Enseignement.be - Magazine PROF n°43

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°43

 


Dossier Rentrée 2019

Tout le maternel en formation

Article publié le 02 / 09 / 2019.

Dès octobre 2019, l’Institut de la Formation en cours de Carrière accompagnera 13 500 enseignants du maternel pour s’approprier le nouveau référentiel des compétences initiales.

Dans le cadre du Pacte pour un Enseignement d’excellence, le tronc commun sera mis en œuvre dans le maternel ordinaire en septembre 2020. L’enjeu est tel que le Gouvernement a décidé d’une formation obligatoire pour tous les enseignants du maternel et maitres de psychomotricité.

Demain, tous les enseignants du maternel feront le lien entre activités et objectifs d’apprentissage.
Demain, tous les enseignants du maternel feront le lien entre activités et objectifs d’apprentissage.
© PROF/FWB/Jean-Michel Clajot

Une formation obligatoire

Elle débutera en octobre 2019 et a été confiée à l’Institut de la Formation en cours de Carrière (IFC) : « Elle permettra de s’approprier le nouveau référentiel des compétences initiales applicable dans tout le maternel à la rentrée 2020, explique François-Gérard Stolz, directeur de l’IFC. Il est en phase de finalisation au sein de la Commission des référentiels. Il entamera ensuite son parcours législatif : accord du Gouvernement et du Parlement. Il généralise une nouvelle manière de faire. Certains enseignants choisissaient déjà leurs activités en fonction d’un objectif de compétence et d’apprentissage. Demain, tous seront appelés à le faire dans un cadre clairement défini ».

Comme on le lira dans le supplément IFC encarté dans votre magazine, la première étape (trois heures d’e-learning sur un mois et demi) permet de s’ouvrir au contexte général, d’initier l’enseignant au fonctionnement de la plateforme et d’aborder le principe du référentiel : quel est son but ? que fait-on avec ?

La deuxième étape (six heures de présentiel à l’école) débute par un feed-back, puis illustre les liens entre objectifs d’apprentissage et activités. Les formateurs apporteront des exemples et les participants d’autres. La troisième étape (trois heures d’e-learning sur un mois et demi) permet de s’entrainer à imaginer sur le terrain d’autres liens entre objectifs et activités.

Plus de 500 sessions

L’interactivité est pensée dans le cadre de l’e-learning même si un système de tutorat ne sera pas mis en place. Les participants pourront toutefois poser des questions sur la plateforme ou via une adresse courriel. Les formateurs les grouperont par thème et placeront sur la plateforme une Foire aux questions/réponses.

L’e-learning se fera en-dehors du temps scolaire et le présentiel en arrêtant les cours. M. Stolz : « Soutenu par un décret et des arrêtés du Gouvernement, ce dispositif anticipe un volet de la réforme de la formation en cours de carrière. Comme une activité se fait en-dehors du temps scolaire, les participants recevront une prime d’environ 100 € nets ».

« Nous avons besoin de leurs adresses électroniques, ajoute M. Stolz, pour leur envoyer l’identifiant et le mot de passe d’accès à la plateforme. Ils peuvent nous les envoyer via la direction ou https://monespace.fw-b.be/ ».

« C’est un des plus grands défis depuis la création de l’IFC, l’enjeu pédagogique est important et l’organisationnel à l’avenant, conclut M. Stolz. Mais on est confiants ». Pour répondre à ce défi, l’IFC a engagé et forme seize nouveaux formateurs, accompagnés par quatre formateurs expérimentés et des pédagogues. Ils animeront plus de 500 sessions réparties sur l’année complète.

Patrick DELMÉE

Les instits de P1 & P2 en 2020

• La formation au nouveau référentiel de maternelle concerne l’ordinaire. Et le spécialisé ? « La question demande une réflexion ultérieure et spécifique pour s’adapter au mieux au public, répond M. Stolz, directeur de l’IFC. Mais il n’est pas interdit aux enseignants du spécialisé de s’inspirer du référentiel de l’ordinaire ».

• La formation vise les enseignants et psychomotriciens. Pour les directions, leurs besoins et attentes sont spécifiques et doivent, selon l’IFC, pouvoir être rencontrés via un module construit pour elles. Quatre séances d’information sur le dispositif leur seront consacrées en septembre et octobre. 1200 directeurs sur 1800 se sont déjà inscrits avant la rentrée.

• La communication autour de cette formation se fait via plusieurs canaux : courriel et courrier aux directions et PO, supplément IFC encarté dans ce magazine, page Facebook IFC, lettre personnalisée de la ministre à chaque personne concernée, tronccommun-ifc@cfwb.be.

• La plateforme Moodle qui sert à l’e-learning de la formation a été créée en partenariat avec le Centre de Ressources pédagogiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

• À partir d’octobre 2020, l’IFC encadrera un dispositif identique pour les 8 500 enseignants de 1re et 2e primaires (enseignement ordinaire). Il se complétera en principe par une formation destinée aux directions du fondamental.