Enseignement.be - Document: Rapport final de l’étude : « La violence dans les relations amoureuses des jeunes âges de 12 à 21 ans »

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 23:45.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 00-00-0000 à 00:00.

Document: Rapport final de l’étude : « La violence dans les relations amoureuses des jeunes âges de 12 à 21 ans »

 

 

Document n°5165  
(ressource créée le 2009-03-18 15:06:12 et mise à jour le 2017-10-19 13:57:23)

Quelques jours après la Journée internationale des Femmes, la Direction de l’Egalité des chances du Ministère de la Communauté française diffuse le rapport final de deux études qu’elle a commanditées et relatives à la violence dans les relations amoureuses des jeunes (12-21 ans). Sans vouloir être alarmiste, cette étude révèle que 9 jeunes sur 10 affirment avoir été victimes d’actes qui relèvent de la violence dans leurs relations amoureuses (91 %), principalement de la violence verbale, psychologique ou morale, dont 32 % en sont victimes « toujours » ou « souvent ». Les garçons recourent proportionnellement plus à des violences physiques et des agissements de domination tandis que les filles recourent davantage à des actes de déni et de manipulation. Des différences importantes se marquent aussi si l’on prend en compte l’âge des jeunes : pour les 18-21 ans, 9% des jeunes hommes (près d’1 sur 10) commettent des faits de violence sur un « mode majeur »[1], tandis que seulement 2% des jeunes femmes (près d’1 sur 50) de cette même catégorie y auront recours. La brochure est téléchargeable sur le site de la Direction de l'Égalité des Chances.

 Rapport final de l’étude : « La violence dans les relations amoureuses des jeunes âges de 12 à 21 ans »