banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo du PECA
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°48

 


Edito: Tenir bon

Pédopsychiatre, Jean-Yves Hayez, dont on lira l’interview dans ce numéro, nous disait que dans la situation actuelle, « où il reste des incertitudes, les émotions ont une place. Les adultes ne doivent pas faire semblant que ça ne leur fait rien, qu’ils n’ont pas des tristesses, des angoisses… »

Mais comme le personnel soignant, les enseignants doivent tenir bon, d’autant plus qu’ils sont invités à revoir leurs méthodes en raison de cette alternance entre présentiel et distanciel…

En ces temps incertains, Daniel Faulx, professeur à l’Université de Liège (Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Éducation), suggère dans Enseigner en période de coronavirus. Innover peu pour innover bien, de « proposer à distance justement ce que l’on savait déjà bien faire en présence ». De « persister là où on se sent le plus à l’aise et ainsi cultiver ses zones d’excellence pédagogique », car « le fait même de devoir organiser son enseignement à distance sera un défi déjà suffisant ».

Au fond, c’est aussi ce que propose le psychopédagogue Bruno Humbeeck dans Les leçons de la pandémie, sous-titré Réinventer l’école ?, évoqué dans ce numéro : transformer la crise sanitaire en opportunité de modifier l’institution scolaire, et par conséquent le regard que la société lui porte. Un véritable travail d’inventaire sur ce qui mérite d’être retenu, doit être délaissé ou peut être aménagé parmi ce qui a été mis en place dans l’urgence.

D’une certaine manière, l’enquête TALIS 2018, à laquelle nous consacrons le dossier de votre magazine, constitue aussi un inventaire des conditions d’enseignement et d’apprentissage. Quelque 2200 enseignants et 120 directeurs travaillant dans 120 écoles secondaires ont été interrogés sur leurs conditions de travail, au 1er degré du secondaire. Résultats et réactions au centre de ces pages. 

Bon courage, bonne fin d’année, et bonne lecture, sur papier ou via www.enseignement.be/prof.

Didier CATTEAU
Rédacteur en chef

 

 

Au sommaire de PROF n°48

 

Téléchargez le Magazine PROF n°48 !

Magazine PROF n°0048: (ressource 16040) Magazine PROF n°0048

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !