banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo du PECA
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°30

 


L'info 

Pacte : étudier les hypothèses avant de fixer les priorités

Article publié le 01 / 06 / 2016.

Le Gouvernement a demandé aux acteurs du Pacte pour un Enseignement d’Excellence d’affiner les mesures suggérées dans leur deuxième avis. Les décisions, ce sera pour l’automne.

Le Groupe central, qui chapeaute les travaux du Pacte pour un Enseignement d’Excellence, a remis au Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles un avis de plus de cent-dix pages (1). Il présente « les orientations qu’il dégage des rapports des douze groupes de travail thématiques et de la coupole École–Culture ». Ces orientations « constituent un ensemble équilibré qui fait […] consensus au sein du Groupe central ».

Les médias ont déjà évoqué certaines pistes : tronc commun, rythmes scolaires, redoublement,… Mais rien n’est décidé. Comme l’a indiqué la ministre de l’Éducation au Parlement, « les priorités du Gouvernement sont loin d’être arrêtées. Un travail d’envergure nous attend avant d’arriver, dès la rentrée, à la phase de priorisation ». D’ici là, « des groupes de travail vont approfondir certaines des questions soulevées dans l’avis du Groupe central ».

L’avis aborde neuf thèmes : gouvernance/pilotage ; cadre d’apprentissage (contenus des savoirs et compétences), enseignement qualifiant, transition numérique, alliance école-culture, orientation et lutte contre l’échec scolaire, enseignement maternel, inégalités, ainsi que les questions de démocratie scolaire/gratuité/qualité de vie.

Le texte pointe des conditions nécessaires au changement. Un : « éviter d’exposer les écoles et le système à un excès de processus de changements », et tenir compte des délais nécessaires à l’appropriation des réformes.

Deux : soutenir les équipes éducatives. Les informer, les former, les faire participer à l’élaboration des réformes, et tenir compte des aspects sociaux : « La transformation de la fonction enseignante doit s’accompagner (sans alourdir la charge réelle) d’une clarification du temps de travail […] ; du maintien d’un encadrement adéquat ; et de la confirmation de l’importance des statuts des personnels. »

Troisième condition : la dimension participative. Et dans ce domaine, le Groupe central promet, « dans les semaines à venir », de veiller « à articuler à son travail les contributions liées aux différents dispositifs participatifs ». Parmi ces contributions figurent les synthèses des Ateliers pédagogiques de janvier à mai, animés par des formateurs de l’Institut de la Formation en cours de carrière, qui les a mises en ligne (2).

D. C.

(1) http://www.pactedexcellence.be (> Les travaux du Pacte > Les documents du Pacte)
(2) http://bit.ly/1XBTbTQ

 

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !