banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo du PECA
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°30

 


Tableau de bord 

Les diplômes des enseignants

Article publié le 01 / 06 / 2016.

La quasi-totalité des enseignants du fondamental disposent d’un titre pédagogique. En secondaire, c’est le cas de 87,3% pour l’ordinaire et de 81,1% pour le spécialisé.

Deux des Indicateurs de l’enseignement 2015 (1) s’intéressent aux diplômes des enseignants et à leurs éventuels titres pédagogiques, dont la réforme des titres et fonctions pointe l’importance (lire « Réforme des titres et fonctions : de l'ancien au nouveau régime ». En janvier 2015, dans le fondamental (ordinaire comme spécialisé), 36 854 des 37 280 enseignants (soit 98,9%) disposent d’un titre pédagogique : un diplôme d’instituteur primaire (57,7%), d’instituteur maternel (30,4%), d’agrégé de l’enseignement secondaire inférieur (7,9%), ou de niveau Master (2%), pour la plupart en Sciences de l’éducation.

En secondaire, 87,3% des 37622 enseignants de l’ordinaire et 81,1% des 4633 enseignants du spécialisé disposent d’un titre pédagogique. Globalement, 34,9% ont un diplôme de niveau master, 41,8% sont AESI, 9,3% titulaires d’un bachelier non pédagogique, et 11,5% possèdent au maximum un diplôme de niveau secondaire, en grande majorité dans les fonctions de cours technique et de pratique professionnelle.

Les deux indicateurs, bien plus détaillés qu’ici, sont déclinés par fonction. En maternelle, on observe par exemple que la grande majorité des maitres de psychomotricité sont soit des instituteurs maternels (56%) ayant suivi une formation complémentaire, soit des AESI en éducation physique (32,5%).

En primaire, 7,9% des maitres de seconde langue n’ont pas de titre pédagogique tandis que 19% n’ont pas de formation spécifique en rapport avec la langue enseignée.

Quant aux maitres de religion ou de morale, 12,1% ne possèdent aucun titre pédagogique reconnu par la Fédération. Les maitres de morale, de religion catholique et de religion israélite se distinguent par un taux de diplômés avec titre pédagogique (plus de 96%) nettement supérieur à la moyenne (87,9%) de ce groupe de fonctions.

En secondaire, plus de 91% des professeurs de cours généraux disposent d’un titre pédagogique. C’est le cas de 85,9% des professeurs d’éducation plastique, musicale ou sténodactylo, de 79,2% des professeurs de cours techniques ou techniques et de pratique professionnelle. Quant aux enseignants de cours de pratique professionnelle, ils sont 64% à avoir un titre pédagogique, les deux tiers d’entre eux ayant un diplôme de secondaire supérieur. La proportion de professeurs de religion ou de morale ayant un titre pédagogique (86,6%) est analogue à celle qui prévaut en primaire.

D. C.

(1) http://www.enseignement.be/indicateursenseignement

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !