Enseignement.be - Magazine PROF n°14

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°14

 


Dossier Le plan individuel d’apprentissage

Intégration et contagion

Article publié le 01 / 06 / 2012.

Forte de son expérience en intégration, une école utilise le PIA pour d’autres élèves en difficultés.

L’École communale de Brugelette pratique l’intégration depuis plusieurs années. Elle connait l’outil PIA. Cette année, la directrice, Véronique Billen, a invité les enseignantes de 3e maternelle à l’utiliser pour les élèves en difficulté. « Nos concertations se font durant deux heures, chaque mardi, avec l’ensemble des instituteurs de maternelle et de primaire. Cette expérience-pilote se fait en collaboration avec l’ensemble de l’équipe », explique-t-elle.

« De plus, les enseignantes de 3e maternelle (3M) et de 1re primaire (1P), préparent un cycle 5/8 pour favoriser la continuité au sein de l’école. Elles se réunissent à la demande pour préparer un travail en 5/8 l’an prochain et expriment leurs visions mutuelles. Ce n’est pas facile, tant au niveau organisationnel que des contenus ».

L’école participe aussi au projet Décolâge ! (1) sur cette thématique où des études pointent les représentations des enseignants dans le nombre de maintiens en 3e maternelle. Pour la directrice, « il est primordial de laisser aux enfants de 3e maternelle la liberté de bouger et d’assurer la continuité en 1P en début d’année notamment, en conservant l’organisation d’ateliers des 3e maternelles ». Outre ce travail de préparation et de remise en question des pratiques pédagogiques, les instituteurs peuvent aussi faire appel à une collègue qui suit la formation IFC mise en place dans le cadre du plan Dyslexie (2).

La trace écrite du PIA est laissée à l’appréciation de chacune. « Certaines s’inspirent du canevas utilisé pour l’intégration. L’objectif est d’élaborer un document commun pour septembre ». Dans la foulée, l’école prépare une sorte de bulletin avec une liste des objectifs et compétences à atteindre, qui peut favoriser le travail d’observation, de collaboration, de remédiation et de communication.

Pa. D.

(1) http://www.enseignement.be/decolage
(2) Lire « Dépister la dyslexie pour contaminer son équipe », dans PROF, novembre 2011. Voir aussi la page consacrée à ce programme sur le site de l’IFC http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=637