banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo du PECA
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°12

 


A votre service 

Babel à l’école

Article publié le 01 / 12 / 2011.

Encourager l’éducation interculturelle, voilà l’objectif du programme Langue et culture d’origine (LCO), qui concernait l’an dernier 185 écoles.

Ce programme proposé aux élèves du fondamental et du secondaire (1) est le fruit de partenariats conclus au fil des années entre la Fédération Wallonie-Bruxelles et des pays étrangers. Actuellement, la Chine, l’Espagne, la Grèce, l’Italie, le Maroc, la Turquie, le Portugal et la Roumanie désignent et rémunèrent quelque 120 enseignants « LCO » mis à la disposition des écoles. À ces enseignants, la Fédération Wallonie-Bruxelles propose un ensemble de ressources et des formations, notamment à l’éducation interculturelle.

L’objectif de départ, issu d’une directive européenne (2), reposait sur la conviction qu’un élève s’intègre mieux si l’on tient compte de sa langue et de sa culture d’origine. Mais le programme s’est vite élargi à une dimension interculturelle. Il propose donc aujourd’hui deux formules.

La première, la plus répandue, permet aux élèves qui le souhaitent de suivre gratuitement, en dehors de l’horaire scolaire, des cours de langue intégrant les dimensions culturelles des pays d’origine. Depuis septembre, des cours de langue et de culture chinoise sont proposés dans huit écoles et des contacts sont en cours avec la Pologne. La seconde formule - des cours d’ouverture aux cultures donnés à tous les élèves d’une classe dans l’horaire obligatoire - suppose un travail collaboratif de l’enseignant « LCO » et de l’enseignant titulaire, volontaire.

En cinq ans, le nombre d’écoles participantes a quasi triplé (elles n’étaient que 70 en 2006-2007). Le programme LCO s’est installé en 2010-2011 dans près de 200 écoles, majoritairement dans le primaire, dans les provinces de Liège, du Hainaut et à Bruxelles, où le cours de langue et d’ouverture à la culture italienne arrive largement en tête. Cette croissance traduit une réponse aux flux migratoires, mais aussi une meilleure connaissance des possibilités que ce programme offre aux écoles.

Catherine MOREAU

(1) http://www.enseignement.be/lco
(2) Cette directive du 25 juillet 1977 recommande que des accords bilatéraux soient passés entre des pays de l’immigration et des pays d’accueil pour promouvoir l’enseignement de la langue et de la culture du pays d’origine.

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !