banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo du PECA
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°22

 


L'info 

Protocole de collaboration CPMS et Aide à la Jeunesse

Article publié le 01 / 06 / 2014.

Dans la foulée du décret organisant des politiques conjointes de l’Enseignement et de l’Aide à la Jeunesse, un « protocole » balise la collaboration entre les acteurs de terrain.

Les ministres de l’Enseignement et de l’Aide à la Jeunesse ont signé un Protocole de collaboration entre les Centres PMS et les acteurs de l’Aide à la Jeunesse (1). Il a pour objectif de « clarifier, de manière concrète, comment les équipes des Centres PMS et les acteurs du secteur de l’Aide à la Jeunesse (Conseillers, directeurs, SAJ, SPJ, AMO,…) sont amenés à collaborer ».

Ce texte définit donc des modalités de collaboration dans différents cas de figure, qui se situent soit dans le cadre de l’aide individuelle, soit dans le cadre de l’action communautaire et collective.

En ce qui concerne l’aide individuelle, il est question de la collaboration entre Centres PMS et AMO (Aide en milieu ouvert), entre centres PMS et SAJ (Service d’aide à la jeunesse), et entre centres PMS et SPJ (Service de protection judiciaire). Et, chaque fois, dans la double hypothèse de l’appel de l’une vers l’autre ou vice-versa.

Avant d’émettre ces balises, le protocole situe le contexte de cette collaboration, rappelant que « les agents des Centres PMS comme les travailleurs de l’Aide à la Jeunesse exercent des métiers très proches », « côtoient les jeunes dans la proximité de leurs lieux de vie » et « développent une approche systémique qui met le jeune et sa famille au centre de l’intervention ».

Mettant en avant le travail en réseau et la complémentarité entre les services, ce texte insiste sur la nécessité « d’un climat de confiance entre les institutions autant que vis-à-vis du public » et d’une bonne articulation, « sur le terrain, des acteurs des deux secteurs, pour un meilleur bien-être du jeune et son ancrage scolaire ».

Le texte rappelle également les bases légales, et singulièrement le décret « intersectoriel » du 21 novembre 2013 « organisant des politiques conjointes de l'enseignement obligatoire et de l'Aide à la jeunesse » (2). Le protocole a d’ailleurs été élaboré sur base d’un avis conjoint du Conseil communautaire de l’Aide à la Jeunesse et du Conseil supérieur des Centres PMS. Ces deux instances ont estimé nécessaire de « construire un modèle de protocole d’intervention commun pour faciliter l’articulation entre les services et une meilleure perception de leurs missions et de leur fonctionnement par le public ».

Reste à mettre en œuvre ce protocole, ce qui se fera au niveau local, zonal et communautaire dans les instances mises sur pied par le décret
« intersectoriel ».

D. C.

(1) Il fait l’objet de la circulaire 4856 : http://www.adm.cfwb.be
(2) http://bit.ly/1wZcoki

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !