banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo du PECA
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°42

 


L'info 

Un avocat dans l’école, à la barre

Article publié le 07 / 06 / 2019.

L’opération Avocat dans l’école permet la rencontre d’une classe et d’un avocat. L’occasion pour celui-ci de témoigner… à la barre.

 

De février à juin, l’opération Avocat dans l’école a pour but de faire découvrir aux élèves de l’enseignement obligatoire le monde de la justice, son fonctionnement et son rôle essentiel dans une démocratie. Chaque école peut y participer, et c’est gratuit.

Rosanna Iafolla : « Faire venir en classe une avocate… c’est l’ouvrir sur le monde ».
Rosanna Iafolla : « Faire venir en classe une avocate… c’est l’ouvrir sur le monde ».
© PROF/FWB

Lorsqu’une école en fait la demande via le site de l’opération (1), un avocat se propose et le rendez-vous est pris. Le 8 février dernier, les élèves de 5e et de 6e primaire de l’École de la Victoire, à Frameries, accueillent Florence Van Hout. Elle habite Frameries et connait l’école pour y avoir inscrit ses enfants.

« Pourquoi êtes-vous devenue avocate ? », interroge un élève. Florence Van Hout : « Toute petite, j’avais envie de réagir face à l’injustice. Après mes humanités, j’étais peu portée vers les sciences, les mathématiques ou les langues, et je savais rédiger et prendre la parole en public ».

Sous un feu roulant

Pendant plus d’une heure, ces élèves l’interrogent sur son métier et son univers. Quelles études sont nécessaires ? Où travaillez-vous ? Quelle affaire a été la plus dure pour vous ? Un avocat ment-il ? Doit-il accepter de défendre la personne qui le lui demande ?

Une ouverture au monde

Pour préparer la venue de leur invitée, les élèves avaient utilisé le dossier pédagogique fourni par le site de l’opération et avaient travaillé un champ lexical sur le thème de la justice. Après l’entretien, ils ont vu le film Une intime conviction. Puis, ils ont visité les cours de justice à Mons et y ont assisté à divers jeux de rôle et animations.

Pour leur professeure de philosophie et citoyenneté, Christina De Bortoli, « l’animation permet de réfléchir sur les droits et les devoirs, les résolutions de conflits ». Pour l’institutrice, Angélique Van Laken, « les élèves découvrent un métier et peuvent faire la différence entre les films et la réalité ».

« Faire venir en classe une avocate, un auteur, un musicien, c’est l’ouvrir sur le monde », considère la directrice, Rosanna Iafolla. Et pour Me Van Hout, « c’est agréable d’être confronté à la spontanéité des élèves et de parler de ce qu’on aime ». Et une élève de conclure : « Quand je serai grande, je serai avocate ».

 

Patrick DELMÉE

 

(1) http://ecole.avocats.be

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !