Enseignement.be - Magazine PROF n°15

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°15

 


Dossier Comment attirer plus de jeunes vers les sciences ?

Les sciences amusantes des Petits Débrouillards

Article publié le 01 / 09 / 2012.

Parmi les nombreux partenaires des enseignants, Les Petits Débrouillards proposent des activités dans les écoles, des ateliers extrascolaires, des stages durant les congés scolaires,… Visite d’un de ces labos estivaux.

En soufflant sur l’hélice d’une éolienne confectionnée à l’aide d’une bouteille en plastique, Matusz actionne une manivelle qui hisse progressivement une paire de ciseaux. Benjamin, lui, raccourcit les pales de son hélicoptère en papier inspiré du fruit de l’érable qui tourbillonne en tombant de l’arbre. Résultat : offrant une moindre résistance à l’air, l’engin volant chute plus vite…

L’objectif : cultiver chez les enfants le plaisir de comprendre.
L’objectif : cultiver chez les enfants le plaisir de comprendre.
© PROF/FWB

Des défis très concrets

Ce sont des expériences sur le vent, l’eau et le sable qui réunissent, durant cette semaine de vacances, une quinzaine d’enfants de 8 à 13 ans. « Nous leur proposons des défis très concrets ; nous les amenons à se poser des questions, à émettre des hypothèses et à les vérifier. Nos objectifs : cultiver chez ces enfants le plaisir de comprendre, leur donner le gout de la démarche scientifique et les inviter à partager leurs découvertes », expliquent Julie Wiebe, agronome, et Dominique Christiaens, ingénieur en physique nucléaire, deux des six animateurs-formateurs de l’association Les Petits Débrouillards (1).

Au fil des jours, avec du matériel de la vie quotidienne, les enfants ont ainsi confectionné éoliennes, cerfs-volants (testés lors d’une escapade à la côte), aéroglisseurs,… Chemin faisant, ils ont abordé des phénomènes physiques divers (forces, pression, résistance,…) et expérimenté les paramètres qui en nuancent la vitesse ou l’intensité. Un exemple : Alice, 13 ans a optimisé le fonctionnement de sa roue à eau en papier en modifiant la hauteur, la pression et l’angle du jet d’eau par rapport à l’axe de rotation. « Il n’y a pas de définitions à apprendre par cœur ; on apprend par défis, en essayant, en se trompant, en améliorant, en tirant des conclusions ; je pense que je retiens bien mieux ainsi », confie-t-elle

Des formules pour les écoles

Créée voici une petite vingtaine d’années sur la base d’un concept venu du Québec, l’association Les Petits Débrouillards, reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Région de Bruxelles-Capitale et l’Office de la Naissance et de l’Enfance, propose, sur demande, un ensemble d’animations aux enseignants du fondamental ordinaire et spécialisé à Bruxelles et en Wallonie.

Basées notamment sur la découverte des couleurs et des cinq sens pour les 5-8 ans, ces activités concernent, pour les 9-10 ans, des expériences sur l’eau, l’air, l’électricité la découverte du corps humain,… Les 11-12 ans, eux, peuvent aussi bénéficier de modules centrés sur la physique des équilibres, la chimie, l’électricité, l’énergie,… Dans le cadre du Printemps des Sciences, l’association s’associe à InforSciences, l’unité de diffusion des sciences de l’Université libre de Bruxelles, pour proposer durant cinq jours une quarantaine d’animations à plus de 2 000 enfants du fondamental et du premier cycle du secondaire.

S’ajoutent encore des ateliers hebdomadaires de découverte scientifique organisés dans seize écoles, dans le cadre du dispositif d’accrochage scolaire (DAS) de Bruxelles-Capitale. Sans oublier des formations en cours de carrière pour les enseignants du fondamental et du secondaire. « Nous proposons des modules d’une, deux ou trois journées durant lesquelles les enseignants sont mis en situation d’apprentissage en vue de se réapproprier les attitudes propres à la démarche scientifique : doute, curiosité, élaboration d’un protocole d’expérimentation, analyse des résultats expérimentaux, émission d’hypothèses, confrontation des idées,… explique Antonio Nuñez, le directeur des Petits Débrouillards. De quoi donner des ressources à des enseignants qui expriment souvent leur manque de formation scientifique et leur crainte de ne pouvoir répondre aux questions de leurs élèves ».

C. M.

(1) http://www.lespetitsdebrouillards.be