Enseignement.be - Magazine PROF n°35

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°35

 


Dossier Rentrée 2017

Fondamental : l’aide aux directions
s’accompagne du plan de pilotage

Article publié le 01 / 09 / 2017.

L’aide aux directions du fondamental se déploie à partir de cette rentrée, en trois phases, selon la date de leur plan de pilotage.

Le soutien aux directeurs et directrices du fondamental devrait leur permettre de se concentrer davantage sur le pédagogique.
Le soutien aux directeurs et directrices du fondamental devrait leur permettre de se concentrer davantage sur le pédagogique.
© Fotolia/Faithie

En septembre 2019, tous les établissements du fondamental ordinaire et spécialisé bénéficieront de l’aide spécifique aux directions, qui recouvre toute forme de soutien administratif ou éducatif en personnel, à l’exception des tâches pédagogiques.

Elle est déployée en trois phases (2017-2018-2019), en commençant par les établissements qui élaboreront leur plan de pilotage au 1er septembre 2018 (1). Pour les autres, ce sont les modalités actuelles d’aide aux directions (et relatives aux centres de gestion) qui s’appliquent (2).

Sous sa nouvelle forme, la subvention est fixée à 60 €/élève dans l’ordinaire et 90€ dans le spécialisé. Ces montants seront indexés et augmentés durant 18 ans de 0,4€ et 0,5€ par an pour prendre en compte l’ancienneté des nouvelles personnes engagées.

Calculée sur la base du nombre d’élèves régulièrement inscrits au 15 janvier précédent, l’aide sera allouée aux écoles ayant une direction sans classe, soit au moins 180 élèves. Pour 2017-2018 et 2018-2019, ce minimum n’est cependant pas d’application.

Par ailleurs, dès 2018-2019, les écoles de moins de 180 élèves pourront bénéficier de l’aide aux directions soit en établissant une convention entre plusieurs établissements pour atteindre 180 élèves, soit en demandant la transformation de l’aide spécifique en capital-périodes, pour décharger le directeur de son temps de classe.

L’octroi de cette aide aux directions, sous sa nouvelle forme, accompagne la mise en œuvre des plans de pilotage institués dans le cadre du Pacte pour un Enseignement d’excellence. Ces plans doivent permettre aux équipes éducatives de se doter d’un outil stratégique propre à leur établissement, élaboré collectivement, en phase avec ses réalités mais en lien avec les objectifs généraux assignés au système scolaire.

C’est notamment pour soutenir les directions dans l’élaboration de leurs plans de pilotage respectifs qu’une aide administration sera octroyée, tandis que des conseillers pédagogiques supplémentaires rejoindront les Fédérations de pouvoirs organisateurs.

Les réseaux avaient jusqu’au 21 aout pour transmettre la liste des établissements volontaires pour cette première phase de déploiement des plans de pilotage. La liste définitive des écoles concernées devait être connue le 31 aout.

Didier Catteau

(1) Des détails dans la circulaire 6270. http://www.adm.cfwb.be
(2) Précisées dans la circulaire 4433, traduction de l’article 110, §§ 1er, 2, 3, 4 et 5 du décret du 2 février 2007 fixant le statut des directeurs. Ces modalités seront supprimées le 1er septembre 2019, quand le nouveau système sera devenu « organique ».

Plans de pilotage au secondaire aussi

Le déploiement des plans de pilotage concerne également le secondaire. Les circulaires 6273 et 6275 balisent ces opérations, respectivement pour l’ordinaire et pour le spécialisé.

Là aussi, le plan s’effectuera en trois phases. Une première liste d’établissements volontaires devait être établie au 1er septembre 2017.

Des conseillers pédagogiques sont octroyés aux réseaux dès cette année 2017-2018 pour leur permettre d’accompagner leurs établissements