Enseignement.be - Magazine PROF n°4

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°4

 


Dossier Les relations parents-école

Ailleurs en Europe ?

Article publié le 01 / 12 / 2009.

De Rome à Helsinki, des parents s’impliquent de manière collective dans l’école. Tour d’horizon.

Encourager la participation des parents à l’école, promouvoir le partenariat spécifique avec des parents de milieux défavorisés,… Voilà deux des recommandations adressées aux gouvernements en 2001 par le Parlement européen.

Selon une étude d’Eurydice, réseau européen d’information sur l’éducation (1), la participation des parents dans les structures organisées de l’école s’est principalement développée à partir de 1970. Des associations de parents et des fédérations existent dans tous les États. Dans les organes de participation des écoles, les parents sont généralement minoritaires. Mais au Danemark, par exemple, ils forment la moitié du conseil scolaire, sont parfois consultés pour l’engagement d’enseignants, approuvent budget, règlement d’ordre intérieur ou choix des matières facultatives, entre autres prérogatives.

Dans d’autres États, tout en étant minoritaires, les parents peuvent prendre des décisions pour la gestion interne et quotidienne de l’école, comme l’établissement des horaires ou le contrôle des dépenses. Ou sur des aspects importants du fonctionnement global du système éducatif. En Espagne et au Portugal, par exemple, ils peuvent élire ou révoquer le chef d’établissement. En Angleterre et en Irlande, les parents le sélectionnent et le recrutent, fixent le nombre de membres du personnel enseignant et non enseignant.

Ajoutons qu’en Communauté flamande, au Danemark, en France, en Irlande, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, les pouvoirs publics ont financé des formations pour préparer les représentants des parents à mieux s’impliquer dans la vie de l’école.

Pour les familles d’origine étrangère

Une autre étude d’Eurydice (2) le montre : bon nombre d’États cherchent à (mieux) intégrer les parents d’origine immigrée dans la vie scolaire. Cela prend notamment la forme de brochures d’information dans différentes langues sur le système et/ou sur les droits et devoirs des parents (Norvège, Communauté flamande). Ou de recourir à des interprètes lors des réunions d’information ou les rencontres avec les enseignants (un droit pour ces parents en Finlande et en Suède). C’est encore la mise à disposition des écoles de personnes ressources pour les contacts avec les familles, notamment des médiateurs interculturels (en Italie et au Grand-Duché de Luxembourg) ou socioculturels (Portugal).

(1) EURYDICE, La place des parents dans les systèmes éducatifs de l’Union européenne, 1997 et Chiffres clés de l’éducation en Europe, http://eacea.ec.europa.eu/education/eurydice/documents/key_data_series/105FR.pdf
(2) http://eacea.ec.europa.eu/education/EURYDICE/documents/thematic_reports/101FR.pdf