Enseignement.be - Magazine PROF n°9

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°9

 


Dossier L'art à l'école

Complément bibliographique

Article publié le 01 / 03 / 2011.

Ouvrages de référence, ressources pédagogiques liées à l’éducation artistique, voilà ce que vous trouverez dans ces pages, qui ne sont évidemment pas exhaustives. Nous n’avons d’ailleurs pas repris systématiquement les multiples ressources disponibles sur www.enseignement.be (onglets « ressources » puis « éducation artistique » dans chacun des niveaux maternel, primaire et secondaire)

© PROF/FWB

I. Sur la place de l’art dans le développement

HARRIS P., L’imagination chez l’enfant, son rôle crucial dans le développement cognitif et affectif, Paris, éd. Retz, 2007.
Professeur de psychologie, spécialiste du développement de la cognition, de l'émotion et de l'imagination, Paul Harris livre une synthèse de réflexions et d’observations innovantes qui bouleversent les points de vue classiquement avancés par la psychologie du développement. En effet, il voit dans l’imagination non seulement une activité noble et majeure de la vie mentale, mais encore un moteur du développement de l’enfant.

LUBART T., Psychologie de la créativité, Paris, Armand Colin, 2003.
Dans cet ouvrage, Todd Lubart, professeur en psychologie différentielle à l'Université René Descartes – Paris 5, explique que la créativité dépend d'une combinaison interactive de facteurs cognitifs, conatifs, émotionnels et environnementaux. La combinaison de ces composantes détermine un large éventail de niveaux de créativité.

POLIQUIN L.,  Notre fonction créatrice, un atout pour la vie, Ransart, Éditions du Gai Savoir, 1998.
Louise Poliquin a acquis une longue expérience en matière de développement de la créativité auprès d’enfants et d’adultes. Elle enseigne en effet la pédagogie des arts  au Québec, mais elle est aussi psychothérapeute et  formatrice et anime des ateliers de créations. Pour elle, l’esprit créatif trouve sa place dans tous les secteurs d’activités. D’où l’intérêt d’apprendre à reconnaitre et à développer son pouvoir créateur pour acquérir davantage de confiance en soi, d’adaptabilité et de capacités de trouver des solutions nouvelles.

II. Sur la place de l’art et des artistes à l’école

ARDOUIN I., , L’éducation artistique à l’école, Paris, ESF, coll. Pratiques et enjeux pédagogiques, 1997.
Artiste pédagogue, Isabelle Ardouin plaide pour que l’école offre aux élèves l’occasion d’accéder à la culture. La mission de l’école : amener les élèves à découvrir et à construire des outils pour apprendre à voir, à analyser les productions d'art. Au lieu de les considérer comme des énigmes, ils les verront alors  comme des compositions explicatives d'une époque, d'un auteur, d'une technique, d'un type de langage, d'un certain rapport au monde. Et ils pourront alors prendre plaisir à comprendre le point de vue d'un auteur, c’est-à-dire à comprendre comment il a préféré traiter une distance, un volume, un rythme, une ligne, une surface, un matériau, comment il est possible de faire varier la matière d'une couleur, saisir l'imaginaire présent dans son œuvre. Les élèves  pourront alors considérer leurs propres productions parmi un répertoire de possibles.

MUS-E Belgium, À quoi rêvent les arbres quand ils dansent? Art à l'école, dialogue interculturel et intégration sociale, MUS-E Belgium, octobre 2010.
Publié à l’occasion des dix ans de MUS-E Belgium, ce livre aborde le thème « art à l’école » sous différents points de vue, ouvrant la parole à des artistes, à des experts en éducation artistique, à des critiques d’art, à des universitaires. Il est illustré par de nombreux exemples d’ateliers dans les classes.

MUSEUR V.,  L’éducation artistique à l’école élémentaire. Entre le dire et le faire, publication de la faculté de Psychologie et des Sciences de l’Éducation de l’Université de Mons-Hainaut, coll. Savoir en partage, 2003.
Véronique Museur explore plusieurs domaines : peut-on enseigner ou éduquer en matière d’art, quels sont les moyens didactiques à utiliser, quelle est la réalité de l’éducation artistique, quelle formation des enseignants, quels enjeux revêt cette discipline et comment mettre en œuvre les objectifs pour accéder aux finalités de cette éducation,…

La culture au cœur de l’enseignement. Un vrai défi démocratique, actes du colloque du 17 novembre 2008, Les cahiers de Culture et Démocratie, n°2 http://www.cultureetdemocratie.be/documents/CAHIER2.pdf
Culture et Démocratie rassemble des artistes et des intellectuels de toutes disciplines, des acteurs culturels, des enseignants et des travailleurs sociaux pour penser et promouvoir l’accès et la participation à la culture sous toutes ses formes. Cette publication rassemble les interventions de sociologues, d’enseignants, d’artistes, de responsables culturels lors d’un colloque consacré à la culture au cœur de l’enseignement. On trouve notamment des points de vue sur la formation culturelle et artistique des enseignants et sur des projets introduisant l’art dans les cursus universitaires.

Les capacités créatrices pour le 21e siècle : quelle approche des Arts à l’école ? Conseil de l’éducation et de la formation. Avis 102 adopté au conseil du 27 juin 2008,
http://www.cef.cfwb.be/index.php?eID=tx_nawsecuredl&u=0&file=fileadmin/sites/cef/upload/cef_super_editor/cef_editor/Avis/CEF_Avis_102.pdf&hash=32a3a28b3ec19a9754a4af7ceecb211ad461c1a9
Le CEF, conseil consultatif, rassemble tous les acteurs de l’enseignement et de la formation professionnelle. Il s’appuie sur l’appel de l’Unesco, les recommandations du Parlement européen, les textes légaux et règlementaires de la Communauté française et les réflexions de ses membres pour formuler des recommandations. Il prône une éducation artistique et culturelle pour tous les enfants, assurée dans le cadre scolaire, basée sur l’expérience créative des arts,…

Évaluer les effets de l'éducation artistique et culturelle, Actes du Symposium européen et international de recherche, Centre Pompidou, Paris, La Découverte, 2008.
Une cinquantaine de chercheurs européens et internationaux ont présenté les résultats de leurs travaux et les recherches en cours sur l'évaluation des effets de l'éducation artistique et culturelle lors d’un symposium organisé en janvier 2007  à l’initiative des ministères français de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et de la Culture et de la Communication.
Certaines interventions et vidéos sont accessibles sur http://www.centrepompidou.fr/?OpenDocument&L=1

III. Pistes de réflexion et d’action

A. Les arts plastiques à l’école

AUBRY C., MOLINIER C.,  Un pinceau pour le dire, Toulouse, Sedrap, 2003.
Un projet artistique se raconte au fil des pages. La théorie s’expose au moment où elle vient expliciter la pratique et s'imbrique donc dans le récit. Les auteurs présentent ainsi des créations d'enfants de 5 à 6 ans partis sans le savoir à la rencontre des langages de la voix et du verbe, de la pensée et de l'écriture, des couleurs et des valeurs, des taches et des lignes, des formes et des tracés, des matières et des outils, des sons et des rythmes, de l'imaginaire à la visite d'une exposition sur Matisse.

B. La musique à l’école

AFSIN K., Psychopédagogie de l’écoute musicale, Bruxelles, De Boeck, coll. Pédagogies en développement, 2009.
Violoniste et professeur à professeur à la haute école pédagogique de Lausanne, Kémâl Afsin rassemble dans cet ouvrage des observations scientifiques et des réflexions philosophiques à propos de la perception musicale. Il donne également aux enseignants des exemples pratiques pour aborder les œuvres du grand répertoire musical.

CECCALDI A., Chantons en chœur, Paris, Nathan, 2006
Cet outil pédagogique a été conçu pour tous les enseignants souhaitant créer et animer une chorale dans leur classe ou dans leur école. Il propose des exercices pour faire travailler la voix des enfants et toutes les ressources pour créer et animer une chorale ou monter un spectacle associant chant et comédie. Chantons en chœur comprend 35 fiches d'activités et des conseils pédagogiques, un livret de chansons avec les partitions et un  CD audio proposant des exercices faciles d'échauffement vocaux, des chants et des morceaux de play-back.

GIBUS, Chant'Idées, Ecouter, comprendre, exploiter chanso,ns et poèmes de 2 ans 1/2 à 12 ans, Bruxelles, De Boeck, 2010.
Chanteur pour enfants, Gibus propose des pistes d’exploitation de la /chanson en classe : création de textes, fabrication d’instruments, réalisation de masques, exploitation de chansons en rapport avec les compétences. Un CD audio reprend, en version chantée et instrumentale, la plupart des chansons exploitées dans ce guide.

MARTENS E., VAN SULL, V., Osez la musique ! Éveil des enfants au plaisir de la musique, Bruxelles, éd. Labor, 1992.
Des conseils pour intégrer la musique dans la vie de la classe et pour créer une ambiance d’écoute ; puis, des activités auditives, vocales, rythmiques, des danses et des mouvements et des instruments à fabriquer avec des matériaux de récupération.

VAN SULL V.,  Alain Strument - Des ensembles musicaux originaux à la portée de tous,  Bruxelles, Labor, 2001.
D’autres recettes pour improviser, créer et jouer ensemble, en improvisant, en racontant des histoires, en créant des rythmes, en orchestrant des chansons en en créant  un bâton de pluie ou de grêle, un bourdon à mobylette, une contreboite ou une « casserole enchanteuse ».

CHEMIN P.,  Le jouet musical, CD entièrement composé et réalisé pour et sur des instruments jouets ! Direction artistique : Pierre Chemin. Production : Média Animation/Pierre Chemin.
Outre un CD, Le jouet musical est également un site internet où l’on peut trouver quelques ressources, et une exposition itinérante de jouets-instruments en plastique, en métal ou en bois, retrouvés dans des greniers, achetés pour quelques euros dans les grands magasins ou à des prix « bons jouets » dans des magasins plus spécialisés. Pierre Chemin et ses musiciens donnent aussi des concerts.
http://www.lejouetmusical.be

C. Le théâtre à l’école

CARASSO J.-G., BACQUE P., RYNGAERT J.-P.,  et Al., L’enfant, le jeu, le théâtre. Autour des pratiques dramatiques de l'école élémentaire, Paris, Actes Sud, 1990

RIVER J., DELLIS G.,  L’enfant et le théâtre, Dossier Ecole 2000, Bruxelles, Labor, 1992.
Cet ouvrage propose des pistes de travail alliant des réalisations manuelles, musicales, littéraires ainsi qu'une aide à la mise en scène. On y trouve des textes de pièces destinées à être jouées par les enfants, avec des séquences interchangeables dans le temps et un "joker", personnage à construire par les enfants qui peuvent également compléter des répliques là où le débat s'anime et s'ouvre la réflexion.

RYNGAERT J.-P., Le jeu dramatique en milieu scolaire, Bruxelles, De Boeck Université, Collection Pratiques pédagogiques, 1996.

DELDIME R., L’éducation des jeunes au théâtre, Bruxelles, La Montagne magique

HÉRIL A., MÉGRIER D., Entrainement à l’improvisation théâtrale : à partir de 8 ans. Paris, Retz, 1999.
Un ensemble d’exercices en guise de travail préparatoire à la représentation d’un spectacle : exercices d’écoute, de concentration, travail du souffle, de l’imagination et de la créativité, prise de conscience du schéma corporel,…

HÉRIL A., MÉGRIER D., Entrainement théâtral pour les adolescents : à partir de 15 ans. Paris, Retz, coll. Pédagogie pratique, 1994.
L’objectif de cet ouvrage proposant 50 exercices, c’est de donner aux enseignants des outils pratiques pour sensibiliser les jeunes à l’expérience théâtrale. Une place importante est accordée au corps et à la gestion de l’espace.

LAMBERT D.,  Le théâtre, un jeu d’enfant ? Une approche corporelle du théâtre à l’école, Lansman Éditeur et Promotion Théâtre, Manage, 2010.
Maitre*-assistant au Département de Pédagogie de la haute école Blaise Pascal, à Bastogne, Dominique Lambert est aussi animateur d’ateliers-théâtre, metteur en scène et écrivain. Ce petit bouquin s’adresse spécifiquement aux enseignants de primaire (8-12 ans), à qui il propose une suite d’exercices pratiques en partant d’une hypothèse de travail fréquente : la réalisation en fin d’année d’un spectacle avec les élèves. L’expérience de l’auteur lui permet de commenter l’intérêt et les enjeux pédagogiques des exercices qu’il propose.

D. Des artistes à l’école

Pour bénéficier de la venue d’un artiste à l’école, en partenariat avec l’enseignant, il existe plusieurs voies possibles.

1. La cellule Culture-Enseignement
Guichet unique entre enseignement et culture, la cellule Culture-Enseignement finance des projets menés entre une école et un opérateur culturel pouvant être une académie. La subvention peut couvrir la rémunération et les frais de déplacement des animateurs culturels, le transport des élèves et des enseignants, les visites guidées,…

Certains projets peuvent être menés durant une année scolaire (pendant le temps scolaire) sur la base d’une convention de partenariat. La subvention est de 4000 euros maximum par projet. Les écoles candidates pour l’année scolaire 2011-2012 doivent répondre à un appel à projets
http://www.culture-enseignement.cfwb.be  onglet « Décret culture-école ».

D’autres projets peuvent être menés durant un trimestre sur la base d’une convention de partenariat.  Dans ce cas, il n’y a pas d’appel à projet. Les écoles candidates doivent compléter le formulaire en ligne pour introduire leur projet.

Certains projets peuvent être menés durant plusieurs années, en partenariat avec des opérateurs culturels qui ont fait la preuve d’une expérience et d'une notoriété pédagogiques, dont l'action, s'étend à l'ensemble du territoire de la Communauté française. Ces opérateurs ont conclu des accords de partenariat privilégié avec le gouvernement de la Communauté française. Les écoles candidates s’adresseront directement à ces opérateurs culturels.

Quelques-uns de ces opérateurs culturels :

En collaboration avec 17 partenaires culturels répartis sur l’ensemble de la Wallonie, le Centre Dramatique de Wallonie pour l’Enfance et la Jeunesse (CDWEJ, devenu ékla) met en place des résidences d’artistes (ateliers artistiques ayant trait à différentes disciplines des arts de la scène : théâtre, écriture, danse, marionnette, art et petite enfance), de la crèche à l’Université. La participation financière des élèves est de 12 € pour douze séances : dix en classe et deux consacrées à la mise en place d’une présentation d’atelier lors de la Semaine « Art à l’Ecole »à Charleroi, moment de rencontre et d’échange rassemblant les différentes écoles de Wallonie. En outre, le CDWEJ  propose une diffusion de spectacles jeune public ainsi que des formations Art à l’Ecole, notamment pour les enseignants.  En parallèle, cet axe formation est également développé au sein des Hautes Ecoles pour sensibiliser les étudiants futurs instituteurs et futurs éducateurs ainsi que leurs enseignants.
http://www.eklapourtous.be onglet « Art à l’Ecole »).

Le centre culturel liégeois Les Grignoux organise pour des élèves du maternel au supérieur Écran large sur tableau noir, une programmation de films en séances scolaires. Ces projections sont organisées en collaboration avec des cinémas partenaires, à Liège et dans les principales villes de la Communauté française. Le prix demandé est de 2,8€ par élève dans l’enseignement fondamental et de 3,2€ par élève dans le secondaire et le supérieur (gratuit pour les enseignants accompagnants qui reçoivent un dossier pédagogique). En prolongement aux films, les Grignoux proposent aux écoles de la région liégeoise des animations souvent gratuites, dans les classes, menées par une équipe professionnelle.
http://www.grignoux.be

Les Ateliers de la Colline proposent à des élèves de découvrir, en classe durant une semaine et avec des artistes, les métiers du théâtre : l'écriture, le jeu, la scénographie, la lumière et le son, la production depuis la première rencontre jusqu'au jour de la représentation publique. La compagnie invite aussi des groupes d'enfants à suivre les étapes et les aspects du travail de création des artistes professionnels en répétitions et lors de représentations. Les écoles peuvent aussi assister spectacles programmés au Théâtre de la Place. Enfin, les Ateliers de la Colline programment des  formations pour les futurs enseignants et pour des enseignants (dans le cadre de la formation en cours de carrière assurée par l’IFC).
http://www.actc.be

