Enseignement.be - Magazine PROF n°40

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°40

 


Dossier Pilotage & contrat d'objectifs

Complément bibliographique
Pilotage & contrat d'objectifs

Article publié le 11 / 12 / 2018.

Voici quelques ressources complémentaires mais non exhaustives au dossier consacré aux plans de pilotage et contrats d’objectifs paru dans le Magazine PROF n° 40 de décembre 2018. Tous les liens ont été vérifiés à la date du 7 décembre 2018.

I. Textes institutionnels

A. Fédération Wallonie-Bruxelles

1. Décrets

• PARLEMENT FEDERATION WALLONIE-BRUXELLES, Décret modifiant le décret du 24 juillet 1997 définissant les missions prioritaires de l'enseignement fondamental et de l'enseignement secondaire et organisant les structures propres à les atteindre afin de déployer un nouveau cadre de pilotage, contractualisant les relations entre la Communauté française et les établissements scolaires (dit Décret Cadre de pilotage), 13 septembre 2018.
http://www.gallilex.cfwb.be/fr/leg_res_01.php?ncda=45594&referant=l02&bck_ncda=45594&bck_referant=l00

• PARLEMENT FEDERATION WALLONIE-BRUXELLES, Décret portant création du Service général de pilotage des écoles et Centres psycho-médico-sociaux et fixant le statut des directeurs de zone et délégués au contrat d'objectifs (dit Décret DZ/DCO), 13 septembre 2018.
http://www.gallilex.cfwb.be/fr/leg_res_01.php?ncda=45593&referant=l02&bck_ncda=45593&bck_referant=l00

• Compte rendu intégral de la séance plénière du Parlement de la Communauté française du 12 septembre 2018.
http://archive.pfwb.be/10000000209f028
On pourra lire la discussion (pages 15 à 35), et les votes (pages 38-40) sur les décrets Cadre de pilotage et DZ/DCO cités ci-dessus.

• PARLEMENT FEDERATION WALLONIE-BRUXELLES, Décret portant diverses dispositions en matière d'enseignement (dit Décret Fourre-tout), 4 février 2016.
http://www.gallilex.cfwb.be/fr/leg_res_01.php?ncda=42156&referant=l02&bck_ncda=42156&bck_referant=l00
Ce décret adapte le décret Missions à la réalisation des plans de pilotage dans les écoles. Ces dispositions seront réadaptées en 2018 via le décret Cadre de pilotage (voir ci-dessus) (lire Titre 7, chapitre 11, section 2, pages 29-33).

• PARLEMENT FEDERATION WALLONIE-BRUXELLES, Décret relatif à la mise en œuvre du plan de pilotage des établissements scolaires, à l'aide spécifique aux directions dans l'enseignement maternel, primaire et fondamental, ordinaire et spécialisé, et à un encadrement complémentaire en personnel éducatif et administratif dans l'enseignement secondaire spécialisé (dit Décret Mise en œuvre du plan de pilotage), 19 juillet 2017.
http://www.gallilex.cfwb.be/fr/leg_res_01.php?ncda=44444&referant=l02&bck_ncda=44444&bck_referant=l00

• PARLEMENT FEDERATION WALLONIE-BRUXELLES, Décret définissant les missions prioritaires de l'enseignement fondamental et de l'enseignement secondaire et organisant les structures propres à les atteindre du 24 juillet 1997 (dit Décret Missions), 24 juillet 1997, mis à jour le 09 octobre 2018.
http://www.enseignement.be/index.php?page=23827&do_id=401

2. Circulaires

Les circulaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont disponibles sur
http://enseignement.be/circulaires

• Circulaire 6893, Informations quant au recrutement futur des Directeurs de zone (DZ) et Délégués au contrat d’objectifs (DCO) qui constitueront le Service général de pilotage des écoles et des centres psycho-médico-sociaux, 16 novembre 2018.
La circulaire a lancé la procédure de recrutement et spécifie ce qui est attendu des candidats. Les candidatures ont été clôturées le 30 novembre 2018.

• Circulaire 6638, Mise en œuvre des plans de pilotage dans les établissements scolaires d’enseignement secondaire ordinaire du 4 mai 2018.
Cette circulaire illustre le modus operandi des écoles de la première vague pour l’année scolaire 2018-2019.

• Circulaire 6637, Aide spécifique aux directions d’écoles maternelles, primaires et fondamentales de l’enseignement ordinaire et spécialisé conditionnée à l’élaboration et à la mise en œuvre des plans de pilotage du 4 mai 2018.
« Afin de soutenir au mieux les directions, une aide administrative ou éducative supplémentaire est octroyée aux établissements du fondamental de l’ordinaire et du spécialisé, en trois phases également, à la rentrée scolaire qui précède la date d’élaboration de leurs plans de pilotage respectifs, soit à la rentrée 2017 pour les établissements concernés par la première phase des plans de pilotage ; à la rentrée 2018 pour les établissements concernés par la deuxième phase des plans de pilotage et à la rentrée 2019 pour les établissements concernés par la troisième phase ».

• Circulaire 6636, Mise en œuvre des plans de pilotage et renforcement de l’encadrement en personnel éducatif et administratif des écoles secondaires spécialisées, du 4 mai 2018.
« L’octroi de l’aide administrative aux directions est conditionné à l’élaboration des plans de pilotage par les établissements ».
« Les écoles d’enseignement secondaire spécialisé qui entreront dans l’élaboration des plans de pilotage pourront engager un surveillant-éducateur par mi-temps dès qu’une tranche de 40 élèves sera atteinte au sein de l’une des deux tranches de 80 à 159 élèves ou de 160 à 239 élèves ».

• Circulaire 6275, Mise en œuvre des plans de pilotage et renforcement de l’encadrement en personnel éducatif et administratif des écoles secondaires spécialisées, du 6 juillet 2017.

• Circulaire 6273, Mise en œuvre des plans de pilotage Mise en œuvre des plans de pilotage (enseignement secondaire ordinaire), du 5 juillet 2017.

• Circulaire 6270, Aide spécifique aux directions d’écoles maternelles, primaires et fondamentales de l’enseignement ordinaire et spécialisé conditionnée à l’élaboration et à la mise en œuvre des plans de pilotage, du 30 juin 2017.

3. Sites

• PACTE POUR UN ENSEIGNEMENT D’EXCELLENCE (site officiel du),
http://www.pactedexcellence.be (> Le Pacte > Documents officiels)

On y trouve notamment :

- Synthèse des travaux de la 1re phase.
Ce document comporte un Axe thématique « Gouvernance » (lire en pages 42-55).

- L’Avis n°3 relatif au Pacte pour un Enseignement d’excellence
Cet Avis comporte un Axe 2 : Mobiliser les acteurs de l’éducation dans un cadre d’autonomie et de responsabilisation accrues en renforçant et en contractualisant le pilotage du système éducatif et des écoles, en augmentant le leadership du directeur et en valorisant le rôle des enseignants au sein de la dynamique collective de l’établissement. Lire en pages 15-18 (présentation) et 111-198.

© PROF/FWB

B. Textes internationaux

1. UNESCO

• ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L’ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE, Rapport mondial de suivi sur l'éducation. Rendre des comptes en matière d'éducation : tenir nos engagements, Unesco, 2017/8.
https://fr.unesco.org/gem-report/node/1464
Ce rapport traite notamment de l’obligation de rendre des comptes en matière d’éducation, examinant comment l’ensemble des acteurs concernés peuvent assurer une éducation plus efficace, efficiente et équitable. Le rapport étudie différents mécanismes de reddition de comptes permettant de tenir les gouvernements, les écoles, les enseignants, les parents, les élèves, la société civile, la communauté internationale et le secteur privé pour responsables d’une éducation inclusive, équitable et de qualité.

2. OCDÉ

• OCDÉ, Regards sur l’éducation 2018 : Les indicateurs de l’OCDÉ, Éditions OCDÉ, 2018,
https://www.oecd-ilibrary.org/education/regard-sur-l-education-2018_eag-2018-fr
« (…) Regards sur l’éducation 2018 présente des données clés sur : les résultats des établissements d'enseignement ; l'impact de l'apprentissage dans les différents pays ; l’accès, la participation et la progression au sein des systèmes d’éducation ; les ressources financières investies dans l'éducation ; et les enseignants, l'environnement d'apprentissage et l'organisation scolaire. Cette édition 2018 inclut un certain nombre de nouveautés, dont un éclairage spécifique sur l’équité, qui analyse dans quelle mesure la progression dans le système d’éducation, les résultats de l'apprentissage qui en découlent ainsi que les débouchés sur le marché du travail subissent l'influence de facteurs tels que le genre, le niveau de formation des parents, le statut au regard de l’immigration ou l'implantation régionale (…) ».

