Enseignement.be - Magazine PROF n°46

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°46

 


Dossier En route vers le Zéro déchet...

Graines de savants

Article publié le 02 / 06 / 2020.

Une école communale de Schaerbeek a mené cette année scolaire un projet zéro déchet. Avec un effet dynamisant, et… dans la ligne de son plan de pilotage.

En aout 2019, des représentantes de l’école P6 Georges Primo assistaient à la journée organisée par Bruxelles-Environnement pour présenter aux écoles bruxelloises les thématiques sur lesquelles elles pourraient, avec son soutien, développer des projets au cours de l’année scolaire 2019-2020.

Cette école primaire de taille importante (plus de vingt classes) avait amorcé le tournant de l’éducation à l’environnement et à la santé depuis quelques années : gourdes pour tous, collations de fruits et légumes… C’est en toute logique qu’elle a choisi d’embrayer sur la thématique des déchets, avec un projet Objectif Zéro Déchet.

En septembre, une entrevue est organisée entre l’équipe impliquée dans l’école et une animatrice de GoodPlanet (https://www.goodplanet.be/fr), l’ASBL chargée par Bruxelles-Environnement d’accompagner les écoles dans le cadre d’Objectif Zéro Déchet.

Les animations sont menées dans des « classes relais », ayant ensuite à transmettre ce qu’elles ont appris aux autres classes. Vu sa taille, l’école Georges Primo décide qu’une institutrice, par degré, recevra les animations dans sa classe et les répercutera auprès des autres de ce même degré. Elles sont donc trois à avoir organisé le mouvement : Selvie Yldirim, Céline Cleser et Roxane Bottu pour les 1er, 2e et 3e degrés, respectivement.

La méthode

Les animations menées par GoodPlanet pour aborder la problématique des déchets sont parfois étonnantes : ateliers de tawasi, d’emballages cadeaux recyclant des chaussettes usagées ou encore de pousse-mousse de savon pour les mains. « Pour le pousse-mousse, l’animatrice était venue avec du savon noir, du bicarbonate et des huiles essentielles, raconte Mme Bottu. Les élèves se faisaient apprentis chimistes, c’était très gai ». Mais l’institutrice de 5e insiste : toujours en les amenant à réfléchir à l’enjeu derrière le jeu.

Elle situe le point de départ de la prise de conscience des élèves de sa propre classe lors de la projection d’un film sur l’histoire d’une tortue, de sa naissance sur une plage jusqu’à sa défiguration par des déchets plastiques. « Ils ont compris que nos déchets tuaient et qu’il fallait en produire le moins possible ».

De la mer, le débat s’est élargi, et le principe qu’« un déchet qu’on jette va toujours quelle part » a mobilisé l’intérêt de ses élèves à un point qui a surpris Mme Bottu, impressionnée également par le niveau des recherches qu’ils avaient entreprises par eux-mêmes.

Les grands nombres

Le lien avec le plan de pilotage ? Le choix du « Bien-être à l’école » parmi les objectifs stratégiques de l’école, mais pas seulement. Quand on compare, par exemple, ce qu’on peut acheter comme fruits de saison pour le prix d’un Kinder, on travaille sur les « grands nombres », sourit Mme Bottu : « C’est énorme ! »

M.G.

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !