Enseignement.be - Magazine PROF n°30

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°30

 


Dossier La littérature belge en classe

Un écrivain en vrai, c’est rare !

Article publié le 01 / 06 / 2016.

La Bataille des Livres a réuni cette année soixante classes primaires à Bruxelles et en Wallonie.

Polichinelle !, babouin !, australopithèque ! Assia, Ismaël et Kalina n’oublieront pas de sitôt la signification de ces injures du bouillant capitaine Haddock. Avec leur classe de l’École La Flûte Enchantée, à Molenbeek, ils participent à une animation dans le cadre de la Bataille des Livres (1), au Centre belge de la BD.

Celle-ci a été déclenchée voici 19 ans par des enseignants de Suisse romande pour mettre leurs classes en compétition autour de la lecture de romans de jeunesse. Elle a perdu cet aspect de compétition et, en s’étendant à d’autres pays francophones (Belgique, France, Québec, Haïti et Sénégal), elle a ajouté au plaisir de lire une ouverture sur d’autres réalités.

« Nous veillons à ce que chaque série de livres pour les 8-12 ans comporte au moins un auteur et un illustrateur belge francophone », explique Dominique De Moey, responsable de l’activité au sein de la cellule Culture-Enseignement. Outre la lecture de trente livres par catégorie d’âge, la Bataille propose un ensemble d’activités et d’outils concoctés par le Comité international et par l’ASBL Contalyre : quizz, échanges, ateliers d’écriture en ligne, fiches pédagogiques sur la culture des pays partenaires…

Les élèves de l’École La Flûte Enchantée ont vécu les premières escarmouches l’an dernier. Avec leur instituteur, Guillaume de Martynoff, monté avec eux en 4e, ils les ont poursuivies dès septembre. « Ce qui nous a emballés dans la Bataille, ma collègue Auriane Goffaux et moi, c’est la possibilité de rencontrer par le livre beaucoup de domaines : français, histoire, géographie… »

« Nous avons expliqué le rôle d’un auteur, d’un illustrateur, d’un éditeur… avant que les deux classes reçoivent la sélection de trente livres achetés par l’école ou fournis par la bibliothèque. Les enfants travaillent lors d’ateliers mais ils peuvent emporter les livres chez eux. Dans un petit carnet de notes, ils dessinent, notent leur avis, le résumé, les détails des personnages, les lieux de l’histoire,…»

« Après la lecture, on fait un exposé en classe, parfois avec un ou plusieurs autres élèves qui ont lu le même livre que nous, explique Malak. Moi, j’en ai lu beaucoup, souvent des rigolos, parfois des tristes ».

À la Foire du Livre de Bruxelles, ces élèves ont rencontré Thomas Lavachery. Puis, l’auteur de Tor et les gnomes a été invité en classe. Shaima et Lina s’en souviennent bien : « Il nous a expliqué pourquoi et comment il écrivait. C’était la première fois de notre vie qu’on rencontrait un écrivain en vrai et c’est rare ! »

(1) http://www.bit.ly/21VpVaF

Plaisir d’élire, de lire, d’écrire…

Outre La Bataille des Livres, Culture-Enseignement met à disposition des classes une série de dispositifs.

● Prix des lycéens de littérature : la sélection des cinq ouvrages belges de langue française sera dévoilée en juin. Tous les deux ans (en alternance avec le Prix des lycéens du cinéma), ce Prix invite les élèves de 5e et 6e à choisir leur favori et à pratiquer des activités telles que la réécriture d’un passage, l’organisation d’une table-ronde, la rédaction d’un billet d’humeur, la rencontre de l’auteur… http://bit.ly/1T1rAJD

● Lis-nous une histoire s’adresse aux classes maternelles : une personne retraitée bénévole vient animer un atelier-lecture à un groupe de maximum dix enfants, en présence de l’enseignant. Une série de bibliothèques font le lien entre écoles et bénévoles, dont ils assurent la formation. http://bit.ly/1WmZwDk

● Les classes-lecture proposent des activités de lecture et d’écriture en résidence. Le projet pourrait avoir une version dans les écoles. Culture-Enseignement jouera les interfaces en 2016-2017. Infos : Diane Sophie Couteau : 02 / 413 22 65 (Service de la lecture publique) ; Éric Frère : 02 / 413 32 40 (Culture-Enseignement).