Enseignement.be - Magazine PROF n°20

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°20

 


Dossier Ne plus avoir peur des maths

Un film qui avance « comme une démonstration »

Article publié le 01 / 12 / 2013.

Olivier Peyon a consacré trois ans à la réalisation de Comment j’ai détesté les maths, sorti fin novembre en France. Partant de véritables cris de haine envers les maths, il part propose ensuite une série de rencontres à travers le monde, à la découverte de mathématiciens qui incarnent ce qu'il appelle « l'esprit des maths ».

« Tout est parti d’un ami chercheur au Collège de France qui m’a dit un jour : Si on enseignait l’esprit de liberté des maths aux enfants, tous les élèves deviendraient des rebelles. Liberté, culture, révolte : comment pouvait-il appliquer ces mots à une discipline pour moi synonyme de sélection, d’élitisme et de rigidité ? » Ce fut le point de départ de trois années de recherches et de rencontres…

« Petit à petit, j’ai compris ce que mon ami entendait par l’esprit des maths. Je ne parle pas de logique ou de calcul, mais de cette curiosité insatiable, cette remise en cause permanente des vérités toutes faites et des lieux communs. Je me suis rendu compte que les maths avaient effectivement à voir avec la liberté, celle de penser, de chercher, de douter, de trouver… ou non ».

Début décembre 2013, il n’était pas prévu que le film soit distribué hors de France  mais dans l’Hexagone, il semble séduire, y compris des enseignants de mathématiques, comme en témoignent les propos de Laure Etevez, publiés sur le site Le café pédagogique (1) : « Je pense vraiment [que le film] peut plaire à des non initiés et c'est cette démarche qui m'intéresse : pouvoir toucher ceux qui ont une réaction de recul vis-à-vis des mathématiques et leur montrer en quoi c'est une discipline qui peut être riche et passionnante »…

« Après la projection du film, la première pensée qui m’est venue, c'est justement qu'enfin les non-mathématiciens allaient comprendre en quoi les mathématiques sont belles et multiples. Les différentes personnes suivies et interviewées sont très charismatiques et sont passionnantes à écouter même s'elles paraissent parfois en dehors du monde... »

(1) http://bit.ly/1i4obcf