Enseignement.be - Magazine PROF n°1

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°1

 


Dossier Le sport à l'école

Une école active dans une culture du « bougement »

Article publié le 01 / 03 / 2009.

Face aux constats, les acteurs se mobilisent. Des pistes sont tracées, des projets ont pris… forme.

« Si l’on veut un pays qui bouge, il faut des jeunes performants ! », martèle l’entraîneur olympique Jacques Borlée. La performance n’est pas tout : il y a la santé. Pour être en forme, un jeune doit pratiquer, selon les spécialistes, entre cinq et huit heures d’activités physiques hebdomadaires.

Faut-il, dès lors, augmenter les heures d’éducation physique ? Lors d’une journée de réflexion sur le sport à l’école organisée en décembre 2008 par les ministères de l’Enseignement et du Sport, les professeurs Thierry Marique (UCL) et Marc Cloes (ULg), participant à l’étude sur l’expérience EP2, nuancent : « On constate peu d’effets physiologiques. Toutefois, nos conclusions provisoires montrent un impact positif au niveau de la motivation et de l’intérêt suscités chez les différents acteurs ».

Lors de cette journée de réflexion, il fut aussi suggéré de renforcer la synergie entre clubs sportifs, Adeps et écoles, d’aider ces dernières à lancer des projets de développement de l’activité physique (action mangerbouger), de relancer le label École favorable au sport, d’affecter les jours blancs à la pratique du sport encadrée par des clubs locaux… Un futur décret sur le sport à l’école devrait permettre une meilleure collaboration entre fédérations sportives, écoles et sportifs. Une autre initiative vise à modifier le décret missions pour intégrer les activités physiques dans le projet de chaque établissement.

Bref, de quoi progresser vers une culture du « bougement ». Marc Cloes préconise la création d’« écoles actives », exemples suisses et anglo-saxons à la clé. On y promeut de saines habitudes de vie par la pratique quotidienne d’une activité physique et par une alimentation saine, avant, après et pendant l’école. Plus largement, cela implique la politique des transports, l’aménagement du milieu, les activités parascolaires. Et l’ensemble des acteurs, autour du professeur d’éducation physique. Mais la route est longue… C’est le moment de sprinter.

Pa. D. et C. M.