banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo infos coronavirus
logo infos Ukraine
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°37

 

Dossier Se préparer aux aménagements raisonnables

Approfondissement, tutorat : des pistes pour les élèves HP

Article publié le 30 / 03 / 2018.

L'Institut Saint-Boniface-Parnasse a construit un projet structuré pour des jeunes à haut potentiel, que le décret sur les aménagements raisonnables reconnait comme des élèves à besoins spécifiques.

Formée à la médiation, Anne Geelhand a obtenu à l'UMons le certificat universitaire en intervention auprès des enfants et des adolescents à hauts potentiels en difficulté. Voici dix ans, l’ASBL Projet HP-Institut Saint-Boniface-Parnasse, à Ixelles, l'a engagée comme personne-ressource pour assurer le lien entre les élèves HP du secondaire, leurs parents et les enseignants 

PROF : Votre mission, au quotidien ?
Anne Geelhand :
J’explique les caractéristiques, le fonctionnement des HP en classe, aux nouveaux enseignants. Plus largement, je recherche avec les professeurs des pistes et outils pédagogiques spécifiques pour les soutenir dans des adaptations possibles dans l’intérêt de tous.

Les élèves HP disposent d'un local où ils peuvent se ressources au travers d'activités ludiques.
Les élèves HP disposent d'un local où ils peuvent se ressources au travers d'activités ludiques.
© Elodie Debière - Ihecs

J’informe et je soutiens ces élèves diagnostiqués HP grâce au test WISC-V réalisé par un psychologue ou un neuropsychologue. En les aidant à trouver des pistes face à une situation scolaire difficile ou à un problème relationnel ; en travaillant avec eux leurs forces et faiblesses individuelles.

Ils disposent d’un local où ils peuvent, à midi et pendant les heures de fourche, se ressourcer au travers d'activités ludiques, d'échanges entre pairs, ou de lectures. Ils peuvent aussi participer à des ateliers de méthode de travail, en fonction des degrés.

Les réunir dans un local propre, n'est-ce pas les stigmatiser ?
L'expérience a montré que plusieurs de ces jeunes ont besoin de se retrouver entre eux, de se ressourcer, de partager des intérêts communs ou de rencontrer un adulte à l’écoute. Mais ils y invitent régulièrement d'autres élèves non HP, ce qui amène une meilleure compréhension réciproque.

Il y a autant de profils HP que d'élèves, dit-on... Comment appliquer des aménagements pour tous ?
C'est vrai, mais chez un grand nombre se retrouvent un comportement très émotionnel, un raisonnement différent, des difficultés à s'adapter aux rythmes et aux méthodes d'apprentissage…(1)

Des aménagements raisonnables, cela peut être l’approfondissement, la différenciation, le tutorat. Sous la forme d’exercices supplémentaires et plus complexes. Ou de présentation d’un chapitre du cours en respectant le raisonnement des autres élèves, en utilisant un vocabulaire accessible à tous.

La présence de ces jeunes qui ont un vocabulaire pointilleux et une compréhension parfois au premier degré poussera les professeurs à formuler plus clairement les consignes (« dessine un cylindre » plutôt que « construis « ), ce dont tous les élèves bénéficieront.

Certains élèves HP au comportement perturbateur sont le caillou dans la chaussure. Pas facile à gérer dans une classe !
Ils ont besoin pourtant d'un adulte qui les cadre, apaise leur anxiété et qui les écoute dans leurs besoins. Aux enseignants, j'explique parfois : « Ne prenez pas telle remarque personnellement : un élève HP énonce les erreurs, manquements comme des faits ». Je pense que si un enseignant maintient le cadre et se remet en question, son vécu personnel dans la classe sera meilleur et les élèves, admiratifs, s’investiront davantage.

Propos recueillis par
Catherine MOREAU

(1) Lire aussi l’article « Des élèves au mode d'emploi différents » paru dans notre numéro de décembre 2011 (http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=672).