Enseignement.be - Magazine PROF n°14

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°14

 


Dossier Ah, si l'école était gratuite!

Deux espaces de dialogue

Article publié le 01 / 06 / 2012.

Conseil de participation et association de parents ont un rôle à jouer à propos des frais scolaires.

Le conseil de participation réunit les différents acteurs de l’école (représentantsdu pouvoir organisateur, des enseignants, des parents, des élèves, du personnel surveillant et d’entretien, du monde associatif). Le décret Missions rappelle que parmi ses tâches figure celle de « mener une réflexion globale sur les frais réclamés en cours d’année, notamment ceux qui sont liés à des activités culturelles et sportives s’inscrivant dans le projet d’établissement ; d’étudier et de proposer la mise en place d’un mécanisme de solidarité entre les élèves pour le paiement de ces frais ».

Message bien reçu à l’École fondamentale communale de Dion (Chaumont-Gistoux). « Cela a conduit la commune à réaliser une enquête, en décembre 2008, auprès des parents d’élèves de ses cinq écoles fondamentales, explique Frédérique Magerat, membre du conseil de participation et présidente de l’association de parents. Résultats : pour tout le parcours dans l’enseignement fondamental, le montant maximal des classes de dépaysement, prévues une fois sur un cycle de deux ans, a été limité à 800 €. Un seul voyage à l’étranger peut être prévu dont le paiement peut s’échelonner sur les deux années précédentes. Et le montant maximum des activités culturelles et sportives est de 70 € par an ».

La Commune a aussi acheté un programme comptable spécifique à la gestion des frais scolaires et extrascolaires, qui permet de sortir une facture mensuelle. Celle-ci précise l’ensemble des frais scolaires globaux (natation, repas, activités culturelles, sportives,…), le solde à payer et génère des rappels automatiques. « Désormais il n’y a quasi plus aucune somme qui circule via la poche ou le cartable des enfants », ajoute Mme Magerat. En cas de difficultés, des contacts peuvent être pris avec les directeurs ou le CPAS.

À l’École fondamentale Sainte-Marie/Meiser, à Schaerbeek, la réflexion menée au sein du conseil de participation a poussé le comité des parents et les enseignants à tenter de limiter le budget annuel des familles. Une vente de gaufres,… organisée dans l’école a permis de faire baisser de 10% le budget des classes de neige et le budget alloué aux spectacles a été limité à 9 € par trimestre pour tous les enfants. Le comité des parents, lui, a mené la réflexion sur la liste du matériel scolaire : une liste commune a été déterminée pour chaque cycle et ce comité se charge désormais des achats groupés.