Enseignement.be - La boîte à outils coordonnée par l'UFAPEC et l'APEDA

banner du site

Menu Enseignement.be

 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 22-06-2016 à 00:00.

La boîte à outils coordonnée par l'UFAPEC et l'APEDA

 

L’UFAPEC est l’Union Francophone des Associations de Parents de l’Enseignement Catholique (http://www.ufapec.be).

Organisation représentative des parents et des associations de parents de l’enseignement libre à caractère confessionnel, sa mission prioritaire est de favoriser les bonnes relations entre la famille et l’école, en inscrivant ces relations dans la perspective d’un partenariat positif, élément indispensable à l’épanouissement et à la réussite scolaire de tous les enfants. 

La boîte à outils Dys, TDA/h, hp ou Asperger

L'UFAPEC propose entre autres sur son site une "boîte à outils" pour "dys", "TDA/h", "hp" ou "Asperger". Cette boîte à outils se compose de fiches théoriques et pratiques réalisées sous la coordination de l'UFAPEC et de "L'Association Pour Enfants en Difficulté d'Apprentissage (APEDA)". Elles ont été réalisées par des parents pour des parents et reflètent leurs expériences. L'UFAPEC et l'APEDA coordonnent ce travail de collecte, de mise en forme et de présentation des outils. 

Les fiches ont pour but de renseigner et d'inspirer les parents, les enseignants ou toute autre personne s'intéressant à la problématique.

Très complètes et bien rédigées, ces fiches recèlent d'informations utiles aux parents d'enfants à besoins spécifiques mais aussi aux enseignants amenés à travailler avec eux. Les trois dernières fiches pratico-pratiques sont axées sur le numérique au service des élèves à besoins spécifiques.

Une information générale sur cette "boîte à outils" est disponible via le lien : http://www.ufapec.be/en-pratique/boite-outils-dys-05-2014-intro/fiches-pratico-pratiques/.

Les fiches thématiques

  • Comment développer l'estime de soi ? Le regard que l’on porte sur soi est vital puisque s’il est positif, il nous permettra d’agir efficacement et de faire face aux difficultés de la vie. Le regard des parents et des enseignants est véritablement fondateur de l’estime de soi de chacun. Tout projet éducatif devrait permettre de faire émerger ce que chaque enfant a de meilleur en lui.
  • Communiquer avec l'équipe éducative en primaire et lors des activités parascolaires : Durant les années primaires, l'enfant rencontre beaucoup d’intervenants : enseignants, surveillants et éducateurs, moniteurs de stage... Il ne pourra pas toujours expliquer clairement ses difficultés. Pour éviter qu’une étiquette injuste soit collée à l'enfant, mieux vaut informer rapidement ces intervenants de son fonctionnement particulier. 
  • Communiquer avec l'équipe éducative en secondaire : Vu le nombre d’enseignants que l'enfant va côtoyer, comment informer l'ensemble de l'équipe éducative du ou des troubles d’apprentissage ; sur la volonté de partenariat école-famille ; à propos des aménagements pédagogiques mis en place à l’école l’année précédente ; au sujet de l’encadrement en dehors de l’école (logopédie, psychomotricité, neuropsychologue, médicament…) ?
  • Introduction : Et nous parents, dans tout ça ? Les troubles d’apprentissage, les besoins spécifiques de nos enfants avec tout ce qu’ils génèrent ont des répercussions sur nous parents, notre couple et toute la famille. 
  • Le parent en recherche : C’est souvent au moment de la scolarisation de notre enfant que nous prenons conscience de la « dys-férence » de celui-ci. Commence alors une période bousculante. Nous nous posons des questions, nous observons notre enfant avec inquiétude, nous ne comprenons pas bien ce qui ne va pas, nous ne savons pas comment l’aider.
  • Diagnostique : 1) Le comprendre et l'accepter : Comment se préparer au rendez-vous de remise des résultats du ou des bilans de l'enfant ? Quelles sont les questions à se poser ? 
  • Diagnostique : 2) Suivi thérapeutique de l'enfant : Comment appréhender l'évaluation des séances de rééducation ? Comment éviter de se disperser dans la volonté de sauver son enfant quand la vie scolaire et la vie sociale le font souffrir ? Quelles sont les démarches de financement et administratives à entreprendre ?
  • Choisir une école ou changer d'école pour un enfant à besoins spécifiques : Comment trouver une école qui répond au mieux aux besoins particuliers d’apprentissage de l'enfant ?

​​L'ensemble des fiches thématiques sont accessibles en téléchargement sur le site de l'UFAPEC à l'adresse suivante : http://www.ufapec.be/en-pratique/boite-outils-dys-05-2014-intro/fiches-thematiques/.

Les fiches pratico-pratiques

  • J'utilise mon journal de classe en primaire : Comment utiliser son journal de classe en classe et à la maison ?
  • J'utilise mon journal de classe en secondaire : Comment utiliser son journal de classe en classe et à la maison ?
  • Le travail à domicile : Le travail à domicile est une étape de la journée difficile tant pour l’enfant, le jeune que pour les parents ou les éducateurs en assurant l’encadrement. Le moment propice de sa réalisation et sa durée peuvent être réfléchis avec lui mais aussi avec l’aide de la logopède ou de la personne le suivant. 
  • Lectures obligatoires : Les lectures obligatoires pour le cours de français peuvent devenir un vrai calvaire pour les enfants qui ont des troubles d’apprentissage. Et ce pour plusieurs raisons : rythme de lecture très lent, aversion pour la lecture, problème de compréhension...
  • Dictée de mots : La plus grosse difficulté pourrait être de motiver l’enfant à faire ce travail assez rébarbatif et pour lequel il ne voit pas grand intérêt. Il est important de savoir quelles sont les exigences raisonnables dans cet apprentissage. Pour un enfant dysorthographique, ce n’est pas parce qu’il aura écrit un mot 10 ou 100 fois qu’il sera mieux fixé !
  • Productions d'écrits : L’enfant se trouve devant une page blanche et l’inspiration ne vient pas. Il produit quelques phrases, assez pauvres (sujet, verbe et complément en général). Ou il a beaucoup d’idées qui se bousculent et ne sait pas les organiser. Ou il a tendance à mettre dans une seule phrase beaucoup trop d'idées.
  • Utilisation du dictionnaire : La confusion de lettres et de certains sons, la nécessité de chaque fois réciter l’alphabet pour retrouver la lettre souhaitée, la difficulté avec les termes avant / après, entraînent une lenteur dans la recherche d’un mot dans le dictionnaire voire une incapacité à la réaliser. Une fois que l’enfant a trouvé la bonne page, la localisation du mot présentera autant de difficultés. Des confusions de sons entraînent des confusions de sens (orteils / oreilles, sait / c’est…).
  • Mémoriser les tables de multiplications : La mémorisation des tables de multiplication peut s’avérer très laborieuse. Or, elle est indispensable car les tables sont la base du calcul de la fin de primaire et du secondaire (de la division jusqu’à la mise en évidence ou la factorisation). Il est donc important de les ancrer et de s’assurer que l’enfant comprenne bien le système des multiplications.
  • L'appréhension des grandeurs. Les instruments de mesure : Les grandeurs et leur mesure font partie de la vie courante et de bien des problèmes arithmétiques. Pour un bon nombre d’enfants, leur appréhension peut s’avérer laborieuse et ce d’autant plus s’ils éprouvent des difficultés dans l’organisation spatiotemporelle ou plus encore s’ils sont dyscalculiques. Avant de procéder au mesurage à l'aide d'instruments, il est essentiel que les enfants puissent identifier la nature de la grandeur (masse, longueur, durée…). Cette étape franchie, le choix de l’instrument de mesure se fera plus facilement.
  • L'apprentissage des langues étrangères : L’apprentissage des langues étrangères est une réalité incontournable pour tous les apprenants et donc aussi pour les enfants présentant des troubles d’apprentissage. 
  • Les grandeurs : choix de la bonne unité et de leur instrument de mesure. Les abaques : L’enfant ne perçoit pas toujours le lien entre l’outil et l’unité de mesure ainsi que la nécessité de tout convertir dans une même unité. Il est donc important de repérer comment il associe des unités de mesure à des grandeurs et de mettre en évidence la ou les familles de grandeurs qui sont pour lui cause de difficultés. Une fois la notion de grandeur appréhendée, l’utilisation des abaques devient plus simple. Les abaques peuvent être utilisés lors de la passation des épreuves externes s’ils ne comportent aucune indication. L’enfant ne devra plus les tracer lui-même.
  • Et si mon enfant utilisait un ordinateur, une tablette ? : Lorsque l’utilisation d’un outil informatique est évoquée, de nombreuses questions et réflexions se bousculent : Quel matériel ? A quel prix ? Pour faire quoi ? Comment bien choisir ? Qui va me guider ? Mais je n’y connais rien ! Avant d’opter pour des solutions coûteuses, il est intéressant de prendre le temps de s’informer pour choisir l’outil le mieux adapté aux besoins, et d’exploiter d’abord les nombreux outils gratuits et versions démo qui peuvent déjà répondre aux besoins recherchés. 
  • Passer le CEB/CE1D/CESS avec un outil numérique : Depuis plusieurs années déjà, il est possible de passer les épreuves certificatives à l’aide d’un outil numérique pour peu que celui-ci ait été régulièrement utilisé tout au long de l’année scolaire. 
  • L'utilisation de l'outil informatique en classe : Alors que les ordinateurs, tablettes, smartphones sont manipulés naturellement par la majorité d’entre nous et ce dès le plus jeune âge, pourquoi l’implémentation de l’outil informatique à l’école reste-t-elle si timide voire compliquée ? Dans la mouvance d’une école inclusive, l’utilisation des outils informatiques est un aménagement raisonnable, voire incontournable, pour certains enfants. Ils peuvent contribuer à leur permettre de rester dans le circuit de l’école "ordinaire" et ce malgré leurs troubles spécifiques d’apprentissage. Lorsque les aides traditionnelles ne suffisent plus, que la phase d’apprentissage à l’utilisation de l’outil numérique est déjà bien amorcée et qu’un ou des enseignant(s) sont preneurs du projet ou du moins n’y sont pas opposés, alors il est sans doute temps de l’introduire en classe. 

L'ensemble des fiches pratico-pratiques sont accessibles en téléchargement sur le site de l'UFAPEC à l'adresse suivante : http://www.ufapec.be/en-pratique/boite-outils-dys-05-2014-intro/fiches-pratico-pratiques/.

 

 

 

 

 

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF