banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo du PECA
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°22

 


Dossier E-learning : un autre défi pédagogique

Flexibilité, différenciation, gestion du temps

Article publié le 01 / 06 / 2014.

Plusieurs écoles de promotion sociale organisent des unités de formation ou des activités d’enseignement en e–learning. Le Collège technique Saint-Henri, à Mouscron, notamment.

« Sur la base d’un document École et vie privée : quelques casus, vous établissez une 'Charte de l’enseignant'. Elle mentionne les droits, devoirs et obligations de l’enseignant, des parents et de l’élève ». Maxime Duquesnoy a demandé ce travail à ses étudiants de la section Certificat d’aptitudes pédagogiques du Collège Technique Saint-Henri/Promotion sociale, à Mouscron. Chacun d’entre eux a placé sa proposition sur la plateforme numérique de l’école. Puis, au cours, l’enseignant a réalisé une synthèse, repostée pour les étudiants via la plateforme.

Cette part de l’e–learning, plusieurs écoles de promotion sociale la proposent comme le prévoit un récent décret (1). Dans l’école mouscronnoise, elle concerne deux unités de formation (législation et organisation de l’enseignement et pratique de la communication) et se déroule dans l’école ou à distance durant la dernière heure d’une des trois soirées hebdomadaires des cours.

« Nous avons varié les activités proposées en e–learning, explique M. Duquesnoy. Tantôt il s’agit d’activités de remédiation et/ou d’approfondissement de la matière. Tantôt, les étudiants sont invités à visionner une vidéo sur une thématique qui est développée au cours suivant en présentiel,… » L’enseignant précise que lors de certaines activités, les productions des étudiants ont été mises en ligne pour que le reste du groupe puisse en profiter. Cela a permis de renforcer la cohésion du groupe tout en instaurant une forme de tutorat, de différenciation.

Pour ces activités, les enseignants ont aussi varié techniques et modalités. Comme la création de capsules vidéo où le professeur explique un point de matière ou des exercices en ligne interactifs avec autocorrection, que l’étudiant peut répéter. Ou encore l’utilisation de vidéos existantes, remaniées et/ou découpées selon les besoins et objectifs poursuivis, et de traitements de textes collaboratifs pour construire collectivement des concepts.

« En intégrant les TICE au sein de la formation de ces étudiants, nous parions sur une percolation au sein de leurs (futures) classes », poursuit M. Duquesnoy.

Et qu’en pensent les étudiants ? « Leur avis est globalement positif, poursuit-il Ils soulignent en particulier la flexibilité, la gestion du temps, la différenciation et le respect des rythmes individuels que permet l’e–learning. Beaucoup disent que cette modalité renforce l’intérêt pour l’apprentissage de la matière car elle dynamise l’activité. Et le fait que ces activités cassent le rythme en fin de soirée est particulièrement apprécié».

(1) http://bit.ly/OZT9Vw