Enseignement.be - Magazine PROF n°19

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°19

 


Dossier Inspecteurs et conseillers pédagogiques :
          différents mais complémentaires

Dix-sept écoles dans le même bateau

Article publié le 01 / 09 / 2013.

Quatre conseillers pédagogiques ont créé avec des enseignants de l’enseignement secondaire spécialisé une balade gastronomique et poétique au fil de l’eau. Une autre facette du métier !

© PROF/FWB

Jusqu'au mois de novembre 2013 sur les rives du lac de Bambois, à Fosses-la-Ville, le visiteur peut découvrir des drapeaux de poésie, rappelant ces loungta des régions himalayennes portant des formules sacrées que le vent diffuse vers les cieux. Et des objets de la vie quotidienne reconvertis en instruments de musique insolites, mus par le vent ou par l’eau…

Des conseillers pédagogiques à la manoeuvre

C’est le fruit du travail réalisé par des enseignants et des centaines d’élèves du secondaire spécialisé organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles, de Tournai à Vielsalm, en passant par Auderghem, Jambes ou Milmort. Un travail réalisé en partenariat avec des conseillers pédagogiques. Une autre facette de leur métier.

Il y a deux ans, séduit par les réalisations d’élèves en ferronnerie, Didier Fahy, conseiller pédagogique pour les cours techniques et de pratique professionnelle, a proposé aux équipes de quelques écoles de mettre ce travail en valeur. Cela a abouti à l’organisation d’une exposition de créations en métal, sur les rives du Lac de Bambois. L’année suivante, c’est un défilé de mode qui a réuni menés par des élèves des secteurs habillement et service aux personnes de plusieurs écoles.

Le pli était pris : en 2012-2013, un projet baptisé Au fil de l’eau, coordonné par les conseillers pédagogiques des cours généraux, spéciaux, techniques et de pratique professionnelle, a rassemblé des enseignants et plusieurs centaines d’élèves des dix-sept écoles secondaires spécialisées du réseau de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il s’agissait, cette fois, d’une balade gourmande organisée durant le dernier weekend d’avril par le secteur hôtellerie-restauration. Celui-ci s’est chargé de la préparation d’une partie d’un menu régional: zakouskis, entrée, plat ou dessert et a participé à un marché gourmand proposant des produits confectionnés à l’école : pâtés, confitures, boulets et gaufres de Liège, vin de fruits,…

Des haïkus aux roues de vélo

Mais ce n’est pas tout. « Pour impliquer des enseignants des cours généraux et spéciaux, nous avons proposé trois axes, explique Sophie Dardenne, conseillère pédagogique pour les cours généraux. Les professeurs de français étaient invités à créer avec leurs élèves des haïkus, petits poèmes japonais, qu’ils transcriraient ensuite sur des drapeaux poétiques. Ils pouvaient également analyser en classe des poèmes sur le thème de l’eau ou en faire composer par leurs élèves. Ces poèmes ont été ensuite reproduits sur de vastes panneaux illustrés, au cours d’éducation plastique. Les professeurs de musique pouvaient confectionner avec leurs élèves des mobiles musicaux mus par l’eau ou suspendus dans des arbres ».

Enfin, la Balade gourmande s’est accompagnée de démonstrations d’art floral proposées par les sections agronomie. Des élèves des sections travaux de bureau se sont chargés de l’accueil des visiteurs et de la comptabilité.

La conseillère le précise : élaborer un tel projet a réclamé une organisation et un suivi très importants. « Nous avons proposé bon nombre de réunions avec des représentants des dix-sept établissements. Nous nous sommes également rendus dans les écoles pour analyser à leur demande l’avant-projet avec les enseignants, Tout cela a permis aux enseignants de se connaitre, de travailler ensemble et de mettre en valeur la formation professionnelle et les talents de leurs élèves. Beaucoup se sont dits prêts à retenter l’aventure ».