II. Livres, monographies, études

• CRAHAY, M. (sous la direction de), L’école peut-elle être juste et efficace ? De l’égalité des chances à l’égalité des acquis, De Boeck supérieur, 2013.
https://orbi.uliege.be/handle/2268/10485
L’école reste le siège de nombreuses inégalités. Pourtant, il est possible de bâtir une école qui vise l’égalité des acquis de base pour une grande majorité. Après une réflexion critique sur le concept d’égalité en matière d’éducation, l’ouvrage s’attache à un large bilan des recherches sociologiques et pédagogiques entreprises dans le domaine afin de cerner les acquis manifestement importants et d’identifier les champs d’incertitudes ou d’ignorance encore en place.

• DUPRIEZ V., Peut-on réformer l'école ? Approches organisationnelle et institutionnelle du changement pédagogique, Collection Pédagogie en développement, Ed. De Boeck supérieur, 2015.
https://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782804190460-peut-reformer-l-ecole
Cet ouvrage rend compte de nombreuses expériences de transformation des systèmes éducatifs. Il permet de comprendre pourquoi tant de réformes pédagogiques se sont soldées par des échecs et met en valeur les expériences positives. L'école est-elle réformable ? Dans de multiples pays, on constate que les réformes appelant à une transformation du travail pédagogique des enseignants sont difficiles à mettre en œuvre. La complexité de la question réside fondamentalement dans ce paradoxe : le changement pédagogique doit s'appuyer sur les pratiques enseignantes, mais le système a peu de prises sur celles-ci.

• GARANT M. et LETOR. C (collectif sous la direction de), Encadrement et leadership. Nouvelles pratiques en éducation et formation, Collection Nouvelles perspectives en éducation et formation, Ed. De Boeck supérieur, 2014, 214 pages.
https://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782804184797-encadrement-et-leadership
Quelles sont les modalités de leadership dans les nouvelles pratiques de direction d'établissements scolaires et universitaires, de cadres intermédiaires, de formateurs ou d'inspecteurs ? Cet ouvrage dresse l'état des lieux des nouvelles pratiques et permet une comparaison des pratiques en développement dans les principaux pays francophones et leur analyser au regard des théories sur le leadership et l'encadrement.

• HULLEBROECK P. et SILBERBERG V., Diriger une école. Les enjeux d'un métier et d'une vocation dans l'enseignement secondaire (étude, 119 pages) dans LA LIGUE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE L'ÉDUCATION PERMANENTE (site de), 28 décembre 2008.
https://ligue-enseignement.be/rapport/diriger-une-ecole-les-enjeux-dun-metier-et-dune-vocation-dans-lenseignement-secondaire-etude-2008/
Cette étude fait suite à un décret du 2 février 2007 sur le statut des directeurs d’école. Elle part de témoignages d’une quinzaine de chefs d’établissement qui évoquent leur métier et leur vie au travail.
Elle plaide notamment pour davantage d’autonomie, un contrôle différent, le développement du management stratégique et du management d’équipe, la séparation des fonctions de contrôle et le rôle d’appui de l’Administration de la Communauté française…
Les auteurs concluent par 10 propositions :
« 1. Simplifier la législation et les procédures de contrôle
2. Distinguer plus clairement la fonction de contrôle et le rôle d’appui de l’Administration de la Communauté française
3. Augmenter l’autonomie des établissements scolaires
4. Redéfinir de manière fonctionnelle l’organigramme de l’équipe chargée de la gestion des écoles
5. Mieux préparer l’entrée dans une fonction de direction
6. Augmenter l’efficacité managériale par des équipes stables
7. Développer les compétences en management par projet et développer une véritable culture du projet d’établissement
8. Développer les compétences et les instruments d’un management stratégique
9. Développer les compétences du management d’équipe
10. Développer les compétences en organisation personnelle et en gestion du temps »

© PROF/FWB

III. Revues, dossiers, articles

• COLLECTIF, sous la direction de LEFEUVRE G. et DUMAY X, « Le travail collectif des enseignants », dans Les Dossiers de l’Éducation, n° 35, 2016.
https://journals.openedition.org/dse/1235
Les modalités de collaboration des enseignants peuvent prendre des formes très différentes selon le système éducatif dans lequel elles s’insèrent mais également selon les processus locaux de coordination des acteurs à l’intérieur de chaque établissement. La participation, dans ce numéro, de plusieurs auteurs de nationalité différente (Belgique, France, États-Unis, Québec) permet de saisir la diversité des modalités de travail collectif des enseignants dans ces différents contextes et de mettre en évidence leur lien avec les pratiques d’enseignement.

• CREPIN F., SOETEWEY. S, « Indicateurs de résultats : entre pilotage et indifférence, quelle appropriation des indicateurs de résultats par des acteurs du système éducatif ? », dans Éducation et Formation, e-302, 2014, pages 167-181.
http://revueeducationformation.be/index.php?revue=20&page=3
L’article se propose d’explorer comment, entre réel pilotage et indifférence totale, des responsables au sein d’un système éducatif se positionnent quand un outil dédié au pilotage est mis à leur disposition. Prenant appui sur une recherche-action, menée au sein d’un des réseaux d’enseignement en Belgique francophone, les auteures présentent les premiers résultats d’une analyse menée sur les pratiques d’acteurs de l’éducation lorsque des indicateurs de l’enseignement sont mis à leur disposition.

• DEMEUSE M., RENARD F., « Du contrat stratégique pour l’école au Pacte pour un Enseignement d’excellence. Les nouveaux modes de gouvernance préconisés par le Pacte à travers les plans de pilotage », dans Working Papers de l'INAS, WP12/2017, 1-11, UMons.
https://sharepoint1.umons.ac.be/FR/universite/facultes/fpse/serviceseetr/methodo/publications/Pages/Workingpapersdel%E2%80%99INAS.aspx
Les auteurs s’attachent plus spécialement à l’axe du Pacte pour un enseignement d’excellence visant à « adapter la gouvernance du système scolaire en vue de responsabiliser ses différents acteurs, améliorer le pilotage du système et ses performances et optimaliser l’organisation et des ressources » et à l’appréhension de ces nouveaux modes de gouvernance que le Pacte préconise.

• GATHER THURLER M., « L’auto-évaluation de l’établissement scolaire comme moteur du changement », dans BOIS, M., Les systèmes scolaires et leurs régulations », Lyon, 2002, CRDP, pages 31-41.
http://www.unige.ch/fapse/SSE/teachers/gather-thurler/Textes/Textes-2002/MGT-2002-01.html
Les systèmes scolaires européens accordent une importance croissante à l’établissement en tant que cadre privilégié de la transformation des pratiques. L’auteur souligne que cette rupture – partielle – avec la centralisation et le mouvement vers un statut et une gestion plus autonomes des établissements scolaires rencontrent toutefois certaines difficultés conceptuelles, en particulier dans les pays francophones. Le pari ne peut être gagné que si les professionnels restent ou deviennent les principaux acteurs et responsables des changements à entreprendre au sein de leur établissement scolaire.

• LAFONTAINE D., MONSEUR C., « Quasi marché, mécanisme de ségrégation sociale et académique en Communauté française de Belgique », dans Éducation comparée, n° 6, 2011, pages 69-90.
https://orbi.uliege.be/bitstream/2268/116338/1/Lafontaine-Monseur-Education%20compar%C3%A9e-vol.%206-2011.pdf
Les analyses menées sur la base des données PISA 2006 mettent en évidence que plus un système éducatif regroupe les élèves selon leur origine sociale plus il les regroupe selon leurs performances scolaires et vice versa. Cette imbrication résulte de différents mécanismes qui varient d’un pays à l’autre. Selon les cas, le principal est le redoublement, les filières (comme aux Pays-Bas) ou leur action combinée (comme en Belgique). Les analyses multiniveaux menées sur les écoles de Belgique mettent en évidence que si s’il y a ghettoïsation du marché scolaire, c’est bien plus parce que les établissements se montrent sélectifs que parce que les élèves seraient regroupés plus ou moins en fonction de leur origine sociale.

• « Plan de pilotage : en avant ! », dans Entrées libres, Écrire et lire l’enseignement catholique, n° 125, janvier 2018.
http://www.entrees-libres.be/numeros/numero_125/
Dans le cadre du Pacte pour un Enseignement d’excellence, un premier tiers des établissements de l’enseignement obligatoire élaborent progressivement leur plan de pilotage. Mais qu’en pensent les principaux intéressés ? Et comment l’enseignement catholique les accompagne-t-il dans ce cadre ?

• « Réforme de l’enseignement : vers une logique d’entreprise ? », dans Éduquer n°140, octobre 2018.
https://ligue-enseignement.be/rapport/10175
Ce numéro d’Éduquer, publication de la Ligue de l’Enseignement et de l’Éducation permanente, consacre son dossier à la réforme du pilotage de l’enseignement votée en septembre 2018, autour de questions à plusieurs niveaux : plans de pilotage, contrats d’objectifs, délégués aux contrats d’objectifs, la nouvelle organisation, (non-)pertinence de la forme contractuelle pour caractériser les relations entre une autorité publique et d’autres institutions publiques, enjeux de la scission entre les rôles de régulateur et de pouvoir organisateur de la Communauté française (avenir du réseau W-B E, sa réorganisation, questions en suspens). Il s’arrête aussi sur le positionnement des différents partis face à la réforme.

• Site de la RTBF :

- LEHERTE O., « Compétition entre écoles: comment la Flandre tente de changer les mentalités », sur RTBF (site de), 25 septembre 2018.
https://www.rtbf.be/info/societe/detail_competition-entre-ecoles-comment-la-flandre-tente-de-changer-les-mentalites?id=10028435
En 2011, la Flandre adopte un décret qui instaure une double priorité au moment des inscriptions à l'école. Pour améliorer leur mixité sociale, les établissements scolaires situés dans des régions où il y a pénurie de places sont obligés de réserver un certain pourcentage de leurs places à des élèves socio-économiquement défavorisés, et un autre pourcentage de places à des élèves favorisés.

- LEHERTE O., « Le marché scolaire suédois est devenu un business », sur RTBF (site de), 26 septembre 2018.
https://www.rtbf.be/info/societe/detail_le-florissant-business-des-ecoles-privees-en-suede-ou-les-profs-peuvent-negocier-leur-salaire?id=10029534
Depuis quelques années, le système scolaire suédois qui a été cité en exemple pendant longtemps est moins bien coté par les enquêtes internationales. Certains imputent sa chute dans les classements au changement radical survenu suite à un choix politique de 1991. A l'époque, les autorités ont décidé de totalement déréguler le système en misant sur la compétition entre écoles pour viser l'excellence.

- LEHERTE O., « École: quel est le secret du miracle finlandais ? » sur RTBF (site de), 27 septembre 2018.
https://www.rtbf.be/info/societe/detail_ecole-quel-est-le-secret-du-miracle-finlandais?id=10030583
« Les professeurs sont très bien formés dans leurs matières mais aussi pédagogiquement. […] Si quelqu'un veut devenir instituteur, il doit passer des épreuves à l'université. L'examen d'entrée dure deux jours. Seuls 10% de ceux qui souhaitent devenir instituteurs sont acceptés. Parce que c'est un métier très valorisé en Finlande »…
« Les élèves ont un certain nombre de cours en commun de l'âge de 6 à l'âge de 16 ans »…
« Malgré tout, les chercheurs spécialisés dans le modèle finlandais pointent quelques zones d'ombre. Les élèves étant obligés de fréquenter l'école de leur quartier, si certains quartiers sont socio-économiquement défavorisés, la composition de l'école s'homogénéise. Les conséquences sur les connaissances des élèves sont pour l'instant limitées mais cette évolution inquiète certains chercheurs finlandais »
.

© PROF/FWB

IV. Magazine PROF

• « Pacte : des avancées dans des dossiers-clés », dans PROF, n° 38, juin 2018.
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=2446

• « Délégué au contrat d’objectifs : une mission stratégique », dans PROF, n° 37, 2 mars 2018.
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=2383

• « Fondamental : l’aide aux directeurs s’accompagne du plan de pilotage », dans PROF, n° 35, mars 2017.
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=2191

• « Pacte pour un enseignement d'excellence : responsabiliser à tous les étages », dans PROF, n° 33, mars 2017.
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=2058

• « Pacte pour un enseignement d'excellence. Des décisions cet automne et un enjeu: susciter l'adhésion », dans PROF, n° 31, septembre 2016.
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=189

• DUPRIEZ P., « Transformer l’école avec les enseignants », dans PROF n° 28, 2015.
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=1368
Pour Vincent Dupriez, auteur de ces Libres Propos, la principale garantie de qualité dans un système éducatif, ce sont ses enseignants.

• GATHER THURLER M., « La professionnalisation des métiers de l’éducation face à la rhétorique paradoxale », dans PROF, n° 16, décembre 2012.
http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=865
« La plupart des systèmes éducatifs européens semblaient jusqu’il y a peu adhérer à la nécessité de moderniser les pratiques scolaires. Mais ce « consensus » semble se lézarder depuis une dizaine d’années face aux difficultés rencontrées. L’austérité budgétaire, les réformes successives, la fatigue des enseignants, les revendications des syndicats et le conservatisme accru des électeurs ont relégué la professionnalisation au deuxième plan des préoccupations… »

© PROF/FWB

IV. Réactions

• TRACHTE B. (cheffe de groupe Ecolo au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles), « Le pilotage par les résultats : la face cachée et inquiétante du Pacte d'Excellence », dans La Libre Belgique, 6 mars 2017.
http://www.lalibre.be/debats/opinions/le-pilotage-par-les-resultats-la-face-cachee-et-inquietante-du-pacte-d-excellence-58bd2a4ecd704dd7c0c32eaf
« (…) Pour Ecolo, les objectifs que les établissements se fixent devraient être des projets ambitieux et stimulants. Une feuille de route que tous les acteurs comprennent et ont les moyens de suivre. Hélas, tels que proposés par le Groupe Central, ces objectifs et la façon de les envisager ne feront que paralyser les établissements, les enseignants et les enfants, surtout les plus fragiles, tout en dédouanant la Fédération Wallonie-Bruxelles de ses responsabilités ».
« Il est donc urgent d'ouvrir le débat sur ce sujet qui fâche. Si on ne le fait pas, nous risquons de mettre à néant les réelles avancées que contient par ailleurs le projet de Pacte pour un Enseignement d'Excellence et de passer à côté de l'opportunité qui nous est offerte d'améliorer réellement l'école et l'avenir de nos enfants ».

• COLLECTIF(*), « Enseignement : les organisations de défense des droits de l’enfant s’engagent en faveur du Pacte », dans La Libre Belgique, 15 février 2017.
http://www.lalibre.be/debats/opinions/enseignement-les-organisations-de-defense-des-droits-de-l-enfant-s-engagent-en-faveur-du-pacte-58a46930cd703b98153d9cd4
« (…) Les organisations et institutions de défense des droits de l’enfant demandent à chaque acteur du monde de l’enseignement de poursuivre et de faire aboutir les travaux du Pacte pour un enseignement d’excellence, dans un esprit constructif. Cette réforme qui constitue une opportunité unique de réformer l’enseignement en visant d’abord et avant tout l’intérêt supérieur de l’enfant(…) ».
Signataires :
UNICEF Belgique, Défense des Enfants – Belgique, Le Délégué général aux droits de l’enfant, La Ligue des familles, La Ligue des droits de l’Homme, Le Service droit des jeunes de Bruxelles, La coordination des ONG pour les droits de l’enfant, FAMISOL, Badje, Le Forum – Bruxelles contre les inégalités, Plan Belgique, Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté Re-Sources Enfances Asbl

• D'OTREPPE B., « Le Pacte d'excellence a besoin de la tradition libérale du MR », dans La Libre Belgique, 14 novembre 2018.
http://www.lalibre.be/actu/belgique/le-pacte-d-excellence-a-besoin-de-la-tradition-liberale-du-mr-5beb24b8cd70e3d2f6af2f4e
« Étienne Michel, le patron de l’enseignement catholique, lance un appel au MR. Il souhaite que celui-ci s’investisse en faveur du Pacte d’excellence. Il pointe aussi les dossiers importants qui attendent la ministre (…) ».

• COLLECTIF, « Plaidoyer pour l'autonomie de l'école officielle », dans LE SOIR (site du journal), 26 novembre 2018.
https://plus.lesoir.be/192219/article/2018-11-26/plaidoyer-pour-lautonomie-de-lecole-officielle
La Fondation pour l’Enseignement, qui a pour mission de contribuer à améliorer la qualité de l’enseignement par le dialogue entre des acteurs de terrain, les fédérations des pouvoirs organisateurs des écoles et les entreprises, a été à l’initiative de cette carte blanche. Parmi ces signataires figurent les représentants des différents réseaux de l’enseignement.
« En faisant tomber les stéréotypes, dans un dialogue permanent, la Fondation diffuse les bonnes pratiques à l’intérieur des réseaux, en vue de générer des approches plus efficaces, à grande échelle.
La Fondation valorise aussi les élèves et leur insertion dans la vie professionnelle, en particulier dans l’enseignement qualifiant. « (…) La première raison de fond qui doit motiver chacun à soutenir la scission entre pouvoirs organisateur et régulateur de l’enseignement officiel organisé par la FWB est donc bien celle de lui permettre de se déployer en lui donnant les mêmes chances de réussite que les autres réseaux d’enseignement… Ensuite, les plans de pilotage des écoles, en cours d’élaboration, ont vocation à se transformer en contrats d’objectifs avec l’autorité publique, engageant toutes les parties vers des objectifs communs. Ceci n’est possible que si chaque réseau se trouve à égale distance du pouvoir régulateur. Le/la ministre en charge de l’ensemble du système scolaire ne peut être juge et partie (…)».

• BURGRAFF E., « Réorganisation de l’école officielle : la CGSP prête à monter aux barricades », dans Le Soir, 27 novembre 2018.
https://plus.lesoir.be/192465/article/2018-11-27/reorganisation-de-lecole-officielle-la-cgsp-prete-monter-aux-barricades
« La CGSP ne veut pas du projet de scission complète entre les rôles d’organisateur et de régulateur de l’enseignement pour la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle dénonce une déresponsabilisation politique. Et est prête à aller aux barricades(…) ».

• LA LIGUE DE L’ENSEIGNEMENT, « Pacte pour un enseignement d'excellence : Communiqué de presse / Scission du pouvoir organisateur et du pouvoir régulateur de la Communauté française : Des principes à respecter », sur LA LIGUE DE L’ENSEIGNEMENT (site de), 14 novembre 2018.
https://ligue-enseignement.be/communique-de-presse/#.XAkwrZ4naUk
« (…) La Ligue de l’Enseignement et de l’Éducation Permanente considère que le réseau de la Communauté française devra disposer, suite à la scission, d’un financement et de moyens en personnel suffisants pour exercer pleinement sa mission. Les coûts de la réorganisation, qui ont un caractère exceptionnel, ne devront pas peser sur les moyens ordinaires dévolus au réseau ».
« La Ligue considère, par ailleurs, que la réorganisation qui résultera de la scission, doit veiller à donner plus de responsabilité et de capacité d’initiative aux équipes pédagogiques et aux responsables du réseau, dans une meilleure répartition des responsabilités entre, d’une part, l’autorité politique, qui a la responsabilité de décider des orientations stratégiques du réseau, d’assurer les financements nécessaires et de contrôler le respect de ces visées, et d’autre part, les responsables du réseau qui, chacun au niveau qui est le leur, doivent avoir la responsabilité du choix des moyens et bénéficier d’un large droit d’initiative comme d’une véritable autonomie (…) ».

• CORNET J. (CGé) et HIRTT N. (APED), « Faux savoir et vrai pouvoir », sur CGé (site de), janvier 2018.
http://www.changement-egalite.be/IMG/pdf/traces_234_encar.pdf
« Dans un rapport récent (…), McKinsey révèle enfin les vrais facteurs de réussite des élèves à l’école ! Experte en stratégie, la première société mondiale de consultance poursuit ainsi son travail de prise de pouvoir par le savoir. Non contente de conseiller les plus grandes multinationales, elle veut aussi devenir le conseilleur des pouvoirs publics (…) ».

• CGé, « Les apéros de l’éducation : « Plans de pilotage des écoles : entre quelles mains ? », « Un dispositif prévu dans le Pacte qui peut charrier le meilleur et le pire ! », « Qu’est-ce qu'un plan de pilotage et à quoi ça devrait servir ? »
https://www.youtube.com/watch?time_continue=12&v=2yJWwJOZUQ8

• FAPEO, avis sur l’Avis N°3 du Groupe central du Pacte pour un enseignement d’excellence, « FAVORABLE et VIGILANTE, la FAPEO refuse le surplace ! », février 2017.
http://www.fapeo.be/wp-content/uploads/2017/02/13-02-17_FAPEO-Position-avis-3-du-Pacte.pdf
« (…) Ne plus foncer dans le mur dans l’intérêt supérieur de tous les enfants. C'est le système scolaire francophone qui est incontestablement en échec, pas nos enfants ! (…) »

• UFAPEC, « Plan de pilotage : un changement majeur », dans Les Parents et l'Ecole, n° 97 - décembre, janvier, février 2018.
http://www.ufapec.be/en-pratique/projets-en-cours/pacte-excellence/plans-pilotage-pe97-rubrique-pacte/
« (…) Dans la procédure d’évaluation de la concrétisation des plans de pilotage, il est prévu que les parents, comme tous les acteurs de l’école, aient leur mot à dire, dans sa discussion au Conseil de participation. Nous sommes heureux que l’autonomie de chaque établissement scolaire, nécessaire à la réussite de chaque enfant, soit reconnue et que le point de vue des parents soit considéré comme pertinent dans le processus ».

• Confédération des organisations de jeunesse, « L’école à l’heure du Pacte », dans Le COJ#18, automne 2018.
http://coj.be/wp-content/uploads/2018/09/LE-COJ-18-5-septembre-2018-web.pdf
Dans ce numéro, la Confédération des organisations de jeunesse indépendantes et pluralistes, évoque trois questions : le Pacte, les critiques, la place pour les organisations de jeunesse.

© PROF/FWB

V. Formations Institut de Formation en cours de Carrière

• Formation à l’application Pilotage, pour les membres du personnel de l’équipe « plan de pilotage » des établissements de la première vague :
01/02/2019, Tihange     (906001801 – 31732).

• Plan de pilotage : enjeux, attentes et processus, par M. Eraly, pour les directions de l'enseignement fondamental ordinaire ou spécialisé (2e vague élaboration des plans de pilotage) :

30/01/2019, Ixelles        (901001802 – 31251),

07/02/2019, Ixelles        (901001802 – 31254),

31/01/2019, Mons          (901001802 – 31252),

06/02/2019, Charleroi   (901001802 – 31253),

17/01/2019, Charleroi   (901001803 – 31256),

16/01/2019, Tihange     (901001803 – 31255),

23/01/2019, Tihange     (901001801 – 31248),

24/01/2019, Angleur      (901001802 – 31250),

09/01/2019, Marche       (901001801 – 31247),

10/01/2019, Champion (901001802 – 31249).

• Journées complémentaires à la conférence de M. Eraly, pour les directions de l'enseignement fondamental ordinaire ou spécialisé (2e vague d’élaboration des plans de pilotage) :

14/01/2019 et 15/01/2019, Ciney               (902001801 – 31257),

07/02/2019 et 08/02/2019, Bruxelles        (902001801 – 31267),

28/02/2019 et 01/03/2019, Auderghem    (902001801 – 31268),

28/03/2019 et 29/03/2019, Bruxelles        (902001801 – 31269),

21/02/2019 et 22/02/2019, Bruxelles        (902001801 – 31276),

14/03/2019 et 15/03/2019, Ixelles             (902001801 – 31277),

04/04/2019 et 05/04/2019, Bruxelles        (902001801 – 31278),

14/02/2019 et 15/02/2019, Péruwelz        (902001801 – 31270),

11/03/2019 et 12/03/2019, La Louvière    (902001801 – 31271),

28/03/2019 et 29/03/2019, Péruwelz        (902001801 – 31272),

18/02/2019 et 19/02/2019, Charleroi        (902001801 – 31273),

14/03/2019 et 15/03/2019, Charleroi        (902001801 – 31274),

04/04/2019 et 05/04/2019, Charleroi        (902001801 – 31275),

28/01/2019 et 29/01/2019, Tihange          (902001801 – 31262),

25/02/2019 et 26/02/2019, Tihange          (902001801 – 31263),

31/01/2019 et 01/02/2019, Liège               (902001801 – 31264),

28/02/2019 et 01/03/2019, Liège               (902001801 – 31265),

21/03/2019 et 22/03/2019, Liège               (902001801 – 31266).

Pour les directions de l'enseignement secondaire ordinaire ou spécialisé (2e vague d’élaboration des plans de pilotage) :

07/02/2019 et 08/02/2019, Charleroi          (902001802 – 31283),

11/03/2019 et 12/03/2019, Charleroi          (902001802 – 31284),

18/03/2019 et 19/03/2019, Charleroi          (902001802 – 31285),

14/02/2019 et 15/02/2019, Tihange            (902001802 – 31286),

24/01/2019 et 25/01/2019, Tihange            (902001802 – 31280),

18/02/2019 et 19/02/2019, Tihange            (902001802 – 31281),

18/03/2019 et 19/03/2019, Tihange            (902001802 – 31282),

21/02/2019 et 22/02/2019, Gouvy               (902001801 – 31258),

24/01/2019 et 25/01/2019, Namur              (902001801 – 31259),

25/02/2019 et 26/02/2019, Namur              (902001801 – 31260),

21/03/2019 et 22/03/2019, Namur              (902001801 – 31261),

14/01/2019 et 15/01/2019, Rochefort         (902001802 – 31279).