Enseignement.be - Magazine PROF n°40

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°40

 


Article Oser se regarder dans le miroir

Un plan par implantation ?

Article publié le 07 / 12 / 2018.

© PROF/FWB

Michèle Eloy, conseillère pédagogique CECP, accompagne neuf écoles. « Lors des réunions avec les directions, nous avons préconisé un plan par implantation, parce que les réalités sont parfois très différentes, par exemple entre une implantation en centre-ville ou une petite école de village. Mais si un directeur estime que c’est mieux de n’avoir qu’un plan, c’est lui le maitre d’œuvre ».

S’il est vrai que les indicateurs reçus de l’Administration concernent l’école, le « miroir », basé sur les questionnaires aux parents/élèves/enseignants, différencie les résultats par implantation, ce qui permet d’affiner l’analyse.

Directeur des implantations de Géromont, Mont, Xhoffraix et Longfaye, Dany Noël n’avait pas d’idée préconçue. « Il est fort possible qu’on décide d’élaborer un plan par implantation, au niveau du bien-être par exemple, parce que les réalités sont fort différentes ».

Quel que soit le choix, « tout ce qu’on observe, on le garde, précise Mme Eloy. Ce qui n’est pas priorisé dans le plan apparait quand même dans l’application Pilotage ».