Enseignement.be - Document: "Traces du sacré": la question du Sacré dans l'art (Centre Pompidou)

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 23:45.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 00-00-0000 à 00:00.

Document: "Traces du sacré": la question du Sacré dans l'art (Centre Pompidou)

 

 

Document n°4425  
(ressource créée le 0000-00-00 00:00:00 et mise à jour le 0000-00-00 00:00:00)

<p>Le Centre Pompidou met en ligne un site internet où foisonnent les points de vue sur la question du sacré dans l'art, depuis les angoisses métaphysiques des romantiques, jusqu'à l'affirmation actuelle de l'homme comme seul maître de son destin. Le commissaire principal de l'exposition, Jean de Loisy, nous introduit par des petites séquences vidéo aux thèmes clés — traces des dieux enfuis, eschatologie, portes de la perception... </p><p>Quelques pistes de réflexion nous sont livrées à travers des analyses d'œuvres : la fresque "Tête dure" de Mounir Fatmi, sourate du Coran en forme de crâne, les mystiques "Ruines au crépuscule" de Caspar David Friedrich ou la toile pluridimensionnelle "The Gate" de Barnett Newman.</p> <p>Une section "Paroles d'artistes" donne la parole, entre autres, à Huang Yong Ping, dont Ehi ehi Sina Sina, gigantesque moulin à prières tibétain en perpétuelle rotation, évoque, selon l'artiste, la "migration de la religion", à Jean-Jacques Lebel, qui décrypte sa sculpture "télépathique" Radio Momo (hommage à Antonin Artaud), à Yazid Oulab, auteur de la magnifique vidéo Le Souffle du récitant comme signe, ou à Marc Couturier, dont le Numen (HCC), fresque abstraite magistrale à la pointe d'argent sur poudre de marbre, a été réalisée en un "mouvement de tout son être".</p> <p>"Autour de l'exposition" rend compte des événements parallèles à l'exposition : extrait de la représentation de D'après J.C. de Herman Diephuis, rencontres de la BPI sur le thème "Littérature contemporaine et sacré", avec notamment Julia Kristeva et Marie Darrieussecq, courts-métrages, conférences de René Girard et Marcel Gauchet...</p>

 "Traces du sacré": la question du Sacré dans l'art (Centre Pompidou)