banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo infos coronavirus
logo infos Ukraine
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°37

 

L'info 

Reprendre des études d’enseignant en valorisant son expérience

Article publié le 30 / 03 / 2018.

La valorisation des acquis de l’expérience permet une reprise d’études supérieures avec des dispenses. Pourquoi pas vers le métier d’enseignant ?

Depuis sept ans, la Haute École Vinci (comme tous les établissements d’enseignement supérieur) accompagne les candidats à la valorisation des acquis de l’expérience (VAE). Laurence Brion, conseillère VAE, se charge de ceux qui veulent devenir enseignants.

PROF : Pourquoi en parler maintenant ?
Laurence Brion : Nous sommes à la veille de la réforme de la formation initiale des enseignants. 2018-2019 serait la dernière année permettant d’entamer des études de trois ans (concernant l’entrée en bloc 1). Or, qu’espère un candidat à la VAE ? Réduire la durée des études !

Avant une reprise d'études supérieures, on peut solliciter la valorisation de son expérience.
Avant une reprise d'études supérieures, on peut solliciter la valorisation de son expérience.
© Benoït Raucent

Et puis, il faut que le candidat réunisse les preuves de ses acquis. Elles viennent d’anciens employeurs, d’administrations, d’établissements scolaires,… Le dossier doit être complet pour le 31 aout, mais les vacances scolaires ne sont pas le bon moment pour obtenir ces preuves.

Quel est le profil de ces étudiants VAE ?
Largement féminin mais pas uniquement. Plus de 40% sont dans la trentaine, 30% ont entre 40 et 49 ans. Plus de 60% sont en couple, avec des enfants. Ce sont des adultes ayant une expérience professionnelle (parfois sans rapport avec l’enseignement) et un très grand attrait pour le métier.

C’est une grande richesse, pour le candidat, et pour la haute école : ils ont des forces, des grilles de lecture et des outils différents de ceux des jeunes! Pour les directions d’école aussi : engager un instituteur qui est aussi logopède, cela peut se révéler être un bel atout dans une équipe !

Plus de 60% des candidats ont un emploi quand ils se renseignent sur la VAE, 30% sont demandeurs d’emploi [NDLR: la décision de placer le métier d’enseignant en pénurie facilite la reprise d’études des demandeurs d’emploi. Contacter à ce sujet le bureau du Forem ou d’Actiris dont on dépend], et un peu moins de 10% sans emploi mais pas demandeurs d’emploi.

Quel intérêt trouvent-ils dans cette possibilité ?
La souplesse ! Mais aussi la reconnaissance par la valorisation de leur bagage. Et ils apprécient les ballons d’oxygène que les dispenses leur offrent : cela leur permet de faire autre chose, parfois même de continuer à travailler.

Comment peuvent-ils obtenir ces dispenses ?
En introduisant un dossier qui comportera notamment les preuves de leurs acquis professionnels ou personnels. Ces dernières doivent être très sérieuses. Sur base de l’étude de ce dossier, le candidat est rencontré pour un entretien plus ou moins approfondi par les équipes pédagogiques. 

Trois années d’études représentent 180 crédits. Nos étudiants VAE, avec les dispenses, ont en moyenne 105 crédits, soit deux ans voire même un an et demi d’études. 

Recueilli par D. C.

Accompagner les candidats

Avant une reprise d’études supérieures, on peut solliciter la valorisation de son expérience par le jury de l’établissement d'enseignement supérieur de son choix, à tous les cycles d’études.

Le candidat prend contact auprès d’un établissement d’enseignement supérieur de son choix (université, haute école, haute école supérieure des arts, ou promotion sociale), où un « conseiller VAE » l’accompagnera dans ses démarches.

Le candidat élabore un dossier détaillant son parcours, soumis au jury de l’établissement, qui autorisera (ou non) l’admission aux études, et précisera les éventuelles dispenses obtenues.

Toutes les infos via https://www.ares-ac.be/fr/etudes-superieures/en-pratique/vae#02-vae-en-haute-%C3%A9cole.

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !