Enseignement.be - Magazine PROF n°13

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°13

 


Dossier L'école et les mineurs étrangers non accompagnés

Les classes-passerelles revues et corrigées

Article publié le 01 / 03 / 2012.

Dès la rentrée, un dispositif d’accueil et de scolarisation des élèves primo-arrivants (DASPA) remplaçant les classes passerelles l’ancrage scolaire des élèves primo-arrivants.

Voici plus de dix ans, des classes–passerelles voyaient le jour pour mieux prendre en compte les besoins particuliers d’élèves primo-arrivants (1). On en compte actuellement 65 (33 au fondamental et 32 au secondaire) à Bruxelles et en Wallonie, proposant un apprentissage intensif de la langue française et une remise à niveau adaptée avant une intégration dans une classe traditionnelle (2).

Une réforme va les aider à mieux coller à la réalité de terrain. D’abord, ce DASPA sera accessible pendant 18 mois au maximum (et non plus un an à tout élève venant d’un pays considéré comme en voie de développement par l’Organisation de coopération et de développement en Europe. En secondaire, il sera aussi accessible à tout élève étranger qui ne maitrise pas suffisamment le français. En outre, au terme du DAPSA, le conseil d’intégration de l’enseignement secondaire élargi pourra donner à tous les mineurs primo-arrivants qui ne peuvent prouver leur réussite scolaire antérieure une attestation d’admissibilité. Celle-ci leur ouvre la porte d’une année de l'enseignement secondaire (sauf une sixième ou une septième). Actuellement, cette possibilité n’est pas offerte aux élèves primo-arrivants non demandeurs d’asile : ils sont donc orientés vers une 1re différenciée ou une 3e professionnelle selon qu’ils ont moins ou plus de 16 ans.

Le futur décret prévoit aussi la création, en 2012-2013, de quatre nouvelles classes dans le fondamental, à Bruxelles. Ensuite, une analyse des besoins devra être réalisée pour octobre. Il est prévu aussi qu’une partie du DASPA au fondamental pourra être organisé dans un centre d’accueil. Par ailleurs, les compétences spécifiques visées seront mieux définies et des formations en cours de carrière interréseaux seront proposées aux enseignants, tant du fondamental que du secondaire. Danielle Crutzen, directrice du Centre MÉNA d’Assesse applaudit « des avancées significatives dans un contexte difficile ». Le DASPA supprime en effet la discrimination entre demandeurs et non demandeurs d'asile. Mais pour répondre aux besoins, il faudra créer bien davantage encore de DASPA…

C. M.

(1) Décret Classes passerelles du 14 juin 2001: http://bit.ly/xCasjR https://www.gallilex.cfwb.be/document/pdf/25914_001.pdf
(2) Lire « Des passerelles pour un passeport », dans PROF, décembre 2010, p.8-9, http://www.enseignement.be/prof