banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo du PECA
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°51

 


L'info 

MODUL’R rapide, économique et adaptable

Article publié le 13 / 09 / 2021.

Après sa phase pilote, le projet MODUL’R permettra à tous les pouvoirs organisateurs qui le souhaitent de construire une école fondamentale plus rapidement, à cout réduit, sans sacrifier ni la qualité architecturale ni les exigences environnementales.

MODUL’R résulte d’une réflexion autour d’un modèle d’école reproductible de qualité.
MODUL’R résulte d’une réflexion autour d’un modèle d’école reproductible de qualité.
© PROF/FWB/Jean Poucet

En juin dernier, la Cellule Architecture de la Direction générale des Infrastructures de la Fédération Wallonie-Bruxelles a présenté un mock up, soit une maquette grandeur nature, de MODUL’R, un système permettant la composition d’écoles fondamentales préfabriquées de manière rapide et économique.

MODUL’R résulte d’une réflexion initiée par la Cellule Architecture en partenariat avec les services infrastructures du Hainaut, autour d’un modèle d’école reproductible de qualité. Un appel a été lancé qui a débouché sur l’attribution d’une mission alliant un processus de recherche/développement à un contrat classique d’architecture pour la reconstruction de la section fondamentale de l’Athénée royal de La Louvière.

Premier prototype en 2022

Comme la demande de nouvelles écoles est croissante et que les préfabriqués RTG (1)  installés dans les années ’60 doivent être remplacés, on ne s’est pas limité à reconstruire uniquement l’école de La Louvière, mais à concevoir un prototype utilisable dans la foulée par les pouvoirs organisateurs (PO) de tous les réseaux d’enseignement.

Aux architectes et bureaux d’études se sont donc joints deux centres de recherche de l’UCLouvain (Architecture et Climat ainsi que Structures et Technologies) et l’entreprise Stabilame, de Mariembourg, spécialisée en construction bois. Comme l’a expliqué Chantal Dassonville, responsable de la Cellule Architecture (2), neuf des dix offres reçues dans le cadre de ca marché public concernaient des bâtiments en ossature bois.

La Fédération Wallonie-Bruxelles a financé la recherche/développement, tandis que le partenaire industriel a pris en charge la maquette grandeur nature présentée en juin, allant d’ailleurs au-delà de ce qui était initialement prévu, puisque deux modules ont été superposés. Après essais techniques et ajustements, la série MODUL’R suivante sera mise en œuvre à La Louvière en 2022, et constituera donc un tout premier prototype « grandeur nature », qui comprendra dix classes, un réfectoire et une bibliothèque.

À la disposition de tous les PO

Le concept sera ensuite gratuitement mis à disposition de tous les PO, sous forme d’un vadémécum des règles de composition des modules et de clauses techniques du cahier des charges, ce qui leur permettra de lancer des marchés publics visant la fabrication et la mise en œuvre des modules, par les entreprises adjudicataires. Selon les concepteurs de MODUL’R (3), ce système devrait réduire le temps d’étude d’un projet d’école « classique » (1 550 m2) de 9 à 6 mois et le temps du chantier de 18 à 6 mois.

Quant au gain économique, il serait de 30 % sur l’investissement (travaux et honoraires) et de 50 % sur les frais d’exploitation (consommation d’énergie, entretien…). Pour une école « classique », cela représenterait un gain estimé à 1 millions € sur l’investissement et 14 000 €/mois pour l’exploitation.

Une combinaison d’éléments génériques et spécifiques

MODUL'R, c'est rapide, économique, adaptable... et presque un « jeu d’enfant ».
MODUL'R, c'est rapide, économique, adaptable... et presque un « jeu d’enfant ».
© PROF/FWB/Jean Poucet

Constatant qu’un programme d’école fondamentale comprend trois types d’espaces (classes, communs, administration et services), les concepteurs ont estimé que ces besoins peuvent être rencontrés par des parties génériques et spécifiques.
Selon eux, les parties générique scolaire en modules génériques, puis à agencer ces modules selon des règles de composition, à y ajouter des éléments spécifiques, et enfin à choisir les finitions. Modularité donc, mais pas uniformité.

Précisions que MODUL’R ne répondra pas à tous les besoins, mais a été pensé pour des écoles fondamentales classiques, pour une construction préfabriquée, pour des sites plats et accessibles, sur deux niveaux maximum. Par exemple là où il faudrait remplacer les pavillons RTG, qui occupent aujourd’hui 1 million de m2.

Didier CATTEAU

 

(1) Initiales des noms des trois architectes qui ont conçu (Reubsaets, Thibaut et Gilles) ces pavillons modulables construits pour répondre aux impositions du Pacte scolaire.

(2) Et également Coordinatrice du CLEF-WB, le chantier des bâtiments scolaires, dont on peut suivre les évolutions via https://clef-wb.be/ 

(3) Pour en savoir plus, consulter http://www.archiurbain.be/?p=9860 

Plan de relance

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a majoré de 10 % l’enveloppe du plan de relance européen consacrée aux bâtiments scolaires, et d’y ajouter de quoi prendre en charge la TVA sur la part des travaux qui sera subventionnée.

Cela représente 268 millions €, répartis entre réseaux :

  • 41,15 % pour les bâtiments appartenant à la Fédération ; 
  • 34,12 % pour ceux du réseau officiel subventionné ;
  • 24,73 % pour ceux des réseaux libres.

Grâce à un mécanisme d’accès préférentiel au Fonds de garantie, les travaux non subventionnés par ce plan bénéficieront d’une garantie d’emprunt par la Fédération, qui prendra aussi les intérêts en charge. Si bien qu’au total, 410 millions € pourront être mobilisés.

Dès la rentrée, le Gouvernement finalisera un avant-projet de décret balisant les modalités d’utilisation de ces moyens : conditions d’éligibilité des dossiers, mécanismes d’attributions et taux de financement.

Les premières sont liées au règlement du plan de relance européen. Elles concernent notamment la performance énergétique à atteindre, la propriété ou la jouissance du bien visé pour une durée minimale, mais aussi les délais d’exécution. Ce qui faisait dire au ministre en charge des Bâtiments scolaires, lors de la présentation de MODUL’R, qu’il ne faut pas tarder à rentrer les dossiers éligibles.

D. C.

Le système MODUL'R

Décomposer/recomposer

Pour élaborer le système MODUL’R, ses concepteurs ont travaillé selon trois échelles : l’école, ses parties, et les éléments de ces parties. Ils ont décomposé une école en parties et ces dernières en éléments, pour définir ensuite les caractéristiques de composante standardisées des modules génériques du système.

Après cette étape, ils ont procédé à la recomposition d’une école au départ de ces éléments standardisés qui, selon les initiateurs du projet, peuvent constituer entre 75 et 98 % des espaces d’une école fondamentale « classique », le solde étant des éléments spécifiques à créer « hors MODUL’R ».

Un « jeu d’enfant »

Comme on le voit sur nos illustrations, les concepteurs de MODUL’R ont créé des blocs de bois à l’échelle avec lesquels les porteurs de projets peuvent imaginer en trois dimensions la composition de l’école qu’ils envisagent, en fonction des besoins. Il y a là six éléments génériques : un module entier et un tiers de module ; un couloir entier et un tiers de couloir ; un ascenseur et un escalier. Lors de la présentation, les participants ont pu s’exercer à ce « jeu d’enfant »…

1 million de m2 de pavillons RTG

Le projet MODUL’R a été lancé notamment pour répondre au besoin de remplacement des pavillons préfabriqués « RTG » construits dans les années ’60. Ils représentent encore 1 million de m2 de bâtiments scolaires.

Tests réussis

La maquette grandeur nature de MODUL’R a passé et réussi les tests acoustiques et de ventilation, les résultats étant conformes aux normes en vigueur en Région wallonne et à Bruxelles.

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !