banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo du PECA
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°51

 


Dossier Rentrée 2021

Mesures de soutien renforcé dans le fondamental et le secondaire

Article publié le 13 / 09 / 2021.

Afin d’apporter un soutien pédagogique et éducatif aux élèves, des périodes supplémentaires sont accordées jusqu’au 31 décembre aux implantations du primaire ordinaire et spécialisé.

Soutenir les élèves présentant des difficultés d’apprentissage, soutenir la santé mentale et le bien-être des élèves et lutter contre le décrochage : voici les objectifs de ce dispositif exceptionnel mis en place pour cette reconnaissance post crise sanitaire.

Si les écoles souhaitent utiliser ces périodes supplémentaires, elles devront en informer l’Administration pour le 15 octobre 2021 au plus tard, au moyen d’un formulaire électronique conçu à cet effet. Les détails dans la circulaire 8172

Ces périodes supplémentaires sont octroyées uniquement aux implantations organisant l’enseignement primaire ordinaire et spécialisé, et pour une période de 4 mois se terminant donc le 31 décembre 2021.

Les enseignants, recrutés dans ce cadre, organiseront des activités visant le soutien pédagogique des élèves identifiés en difficultés sur le plan des apprentissages, après une évaluation diagnostique par exemple. Ces activités pourront être de la remédiation individualisée, des remises à niveau en sous-groupes, des activités de méthode de travail…

Le bien-être émotionnel et la santé mentale ne devront pas être oubliés. Les activités visant le soutien éducatif seront organisées par les éducateurs dans l’enseignement primaire ordinaire et par les éducateurs et les membres du personnel paramédical, social et psychologique dans l’enseignement primaire spécialisé. 

Un encadrement supplémentaire pour renouer avec l’école.
Un encadrement supplémentaire pour renouer avec l’école.
© Adobe Stock/as-artmedia

Ces activités pourront être, par exemple, des lieux et moments d’écoute collectif ou individuel ; l’organisation d’animations permettant de recréer du lien, de libérer la parole et les émotions ; des ateliers ; des activités rassemblant parents, enfants et enseignants…

Ces activités de soutien pédagogique et éducatif, organisées en présentiel, sont laissées au libre choix des pouvoirs organisateurs, mais devront répondre aux besoins du terrain.

Et dans le secondaire?

Le secondaire a subi de plein fouet, pendant de longs mois la pandémie. La mise en place d’un enseignement hybride a généré des difficultés tant pour les membres du personnel que pour les élèves.

Chez ceux-ci, des difficultés ont pu se manifester dans le suivi des apprentissages ou par un mal-être lié à la désocialisation et, plus généralement, par une démotivation pouvant conduire au décrochage scolaire.

Afin de lutter contre ce décrochage scolaire et de renouer avec tous les aspects de la vie scolaire, des périodes-professeur supplémentaires sont octroyées afin d’apporter un soutien pédagogique, éducatif et psychosocial aux élèves du secondaire.

Ces périodes supplémentaires permettent l’engagement de professeurs, éducateurs ou psychologues, et cela jusqu’au 30 juin 2022. Ces engagements sont possibles grâce aux fonds européen. Les écoles secondaires (ordinaires, spécialisées et CEFA) qui les sollicitent peuvent les affecter à de la remédiation scolaire, de l’accompagnement personnalisé, au soutien à la santé mentale et au bien-être des élèves, au développement d’un climat scolaire serein et bienveillant, à la lutte contre le décrochage scolaire en lien avec les besoins spécifiques détectés dans l’établissement.

La circulaire 8220 précise les formalités à accomplir (avant le 15 octobre) pour bénéficier de cet encadrement supplémentaire. Elle précise également les obligations liées à cette disposition.

Hedwige D’HOINE

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !