Enseignement.be - Magazine PROF n°0

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°0

 


 

Rencontres didactiques pour faire école

Article publié le 18 / 06 / 2018.

Tant la réforme de la formation initiale que le Pacte pour un Enseignement d’excellence insistent sur l’importance de la formation des formateurs. Changements pour l’égalité (CGé) a expérimenté pour eux un module de travail intensif en équipe lors des Rencontres didactiques pour faire école.

Jeudi 1er février 2018. Des participants du groupe Arts des Rencontres didactiques pour faire école, organisées par CGé, font vivre à d’autres enseignants une partie de la séquence de cours qu’ils ont produite : frottis sur papier ; dessins aux crayons gras sur lavis de gouache noire, ou à l’encre de chine ; sélection des productions et des modalités d’exposition.

Soutenues par la Fondation Roi Baudouin et les ministères de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, ces Rencontres didactiques ont réuni soixante-deux participants, du 29 janvier au 3 février 2018 : des professeurs de hautes écoles, des conseillers pédagogiques, quelques inspecteurs, encadrés par une trentaine d’animateurs.

Les Rencontres didactiques pour faire école expérimentent un module de production de cours par des formateurs de formateurs.
Les Rencontres didactiques pour faire école expérimentent un module de production de cours par des formateurs de formateurs.
© PROF/FWB

Le contexte

La réforme de la formation initiale et le Pacte pour un Enseignement d’excellence soulignent l’urgence de mieux former les formateurs de formateurs, de réfléchir à de nouvelles pratiques pédagogiques et de développer une culture commune entre les différents acteurs de la formation et de l’accompagnement des enseignants.

Lors des Rencontres didactiques, les participants ont produit une séquence de cours sur un concept, de même qu’un parcours pour l’adapter en maternelle, en primaire et en secondaire, de 3 à 15 ans, soit l’équivalent du futur tronc commun. Et cela dans une logique spiralaire (retour sur le concept tout en évoluant) et dans six disciplines : arts, langues, mathématiques, sciences, sciences humaines, éducation physique.

Le groupe Arts a travaillé la découverte de l’image à travers l’espace public : présentation du contexte et des consignes, apport de prises de vues par les apprenants, analyse à l’aide d’outils, découverte de la notion d’espace public, création de prises de vue, adaptation de la séquence à différents publics d’élèves.

Les séquences produites par tous les groupes sont réunies en un webdocumentaire disponible sur le site de CGé, et présenté dans une visite guidée (1). Des éléments transversaux les complètent : fondamentaux cognitifs (apprendre à apprendre), rapports aux savoirs, dimensions relationnelles et institutionnelles en rapport.

Les participants à l'animation du groupe Arts ont décidé d'exposer leurs productions sur un escalier.
Les participants à l'animation du groupe Arts ont décidé d'exposer leurs productions sur un escalier.
© PROF/FWB

Un bilan

Alain Desmarets, ancien directeur d’école fondamentale, et responsable informatique de ces Rencontres, en dresse un premier bilan : « Les participants ont partagé dans leurs équipes professionnelles respectives une méthode de travail intensif en groupe. Elle n’est pas la panacée, il n’y a pas toujours de fondement scientifique. Mais elle se nourrit des richesses de chacun, dans un travail qui n’exclut pas certains débats non fermés. Malgré la fatigue, la tension, quelques moments de découragement, les participants ont réalisé des productions, mises en ligne à disposition de leurs collègues, qui peuvent réagir ».

Sandrine Grosjean, chargée d’étude au sein de CGé, ajoute que « les participants sont satisfaits de leur production. Mais ils ont moins pris en compte les moments de métacognition et la possibilité de s’approprier le dispositif. L’outil peut s’améliorer dans cette direction ».

Patrick DELMÉE

(1) http://www.changement-egalite.be/spip.php?article3651 et http://www.changement-egalite.be/spip.php?article3922

 

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !