Enseignement.be - Magazine PROF n°9

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo du PECA
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°9

 


Article L’art à l’école, un luxe ?

Du pain sur la planche

Article publié le 01 / 03 / 2011.

En 2006, la première conférence mondiale de l’Unesco sur l’éducation artistique a souligné son importance dans l’apprentissage (1). En écho, le Parlement européen a voté en mars 2009 une résolution recommandant que l’enseignement artistique soit obligatoire à tous les niveaux de la scolarité. Et toutes les politiques éducatives européennes insistent sur la nécessité de promouvoir les aptitudes artistiques et créatives des jeunes. Un beau concert, donc.

Un gros bémol, pourtant : études et recherches pointent le décalage entre les principes et la réalité. Selon une enquête réalisée en 2007-2008 (2), la moitié des États européens consacrent à l’éducation artistique entre 50 et 100 heures par an en primaire et de 25 à 75 heures dans les deux premières années du secondaire. L’offre s’amenuise donc avec l’âge et, parmi les disciplines, l’accent est souvent mis sur la musique et les arts plastiques. Théâtre et danse sont incorporés aux cours de langue maternelle et d’éducation physique. Et l’éducation artistique ne pèse pas lourd quand il s’agit de décider si un élève est apte à passer dans la classe supérieure.

Difficile de ne pas percevoir les fausses notes dans cette partition ! La formation artistique lacunaire des enseignants et le développement d’autres lieux d’éducation artistique (académies, ateliers,…) n’expliquent pas tout. D’une manière quasi générale, les disciplines artistiques se jouent en mineur à l’école, au bénéfice des apprentissages de base et de matières jugées plus pertinentes pour la réussite économique et académique…

(1) Rapport final sur http://www.unesco.org/new/fr/culture/themes/creativity/arts-education/world-conferences/2006-lisbon/
(2) L’éducation artistique et culturelle à l’école en Europe, Agence exécutive Éducation, Audiovisuel et Culture-P9 Eurydice, 2009. https://journals.openedition.org/reperes/234