du conte et de la parole de Liège-Verviers (http://maisonduconteliege.be).

● CLJBxl (site de),
https://biblio.brussels/iguana/www.main.cls?surl=accueil_CLJBxl
Le Centre de Littérature de Jeunesse de Bruxelles (CLJBxl) est un centre de ressources et de formation à destination des professionnels et des étudiants (futurs enseignants, animateurs et bibliothécaires). Son rôle est de conserver le patrimoine du livre de jeunesse de fiction et de promouvoir la lecture et la littérature de jeunesse. L’objectif est de permettre la consultation de ce patrimoine et de développer des synergies entre les bibliothèques publiques et les institutions scolaires et culturelles de la Région de Bruxelles-Capitale.

● Le Wolf
http://www.lewolf.be
Cette maison bruxelloise de la littérature de jeunesse réalise des animations, des conférences et dispose de ressources. Elle propose des ateliers autour de la littérature de jeunesse aux écoles primaires et secondaires bénéficiaires de l’encadrement différencié, des expos itinérantes, des rencontres avec des auteurs et des illustrateurs, une bibliothèque insolite pour découvrir des albums extraordinaires...

● Le Centre de littérature de jeunesse André Canonne à La Louvière
http://www.lalouviere.be/loisirs/culture/bibliotheques/strepy-bracquegnies-lentre-lignes-pedagotheque/centre-de-litterature-de-jeunesse-andre-canonne
Ce centre de ressources et d’outils pédagogiques, qui appartient à la province de Hainaut, est ouvert à tous et organise des formations pour les enseignants.

● Le Centre de littérature de jeunesse de Liège
http://www.fibbc.net/Le-Centre-de-Litterature-de-464.html
Ce centre de ressources et de compétences pour (futurs) enseignants dispose d’un fonds patrimonial.

● ADO-LISANT (site de),
http://www.adolisant.be
Le Prix Ado-Lisant est devenu le LABEL ADO-LISANT. Qu'est-ce qui change ? Il n'y a plus de vote ni de gagnants. En revanche, une sélection de livres destinés aux 13-16 ans sera toujours mise en avant.

© PROF/FWB

II. Prix et concours

● Le Prix des lycéens
http://www.culture-enseignement.cfwb.be/index.php?id=cult_ens_page101
Ce prix alterne cinéma et littérature. Prochaine édition du Prix dédié aux romans en 2020-2021.
Il est coordonné par la Cellule Culture-Enseignement. Le principe : une préselection, la lecture par les élèves et des rencontres avec les auteurs (entre novembre et avril), une journée de débat du jury composé des délégués des classes participantes (pour les prix spéciaux) et en parallèle un vote individuel des jeunes lecteurs, pour le Prix des lycéens.

● La Petite Fureur
http://www.fureurdelire.cfwb.be/index.php?id=15912
La Petite fureur est un concours de la Communauté française destiné à promouvoir la lecture chez les enfants de 3 à 13 ans et mettre en valeur les auteurs et illustrateurs de Wallonie et de Bruxelles. Il suffit pour les enfants de choisir l'un des douze livres d'auteurs et illustrateurs sélectionnés et de prolonger leur lecture par la forme artistique de leur choix : dessin, collage, fiction, adaptation théâtrale ou musicale... tout est permis sauf les œuvres en trois dimensions.

● Le Grand concours de nouvelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles
https://le-carnet-et-les-instants.net/2018/10/03/grand-concours-de-nouvelles-de-la-fwb-cest-parti/
Pour le Grand concours de nouvelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles, un premier jury a retenu cinquante nouvelles en décembre 2018. Aux auteurs retenus, il est offert l’opportunité de participer à des ateliers d’écriture et de réflexion autour de la nouvelle. Ils peuvent ensuite retravailler leur texte pour en soumettre, en mai 2019, une version remaniée au deuxième jury, chargé de désigner le vainqueur du concours, les mentions et les dix nouvelles retenues pour figurer dans un recueil qui sera ensuite publié.

● Le Prix Farniente
http://www.prixfarniente.be
Le Prix Farniente s'adresse aux adolescents. Organisé par la Ligue des Familles, il leur propose de lire les livres de la sélection et d’envoyer un bulletin de vote. Il n'y a pas de jury. De juin à avril, c’est la période de lecture des livres sélectionnés (deux catégories de six). Au printemps, lors d'une journée festive, le livre lauréat de chaque catégorie est proclamé et les jeunes ont l'occasion de rencontrer plusieurs des auteurs de la sélection. Ce prix prolonge le prix Versele, qui cible l'enfance.

● Le Prix Versele
https://www.laligue.be/association/activites-mouvement/education-permanente/le-prix-bernard-versele
Le Prix Versele est attribué par un vaste jury d'enfants. Dans un premier temps, des experts qui passent en revue la majeure partie de l’édition de livres pour enfants. Puis des groupes de bénévoles délibèrent sur la qualité d’une centaine d’ouvrages, classés en cinq catégories d’âge. Ensuite, entre 30 et 50 000 enfants découvrent les livres sélectionnés et votent chacun pour son coup de cœur. Cela se passe le plus souvent à l’école, mais pas uniquement. Des bénévoles font circuler les malles de livres de famille en famille.

● Typhlo & Tactus
http://www.tactus.org
Typhlo & Tactus est un prix international récompensant deux maquettes illustrées tactilement accessibles aux enfants aveugles. Le prix est décerné par un jury international.

● Concours de nouvelles
http://www.antoing.net/loisirs/Culture/centre-de-lecture-publique/comite-des-usagers-du-clp-1
Un concours de nouvelles triennal est organisé par le Comité des Usagers du Centre de Lecture Publique d’Antoing, avec le soutien de la Ville d’Antoing.

● Festival Quais du polar
http://www.quaisdupolar.com
Le festival Quais du polar, qui se déroule à Lyon, développe depuis 2008 des formations en littérature policière, destinées aux bibliothécaires, documentalistes et enseignants, mais aussi des animations destinées aux publics scolaires. Et notamment des concours, parfois limités au public de la région lyonnaise.

● Prix littéraires
http://www.promotiondeslettres.cfwb.be/index.php?id=1371
Le Service de la Promotion des Lettres aide les écrivains de la Fédération Wallonie-Bruxelles et participe à la promotion de leurs œuvres en décernant des prix littéraires.

● Prix Horizon du deuxième roman
https://www.marche.be/2eroman/
Depuis 2012, la ville de Marche-en-Famenne, en partenariat avec la Province de Luxembourg, organise un prix littéraire populaire bisannuel. Il est ouvert à tous les écrivains de langue française, auteurs d’un deuxième roman publié à compte d’éditeur dans un pays francophone. L’attribution du prix est confiée à des lecteurs, après sélection par un jury de professionnels.

En bref

La Fédération de conteurs professionnels fête ses 15 ans et organise un colloque, « Le conte dans l’enseignement fondamental et secondaire : aux sources de l’oralité », le 11 septembre 2019 à la Maison de la Bellone, à Bruxelles. Cette journée prévoit de sensibiliser et d’informer les participants sur de nombreuses notions autour du conte et de découvrir comment les adapter dans leur pratique professionnelle. Elle est reconnue par l’IFC  (http://www.ifc.cfwb.be , code 202001835). Suivra une Vitrine du conte qui présentera, du 12 ou 15 septembre, à Braine-le-Comte, 24 spectacles de tout genre – deux journées seront réservées à l’accueil des classes.
Contact : sabine.conteurs@gmail.com ou https://conteurs.be/ (programme disponible en mai)

© PROF/FWB/Jean POUCET

Le Prix Versele fête ses 40 ans. Chaque année, depuis 40 ans, la Ligue des familles et les bénévoles sélectionnent 25 livres, les diffusent et les font vivre auprès des enfants. Ces livres sont répartis en cinq catégories dénommées « chouettes » en fonction de leur niveau de lecture. L’originalité de ce prix réside dans son jury composé exclusivement d’enfants. Les enfants peuvent lire, seuls ou accompagnés d’un adulte, les romans et albums. Ils désignent ensuite leur lauréat, proclamé en juin. Chaque année, environ 50000 enfants âgés de 3 à 13 ans élisent ainsi leur livre le plus chouette.
À l’occasion du 40anniversaire du prix, la Ligue des familles a prévu une exposition et des animations autour de la littérature de jeunesse : le programme sera inauguré du 23 au 26 mai au BEL (Bruxelles-Environnement) avant de s’installer à l’Espace 27 Septembre de la Fédération Wallonie-Bruxelles du 3 au 26 juin. https://bit.ly/2ULwIq7

Le deuxième Festival namurois des jeunes lecteurs sera organisé du 25 au 29 avril. Il s’agit d’un festival préparé par des élèves pour d’autres élèves. Des écoles et des enseignants se sont en effet engagés activement dans la préparation d’expositions, de spectacles, de lectures partagées.
Le festival proposera des animations autour de la lecture aux classes du grand Namur : défilés de Haute Lecture, rencontres avec les auteurs, spectacles, ateliers, expositions... Et des parcours littéraires et culturels seront organisés pour les écoles dans les rues.
https://www.namur.be/fr/agenda/2eme-festival-des-jeunes-lecteurs
Contact: jmaquoi@gmail.com

L'ASBL La trompette de Clio organise Cosmos, le festival des littératures jeunesse les 3, 4 et 5 mai à l’AREA 42 (56 rue des Palais) à Schaerbeek. La programmation s'articulera autour des trois tranches d'âge (tout-petits, enfants, adolescents et jeunes adultes) qui auront chacune un espace dédié et adapté. Autour graviteront d’autres publics : enseignants, parents, bibliothécaires…  Le vendredi, la programmation visera le public scolaire ; le weekend sera dédié aux familles, aux jeunes… Les soirées seront consacrées au public adulte et professionnel. Parmi les animations : des ateliers, des expositions, conférences et rencontres  Infos : info@latrompettedeclio.be ;  https://www.facebook.com/latrompettedeclio

La Journée Plan Lecture du 30 avril s’adresse aux professionnels de la culture, de l'enseignement et de la petite enfance qui sensibilisent les 0-18 ans à la lecture. L’inscription est gratuite : cette journée bénéficie d’une reconnaissance de l’IFC (http://www.ifc.cfwb.be, code 206101807), de l’ONE et du Service général de l’Action Territoriale (bibliothèques publiques et centres culturels).
Concrètement, douze ateliers d’une durée de 1h45 seront proposés et chaque participant s’inscrira à deux d’entre eux, un le matin et l’autre l’après-midi.
Cette journée permettra également d’explorer :
- un « salon de la lecture » au sein duquel des associations et des représentants du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles vous présenteront leurs outils en faveur du développement des pratiques de lecture chez les 0-18 ans ;
- une exposition consacrée à l’œuvre de Thomas Lavachery, prix triennal de littérature de jeunesse de la FW-B, en présence de l’auteur qui pourra témoigner de ses expériences de collaboration avec le secteur scolaire ;
- un espace librairie dans lequel seront proposés à la vente les ouvrages de référence utilisés par les animateurs lors des différents ateliers.
https://bit.ly/2WUmeVU