Enseignement.be - Magazine PROF n°43

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°43

 


Dossier Rentrée 2019

DASPA-FLA : mieux aider
les élèves à maitriser le français

Article publié le 02 / 09 / 2019.

Plusieurs changements sont prévus depuis cette rentrée, en faveur des élèves qui ne maitrisent pas la langue d’enseignement.

C’est un des objectifs du Pacte pour un Enseignement d’excellence : améliorer la maitrise par tous les élèves de la langue d’apprentissage. Pour atteindre cette ambition, un décret (1) a prévu de renforcer dès cette année scolaire les programmes d’accompagnement et de remédiation des élèves primo-arrivants, allophones ou francophones vulnérables, qui sont de plus en plus nombreux. Concrètement, il s’agit de consacrer des moyens supplémentaires (et mieux ciblés) à des dispositifs spécifiques, pour réduire les inégalités dans les acquis langagiers.

Chaque école primaire ou secondaire pourra organiser un Daspa s’il elle accueille au moins 8 élèves primo-arrivants ou assimilés le 1er Octobre.
Chaque école primaire ou secondaire pourra organiser un Daspa s’il elle accueille au moins 8 élèves primo-arrivants ou assimilés le 1er Octobre.
© PROF/FWB

Jusqu’à présent, deux dispositifs existaient, accessibles aux élèves selon des critères précis : les Dispositifs d’Accueil et de Scolarisation des élèves Primo-arrivants (DASPA) et des périodes ALE (périodes d’Adaptation à la langue de l’enseignement) dans l’enseignement fondamental, liées à des critères de nationalité des élèves qui pouvaient en bénéficier.

Trois profils d’élèves

Ce qui a changé ? Le profil des élèves pouvant bénéficier de cet encadrement spécifique, octroyé pour 24 mois. Dans le fondamental, il y a trois profils : élève primo-arrivant, assimilé au primo-arrivant, ou ne maitrisant pas la langue d’apprentissage (FLA). Dans l’enseignement secondaire, il y a deux profils : primo-arrivant ou assimilé.

Des conditions ont été précisées selon chaque profil : un élève assimilé au primo-arrivant, par exemple, doit avoir plus de 5 ans et moins de 18, être de nationalité étrangère (ou belge à la suite d’une adoption, ou reconnu comme apatride), avoir fréquenté une école en Fédération Wallonie-Bruxelles depuis moins d’une année, et avoir obtenu un résultat très faible ou insuffisant à l’évaluation de maitrise de la langue de l’enseignement (lire ci-contre). Cette définition permet de prendre en compte désormais des élèves peu scolarisés en Fédération Wallonie-Bruxelles malgré une présence sur le territoire belge depuis plus d’un an. Un élève FLA, lui, a plus de quatre ans et a obtenu un résultat faible à l’évaluation citée plus haut. La nationalité n’entre donc plus en ligne de compte.

FLA et/ou DASPA

À partir de ces nouvelles précisions, les écoles fondamentales et secondaires ordinaires peuvent organiser deux types de dispositifs, tous deux  intégrés dans le plan de pilotage de l’école.

Le dispositif d'accompagnement FLA (Français Langue d'Apprentissage) permet d’organiser des périodes de renforcement et d’accompagnement pour améliorer la connaissance de la langue d’enseignement et de la culture de l’école au sein d’une même année d’étude. Dans le fondamental, il accueille des élèves FLA, mais aussi des primo-arrivants ou assimilés dans les écoles qui n’organisent pas de DASPA. Dans le secondaire, il est obligatoire dans les écoles qui n’organisent pas de DASPA.

Quant au Dispositif d'Accueil et de Scolarisation des élèves Primo-arrivants et Assimilés (DASPA), il accueille les élèves primo-arrivants et assimilés dès la 3maternelle, et durant une période allant d’une semaine à un an (avec une prolongation possible).

Autre changement : l’organisation du DASPA n’est plus limitée à un nombre d’écoles sur la base d’un appel à candidatures. Désormais, les écoles qui accueillent au moins huit élèves primo-arrivants ou assimilés peuvent recevoir des périodes DASPA par tranches d’élèves, sans référence spécifique à un centre d’accueil des demandeurs d’asile.

Des moyens supplémentaires
à partir du 1er octobre

Outre cet encadrement forfaitaire pour les DASPA, les écoles bénéficient, pour les élèves des trois profils, d’un encadrement complémentaire. Et ces élèves sont aussi comptabilisés dans le calcul du capital-périodes (dans le fondamental) ou du NTPP (dans le secondaire).

Ces périodes sont confiées à des enseignants formés en didactique du français langue étrangère (FLE) ou du français langue de scolarisation, ou encore en médiation interculturelle. Ceux qui ne possèdent pas encore ces diplômes peuvent ou pourront bénéficient de formations en cours de carrière organisées par l’IFC (2) ou par les opérateurs des réseaux d’enseignement.

Catherine MOREAU

(1) Ce décret est détaillé dans les circulaires 7226 et 7232 (http://www.enseignement.be/circulaires).
(2) http://www.ifc.cfwb.be (code de formation 221001902).

Évaluer la maitrise

Des outils permettent aux équipes pédagogiques d’évaluer la connaissance suffisante de la langue de l’enseignement par des élèves assimilés aux primo-arrivants et par des élèves « FLA ».

Ils ont été construits par rapport aux descripteurs des niveaux de compétences langagières du Cadre européen commun de référence pour les langues. Et, plus particulièrement, sur le niveau B1, seuil minimum à atteindre pour qu’un élève soit autonome dans ses apprentissages.

Quatre outils pour le fondamental : ils évalueront les compétences « écouter » et « parler en interaction et continu » chez des élèves de 2e / 3maternelle, de 1re / 2e primaire. Deux compétences supplémentaires, « lire » et « écrire » chez des enfants de 3e / 4primaire, de 5e / 6primaire (1). Deux autres outils sont centrés sur ces quatre compétences chez les 12-14 ans et les 15-18 ans. Les résultats devront être encodés dans l’application SIEL (Signalétique élèves).

En fonction des résultats des élèves, les écoles pourront bénéficier de périodes complémentaires pour mettre en œuvre les dispositifs (DASPA ou dispositif d’accompagnement FLA) adéquats.

(1) Les outils d’évaluation, le guide de passation et les fichiers résultats sont annexés aux circulaires 7275 et 7279 (http://www.enseignement.be/circulaires) et disponibles sur http://www.enseignement.be > de A à Z > classes passerelles.