banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo du PECA
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°17

 


Dossier T’ar ta gueule à la récré

De Vilnius à Madrid

Article publié le 01 / 04 / 2013.

Afin de repérer les meilleures stratégies pour prévenir et combattre le harcèlement, l’Union européenne a financé la recherche-action I am not Scared, dans le cadre du programme pour l’éducation et la formation tout au long de la vie.

Cette enquête (1), menée entre 2010 et 2012 dans neuf pays (Allemagne, Belgique, Bulgarie, Espagne, Grèce, Italie, Lituanie, Roumanie et Royaume-Uni) a été coordonnée, en Fédération Wallonie-Bruxelles, par Inforef, association qui veut promouvoir l'utilisation des technologies de l’information et de la communication.

Sans surprise, les résultats montrent que le harcèlement fait fi des frontières et cible des personnes différentes (des enfants roms en Bulgarie, par exemple).

Le projet s’est décliné en quatre temps. D’abord, chaque coordinateur a rassemblé les publications traitant du harcèlement et les initiatives mises en place pour le prévenir et le combattre, afin d’alimenter une base de données. Puis, dans chaque pays, des groupes de travail constitués d’enseignants, de directeurs, de parents, d’élèves, d’experts,… ont été réunis pour analyser des situations de brimades selon le point de vue des différents acteurs impliqués. L’étape suivante a consisté à observer les principales similitudes et différences de prévention et de lutte dans les différents pays avant de développer et de proposer, au niveau européen, une stratégie de mise en œuvre de lutte contre le harcèlement.

Cela a abouti à un ensemble de conseils. Aux directeurs, il est recommandé, notamment, de développer dans leur école une politique anti-harcèlement avec l’aide de spécialistes externes et de formateurs ; d’améliorer la communication entre enseignants et parents ; d’accroitre la surveillance pendant et après la classe,… Aux enseignants, il est conseillé, entre autres, de bien observer leurs élèves pour mieux repérer tout changement de comportement. Aux parents de victimes, de repérer les signes de harcèlement ; de les encourager à se confier ; de maintenir un contact régulier avec l’enseignant,…

Ajoutons que I am not scared se prolonge dans un nouveau projet School Safety Net pour lequel Inforef recherche la collaboration d’écoles primaires et secondaires (2).

(1) http://iamnotscared.pixel-online.org
(2) http://schoolsafetynet.pixel-online.org/