banner du site

Menu Enseignement.be

 
ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Décolâge - Kit pédagogique : Une alternative au maintien - La démarche diagnostique positive pour l'action pédagogique

 
Objectifs
  • Ancrer la démarche diagnostique positive pour l’action pédagogique dans la réflexion sur le maintien – redoublement.
  • Présenter la démarche diagnostique positive pour l’action pédagogique comme alternative au maintien pour gérer l’hétérogénéité des classes à partir d’une expérience de terrain.


Kit Décolâge - Podcast : Interview : la démarche diagnostique positive, une alternative au maintien

La démarche diagnostique positive pour l’action pédagogique : pourquoi ? D’où vient cette démarche ?

Dans les classes, les difficultés éprouvées par les élèves sont ressenties par les enseignants sans toutefois toujours savoir d’où elles viennent ni comment les gérer. Que signifie la difficulté ? Etre en décalage avec la moyenne de la classe ? On le perçoit au sein des classes, tous les élèves sont différents, apprennent à des rythmes différents. Dès lors, attendre de tous les élèves la même chose en même temps semble peu opportun. D’ailleurs, si on ose un parallèle un peu commun, on n’attend pas de tous les enfants qu’ils sachent marcher en même temps, qu’ils parlent en même temps… Sur le principe, tout le monde semble d’accord. Mais concrètement, sur le terrain, comment gérer cette diversité de rythmes d’apprentissage au sein des classes?

Pour certains enseignants, c’est à travers le maintien et le redoublement que l’hétérogénéité est gérée. De cette façon, l’élève maintenu une année supplémentaire dans le même niveau aura un profil plus proche des élèves qui vont le rejoindre que de celui des élèves qui passent dans l’année suivante. Pratiquer le maintien ou le redoublement constitue une manière de rendre un groupe-classe plus homogène, mais ceci n’est pas sans conséquence pour l’élève qui vit cette situation. Les recherches qui suivent le parcours scolaire d’élèves doublants en attestent : le maintien et le redoublement affectent la confiance en soi de l’élève, ce qui a des répercussions sur ses apprentissages : « si je double, c’est que je le mérite, c’est que je suis nul, que je ne comprends rien. Alors, pourquoi continuer à se battre pour apprendre ? ».

Face à cela, que faire concrètement? Ignorer les difficultés n’est pas une solution. D’autres pratiques de classe existent pour répondre à la gestion de l’hétérogénéité.

La démarche diagnostique positive pour l’action pédagogique : une alternative pour gérer l’hétérogénéité des classes

Une voie, qui a été expérimentée par huit équipes composées d’enseignants, de directions, d’agents de centres PMS accompagnés de chercheurs, consiste à poser un regard positif sur l’élève en se centrant sur les apprentissages. Cela ne veut pas dire qu’il faille gommer les autres difficultés, qu’elles ne sont pas importantes, qu’elles n’ont pas de conséquence sur la sphère scolaire. Inévitablement, certains élèves ne sont pas présents à l’école régulièrement ; effectivement, on a parfois l’impression que certains parents ne s’investissent pas suffisamment, qu’ils devraient emmener leur enfant chez un logopède, chez un ophtalmologue… et pourtant, malgré l’énergie dépensée à tenter de les convaincre rien n’y fait ! De même, certains élèves vivent des situations très difficiles à la maison, ont des problèmes d’ordre affectif et relationnel. Tout cela a forcément des répercussions en classe, sur les apprentissages. Cependant, l’enseignant ne peut pas être sur tous les fronts. L’enseignant a très peu de prise sur ce qui se passe en dehors de l’école. Par contre, l’enseignant est le spécialiste des apprentissages ! Il s’agit de son domaine d’expertise, celui sur lequel il peut agir !

À partir de ce postulat de départ et des constats énoncés plus haut, huit équipes ont décidé d’adopter un regard positif sur les apprentissages des élèves ; ces équipes sont entrées dans une démarche positive qui consiste à établir un diagnostic du déjà-là de l’élève au niveau des apprentissages pour guider ensuite l’action pédagogique. Il s’agit d’une autre manière de gérer l’hétérogénéité qui peut être profitable pour tous : l’élève qui évolue en fonction de l’analyse de ses besoins et l’enseignant qui perçoit le rôle qu’il joue dans cette évolution de l’élève.

La démarche diagnostique positive pour l’action pédagogique : de quoi s’agit-il ?

Précisons que tenir compte du déjà-là des élèves ne signifie pas individualiser l’enseignement. Dans une classe de 20, 25, 30 élèves, il serait impossible de travailler individuellement avec chaque élève. Par contre, suivre et accompagner le cheminement réalisé par chaque élève en apprentissage semble plus réaliste. Il s’agit d'adopter une démarche qu'on peut qualifier de « diagnostique positive », qui consiste à observer, analyser, mettre en évidence les compétences, le déjà-là des élèves, ce qu'ils ont déjà compris, construits, à l’image de Marius qui, jouant au jeu du dragon permettant la décomposition de nombres, rapporte fièrement que « dans 5, en fait il y a aussi 2 et 3 ». Marius qui pensait la quantité « 5 » uniquement comme un tout, a pris conscience que ce nombre était lui-même composé d’autres quantités.

Les potentialités des élèves peuvent également être mises en évidence, par exemple, lors d’activités d’écriture inventée. Au cours de celles-ci, l’enseignant de troisième maternelle demande à ses élèves d’écrire, comme ils le pensent, quatre mots en rapport avec le thème du moment, d’inventer une manière d’écrire ces mots.

Dans le cadre des expérimentations avec les équipes éducatives, ce type d’activités a permis aux enseignants de se rendre compte que ce ne sont pas toujours les élèves dont on attend les meilleures performances qui sont le plus loin dans leur cheminement :

Stefan – aîné d’une famille, raisonnable et raisonneur, qui effectue déjà des opérations sur les nombres et qui s’exprime déjà comme un petit adulte (surtout sur son sujet fétiche : les dinosaures) – est moins loin dans la compréhension du lien entre oral et écrit que Ilias – un élève qui souffre de troubles de la vue, qui manque de concentration et de confiance en lui et qui est en difficulté d’apprentissage à tel point que l’enseignant pense à une orientation vers l’enseignement spécialisé. En effet, Ilias écrit une lettre par syllabe pour chaque mot contrairement à Stefan qui ne perçoit pas encore le lien entre l’oral et l’écrit et remplit l’espace disponible par des lettres mais de manière aléatoire.

Avec cette démarche diagnostique positive, le regard se pose non plus sur les difficultés des élèves mais sur leurs potentialités ou leur déjà-là, et ce, indépendamment de l’image que l’on peut avoir de l’élève avant l’activité d’analyse.

Cette analyse permet ensuite de différencier les actions pédagogiques en fonction des besoins des élèves, de la réalité de l’école, des envies des instituteurs : jeux d’apprentissage, décloisonnement en cycle à partir de groupes de besoin, travail sur la sonorité des mots, la syllabation … Cette différenciation devient possible au sein de la classe car il ne s’agit pas de proposer une activité, un jeu ou un travail spécifique pour chacun des élèves. Sur base de l’analyse du cheminement de chacun d’entre eux, les élèves peuvent être regroupés dans un des trois voire quatre groupes (grand maximum) qui seront constitués au sein de la classe.

Enfin, bien qu’il soit possible de décider d’agir pour gérer l’hétérogénéité seul au sein de sa classe, le fait de mener une réflexion en équipe permet d’envisager les apprentissages sur le long terme. Cela permet de moins se mettre la pression pour que tous les élèves – hétérogènes au départ – arrivent au même point à la fin de l’année. Les attendus sont situés en fin de cycle et les enseignants du cycle sont dans le même bateau pour permettre à tous les élèves d’évoluer dans la construction de leurs apprentissages.

 

 

 

 

 

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo les FAQ CEB CE1D CESS
logo fiches fiscale et syndicales
logo dossier tice osons la collaboration
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo decolage
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
logo Educatube
logo Carteprof.be