Enseignement.be - Magazine PROF n°19

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°19

 


Dossier Inspecteurs et conseillers pédagogiques :
          différents mais complémentaires

L’inspection des CPMS est tridisciplinaire

Article publié le 01 / 09 / 2013.

Au sein du Service général de l’Inspection, les inspecteurs des Centres psycho-médico-sociaux (CPMS) forment un service particulier, qui évalue la réalisation et le respect des missions fixées aux CPMS.

Les inspecteurs peuvent aussi, à la demande, évaluer les attitudes professionnelles des agents. Ils réalisent également des enquêtes et des informations. Ils peuvent aussi donner des conseils, des recommandations, sans aller jusqu’à l’accompagnement.

La tridisciplinarité (psychopédagogie, social et paramédical) est le cœur des CPMS et de ses inspecteurs, qui réalisent leurs visites en trio. Michèle Demeuse, inspectrice coordonnatrice : « Parfois, la visite se fait en duo, mais en restant attentif aux trois dimensions ». Dans un premier temps, ils s’informent du contexte, grâce aux Projets de centre et à une réunion plénière. Puis chaque inspecteur voit les agents relevant spécifiquement de sa discipline. La visite se termine par un débriefing avec la direction.

Leurs rapports croisent les données apportées par le trio, pour donner une vue globale articulant les spécificités de chaque groupe d’agents : cela prend énormément de temps. Mais, en trois ans, ils voient l’ensemble des 177 CPMS. « Pour trois ans, nous avons choisi de travailler surtout sur le fonctionnement global, le diagnostic et la guidance, ainsi que le soutien à la parentalité. Et nous sommes attentifs à ce que les CPMS équilibrent les fonctions en lien avec la tridisciplinarité, ce qui n’est pas le cas partout ».

Ces inspecteurs sont appelés aussi à collaborer à des projets transversaux, en fonction de leurs compétences spécifiques : réforme du 1er degré, Décolâge !, Expairs,… Ils rédigent également des rapports d’activités, analyses quantitatives et qualitatives. Et cette année, ils sont chargés d’élaborer une synthèse des rapports triennaux que les CPMS rentreront en octobre.