Pierre de Lune, Centre dramatique Jeunes Publics de Bruxelles, a créé un programme Art à l’Ecole avec des ateliers d’initiation artistique (théâtre, conte, lecture publique, danse, écriture et mise en jeu, théâtre et arts plastiques,…), en partenariat avec l’enseignant, de la 3e maternelle à la 6e secondaire. S’ajoutent pour ces élèves la possibilité de voir des spectacles Jeunes publics et la présentation de leur travail sur une scène professionnelle lors d’un mini festival de danse et de théâtre De la Lune à la Scène. Les enseignants participant aux ateliers peuvent suivre des modules de formation de formation mêlant artistes et enseignants,  reconnus comme formation permanente dans le cadre du programme de l’ISPB (Institut Supérieur de Pédagogie de Bruxelles. Pierre de Lune propose aussi des modules de formation permettant aux étudiants des départements pédagogiques des Hautes écoles, de vivre un processus de création et de s’initier aux enjeux d’un projet Art à l’Ecole (théâtre, danse, conte, cirque, …). La participation à ces projets est gratuite pour les écoles. http://www.pierredelune.be

Ajoutons que la cellule Culture-Enseignement a développé des activités relatives à la lecture (la Bataille des Livres, Lis-nous une histoire, le Prix des lycéens de Littérature), au cinéma (le Prix des lycéens du Cinéma), au théâtre (le tournoi annuel Sur les planches). Ce dernier est destiné aux élèves des classes de 4e, 5e et 6e année de l’enseignement secondaire. Ces écoles travaillent en ateliers animés par des comédiens professionnels en vue de présenter dans un théâtre une scène extraite d’un spectacle à l’affiche. Un jury sélectionne les meilleures prestations. En outre, les élèves peuvent rencontrer le metteur en scène, les acteurs, … du spectacle de référence.

2. La culture a de la classe
Ce programme créé par la COCOF en 2000 s'adresse aux écoles de tous les réseaux, francophones, fondamentales, secondaires et supérieures de type court en région bruxelloise. Il permet de développer pendant un an des projets favorisant l’expression artistique. Les subsides (2100€ maximum par classe et 8400€ par projet quel que soit le nombre de classes concernées) englobent la rémunération des animateurs, leur participation à des réunions de suivi et d’évaluation,…
http://www.spfb.brussels

3. L’École de l’espoir
Ce programme de la Fondation Reine Paola soutient financièrement et accompagne pendant cinq ans au maximum des projets novateurs d’écoles fondamentales et secondaires à encadrement différencié, pour améliorer l’intégration des jeunes et de leur famille
.http://www.ecoleespoir.be

4. ReMuA
ReMuA propose trois formules d’activités musicales aux classes maternelles, primaires et du secondaire inférieur: former un chœur (écriture de chansons, production d’un concert, enregistrement d’un CD) former un orchestre (prêt d’instruments, travail sous la direction d’un chef d’orchestre avec l’aide de quelques professeurs d’instruments), monter des projets en fonction des besoins et envies spécifiques des élèves.
http://www.remua.be

5. Musique Espérance
Cette ONG (organisation non gouvernementale) fondée par le pianiste argentin Miguel Angel Estrella organise régulièrement des activités musicales dans des écoles à discrimination positive. Infos : { lien_email|j_waldia@yahoo.fr}

6. Divers
Il existe également de nombreuses possibilités de collaboration avec des associations ou avec des artistes. Les Jeunesses musicales, par exemple, proposent des concerts de 50 minutes avec, chaque fois, un dossier pédagogique comportant des pistes pour les enseignants, et des ateliers scolaires en plusieurs séances. Une participation financière est demandée aux participants.
http://www.jeunessesmusicales.be

Restent également des initiatives d’artistes. Parmi eux, Antoine de Brabandère propose des animations à thème dans les classes du primaire. Il utilise des chansons pour aider les enfants à mémoriser et à comprendre des apprentissages grammaticaux (conjugaisons, orthographe, …), mathématiques (comptage, tables de multiplication,…).
http://www.enchantant.be