banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo du PECA
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°42

 


L'info 

RELANG harmonise l’apprentissage des langues étrangères

Article publié le 07 / 06 / 2019.

Les concepteurs de cours, d’épreuves, de programmes, de référentiels en langues se forment à relier ces productions au Cadre européen commun de référence via le projet RELANG.

Du 23 au 26 avril, dans les locaux de la Fédération Wallonie-Bruxelles à Bruxelles, deux groupes de 15 personnes animés par deux expertes en apprentissage des langues (la Française Evelyne Bérard et la Slovaque Jana Bérešová) réalisent des exercices qui demandent à faire correspondre des niveaux du CECR et des descripteurs de compétences de réception, de lecture, d’écoute...

Une trentaine de personnes formées feront percoler leur maitrise du Cadre européen commun de référence.
Une trentaine de personnes formées feront percoler leur maitrise du Cadre européen commun de référence.
© PROF/FWB

La maitrise du CECR

Elles participent à la formation RELANG, qui vise à relier les curricula, les tests et les examens de langue au CECR, le Cadre européen commun de référence (1). Dans cette session de deux ateliers de deux jours, on retrouve des inspecteurs, des enseignants d’une haute école, des conseillers pédagogiques des différentes communautés… Pour la petite histoire, elles appartiennent aux trois régions du pays : l’initiative du Conseil de l’Europe s’adresse aux pays membres.

« Via RELANG, ces personnes pourront mieux maitriser le CECR lors de l’écriture d’examens, d’épreuves externes comme le CE1D, le CE2D et, à terme, d’une épreuve en langues au CESS, mais aussi des nouveaux référentiels du tronc commun, les programmes qui en découlent », explique Karine Dekeukelaere, inspectrice en langues modernes et cheville ouvrière de l’organisation de cette formation en Fédération Wallonie-Bruxelles. « Et notamment au moment où on rend obligatoire, en Wallonie, l’introduction d’une 2e langue en 3e primaire ».

Le Conseil de l’Europe est à l’origine du CECR (2). Pour chaque compétence, il divise les niveaux d’apprentissage du débutant à l’expert, de A1 à C2.

Quelle que soit la langue, le cadre et les descripteurs de niveau sont identiques. Avec RELANG, le Conseil de l’Europe, via le Centre européen des langues vivantes à Graz (Autriche), veut harmoniser ou encourager l’usage croissant du CECR, au-delà des frontières, et les pratiques qui y sont liées, et garantir aux apprenants des cours et des évaluations qui permettent d’exprimer les résultats en termes de niveaux valides, compris et largement reconnus.

Et de son complément

RELANG comporte un focus sur un complément au CECR, édité il y a un an (3). Il crée des descripteurs qui vont vers de nouvelles compétences : la langue des signes, la grammaire, l’utilisation numérique, la compétence plurilingue ou pluriculturelle. Et il ajoute un niveau : « Le Pré-A1 fait des achats simples pointés du doigt, demande ou dit le jour, l’heure, la date ; salue simplement, écrit une courte carte postale… »

Patrick DELMÉE

(1) http://www.coe.int/fr/web/common-european-framework-reference-languages
(2) Lire « La qualité pour tous », « Tous « bilingues » en 2012 ? », http://www.enseignement.be/index.php?page=27203&id=1514 
(3) http://www.ecml.at/Home/tabid/59/language/fr-FR/Default.aspx  

Améliorer les pratiques

Etienne Van Assche, conseiller pédagogique FELSI, a participé à la formation. « Nous utilisions le référentiel de ‘97, qui mettait l’accent sur la production orale, déclare-t-il. Suite au Pacte pour un Enseignement d’excellence et au tronc commun, les nouveaux référentiels vont lister des points lexicaux ou grammaticaux pour évaluer les compétences de chaque année. On doit éviter de s’y cantonner. RELANG relie le CECR, son volume complémentaire, le référentiel et l’écriture d’un programme et l’accent sur la production orale ».

Dix professeurs de la Haute école Charlemagne s’y trouvaient aussi, dont Virginie Renard qui note l’importance d’améliorer leurs pratiques en matière d’évaluation des cours de langue, après une évaluation qualité menée par l’AEQESS en section tourisme et école hôtelière.

Quant à Nathalie Breels, conseillère pédagogique fondamental au Segec, « RELANG permet de voir le niveau attendu en fin de fondamental et de réfléchir à une évaluation positive. Cet éclairage sera utile pour écrire un programme cohérent, ouvert au plurilinguisme ».

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !