banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo du PECA
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°11

 


Clic et Tic 

Le bulletin, un outil numérisable

Article publié le 01 / 09 / 2011.

Le bulletin numérique est aujourd’hui un marché. Divers systèmes existent. Lequel choisir ? PROF vous livre la réflexion d’une personne-ressource, sans aucune exhaustivité.

Engagé il y a quatre ans par une direction branchée, Laurent Braquet s’est lancé, dans plusieurs projets informatiques dont un bulletin numérique. En plus de son mi-temps à l'Institut Notre-Dame de Bertrix, son horaire comprend 11 heures comme personne-ressource. Pendant un an, il a réfléchi et enquêté sur les besoins en matière de bulletin numérique puis déterminé la forme, l’organisation du système et son accès.

« J’ai vite écarté le tableur, explique-t-il. Faire passer chacun sur un seul ordinateur en un minimum de temps à l'école est très lourd, surtout s’il y a plusieurs sites. Tous doivent utiliser un carnet de cotes sur le même tableur et y être formés. De plus, des disquettes ou des clés USB peuvent perdre des données ou transmettre des virus ».

Un bulletin accompagné

Passer au bulletin en ligne exige un accompagnement : « Après une présentation du système à tous et une prise en main par petits groupes, explique M. Braquet, j’ai surtout accompagné les plus craintifs – 8 % du corps professoral n’avait pas d’adresse courriel – ; en les rassurant, puis en les écolant pendant l'année scolaire ».

Des arguments ? « On visualise en permanence les moyennes. Les appréciations de compétence s’incluent automatiquement dans une vue d’ensemble. On peut utiliser un carnet de cote intégré. Le calcul des moyennes et l’importation des données se font automatiquement. On gagne du temps. Idem pour les conseils de classe si on utilise une projection des résultats sur écran ».

Analyser les offres

M. Braquet a trouvé trois logiciels payants en ligne (1). Le système devait intégrer de nombreux paramètres et notamment les stages, les totaux différents selon les niveaux, les cours partagés et permettre à chacun de créer ses cours. « Nous avons écarté le fournisseur assurant la formation uniquement dans ses propres locaux et qui demandait à chacun d’installer une application sur son disque dur ».

Après cette première sélection, il a été préféré celui qui incluait l’hébergement du site, la sauvegarde des données, un langage de programmation spécifique, favorable à plus de sécurité, l’expédition automatique des bulletins en fichiers PDF. Et surtout, qui permettait à côté des cotes d’inclure des notes de comportement utiles pour la gestion de la discipline, visibles par la direction, les éducateurs, le titulaire, … au choix.

Pourquoi pas un logiciel libre ? « Il en existe, mais je ne me sentais pas capable de l’adapter à toutes les spécificités de notre établissement », conclut M. Braquet.

Patrick DELMÉE

(1) http://www.myrosoft.com, http://www.bulletinscolaire.be/bulluc, http://bulrezo.be

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !