banner du site

Menu Enseignement.be

 
ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Réseaux sociaux - Live Tweet en classe

 

Isabelle Heymans, une enseignante de l'institut Saint Joseph à Saint Ghislain, livre son expérience de Twitter lors d’un cours conventionnel, avec pour objectif principal d’augmenter les interactions au sein du groupe classe.

Découvrez le témoignage d'Isabelle Heymans ci-dessous ainsi que le Blog de Terretous, le blog des élèves de l'optiontechnique de qualification de l'Institut Saint Joseph. http://www.terretous.com/blog_environnement/

Présentation de l'activité

NIVEAU ET TYPE D'ENSEIGNEMENT CONCERNÉ 

3e degré secondaire.

DESCRIPTION DU PUBLIC VISÉ 

Technique de qualification environnement.

MATÉRIEL, LOGICIEL, APPLICATION... UTILISÉES 

iPads 2 et air, Twitter et Safari.

PRÉREQUIS

L'usage de la tablette et les règles de bonnes conduites sur les réseaux sociaux (je fais attention à ce que je poste sur Internet, je soigne mon langage, je choisis intelligemment mon mot de passe...).

Description complète de l’activité

Isabelle Heymans : "Pour avoir participé à plusieurs conférences dans un cadre professionnel et/ou privé durant  lesquelles, des Live Tweet étaient organisés, j’ai eu l’envie de mettre en place cet outil d’échanges lors de certains de mes cours.

Il est parfois difficile de maintenir l’attention des élèves plusieurs heures d’affilée et la perspective d’avoir à leurs donner un cours théorique le vendredi après-midi durant 4 heures a été l’élément déclencheur.

LES PRINCIPAUX OBJECTIFS ÉTAIENT :

  • La gestion des questions des élèves.

Il arrive aux élèves d’hésiter à poser directement leur question et parfois,  ils l’oublient. Cet évènement peut amener à un décrochage d’attention et limite la compréhension de l’ensemble de la leçon.

Grâce à twitter,  ils peuvent la poser à n’importe quel moment et le professeur est libre de soit y répondre directement soit d’y faire référence le moment opportun. Ce qui permet de maintenir le fil conducteur de l’exposé sans restreindre le soutien apporté aux demandes des élèves.

  • Donner la possibilité aux élèves de répondre à leurs pairs.

Il n’est pas indispensable que ce soit le professeur qui réponde à toutes les questions posées.  La reformulation par les pairs permet au professeur de voir que l’information  a été assimilée par certains et éventuellement d’y apporter des précisions . Elle libère le professeur de temps de parole, valorise les élèves qui répondent. 

  • L’émulation des élèves.

Outre les réponses que les élèves apportent aux questions posées par leurs pairs, ils participent également aux questions posées, lors du cours, par le professeur. Les réponses sont fournies sur Twitter en respectant les codes de communication du réseau social.

Le caractère ludique de ces questionnements favorise grandement l’attention des élèves habituellement plus dissipés. Cette méthode permet aux autres de continuer à chercher sans entendre pour autant la réponse déjà trouvée.

  • L’usage des codes de communication du réseau social.

Chaque réseau possède sa propre philosophie. Les codes d’utilisation de Twitter ont été explicités au démarrage de la leçon (#, @, followers, following, 140 caractères, etc).

  • Donner aux élèves la possibilité de collaborer.

Les élèves peuvent converser entre eux sur le cours via le profil public et/ou privé.

  • Enrichir ses réponses et les valider.

Une réponse peut être envoyée sous forme de texte mais peut aussi être enrichie par du contenu vidéos, des liens, etc.  Certains élèves préfèrent du contenu visuel (photos, vidéos) ce qui peut à la fois les aider à mémoriser mais suscite également un approfondissement de la matière

  • Maintenir le contact avec les élèves absents.

Les élèves absents peuvent consulter les questions et les réponses de leurs pairs lorsqu’ils se remettent en ordre et ainsi ils accèdent à la dynamique du cours qu'ils avaient manqué."

Résultat de l’activité :

Selon Isabelle Heymans, tous les objectifs posés au départ ont été atteints lors des deux séances de cours ( 2 vendredis à 4x50 minutes). 

Évaluation de l’activité :

Isabelle Heymans : " Les élèves se sont tous inscrits sur Twitter et ont tous réussi à utiliser les codes de communication de Twitter.

Le risque de conversation privée hors sujet, lors du cours, est relativement faible car il se ferait au détriment d’une valorisation de l’élève qui peut montrer sa capacité à utiliser le réseau social. Les « bonnes blagues » sont le plus souvent partagées pour tous. Ce qui finalement diminue le risque d’exclusion de certains élèves.

La prise de note des réponses se fait automatiquement pour tous. Lorsqu’il s’agit d’un lien ou de documentation il est plus facile de le mettre sur Twitter que de l’inscrire au tableau.

Il est difficile de savoir si les résultats lors des évaluations sont meilleurs, l’échantillon des élèves n’est pas représentatif mais l’ambiance de travail de part le contexte était plus vivante.

Il est nécessaire que le professeur maitrise les codes de communication du réseau social afin de répondre aux attentes des élèves. Une connexion fluide du wifi pour que le live ne soit pas en décalage avec l’exposé est, elle aussi, nécessaire."

Témoignages :

Quelques élèves de la classe d'Isabelle Heymans témoignent :

Bryan :  « C’est le caractère moins scolaire et plus libre de l’activité qui m’a séduit et amené à participer de manière intensive ». Bryan n’avait encore jamais utilisé ce réseau social et l’utilise depuis en dehors de l’école.

Théo avait déjà utilisé Twitter mais n’en avait pas cerné tous les usages. Depuis il twitte pour son usage personnel.

 

 

 

 

 

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo les FAQ CEB CE1D CESS
logo fiches fiscale et syndicales
logo dossier tice osons la collaboration
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo decolage
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
logo Educatube
logo Carteprof.be