Enseignement.be - Magazine PROF n°43

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°43

 


Dossier Rentrée 2019

Des logopèdes au service
des classes maternelles

Article publié le 02 / 09 / 2019.

Au sein des CPMS, des logopèdes peuvent accompagner et conseiller les enseignants de maternelle accueillant des enfants présentant des difficultés d’apprentissage.

Le Pacte pour un Enseignement d’excellence met des moyens supplémentaires à la disposition de l’enseignement maternel, pour réduire les inégalités constatées dès le début de la scolarité.

Le rôle des auxiliaires logopédiques ? Accompagner les enseignants dans l’observation et la prévention des difficultés des enfants.
Le rôle des auxiliaires logopédiques ? Accompagner les enseignants dans l’observation et la prévention des difficultés des enfants.
© Fotolia/Monkey Business

Une des mesures concerne l’engagement au sein des centres PMS d’auxiliaires logopédiques possédant au moins un bac en logopédie ou en sciences psychologiques et de l’éducation, orientation logopédie (1).

Leur mission ? Accompagner les enseignants de l’école maternelle dans l’observation et la prévention des difficultés et des situations de handicap vécues par les enfants. Mais aussi conseiller ces enseignants pour leur permettre de mettre en œuvre les différentiations, les remédiations et les aménagements nécessaires. Il ne s’agit donc pas d’assurer directement le dépistage, la rééducation et la thérapie logopédique.

Un exemple : plusieurs enseignants observent dans leurs classes que des enfants rencontrent des difficultés par rapport au développement du langage.

Lors des réunions de concertation, l’auxiliaire logopédique écoute les inquiétudes et les questions des enseignants et leur apporte directement des informations théoriques sur les « retards de langage ». Il peut aussi aller observer ce qui se passe dans une classe et, sur cette base, suggérer des pratiques de remédiation, des stratégies, des aménagements. Et, le cas échéant, expliquer qu’il est nécessaire de conseiller à certains parents de consulter un spécialiste (ORL…) pour leur enfant.

Pour se voir attribuer un poste d’auxiliaire logopédique à temps plein durant un an, un centre PMS doit assurer la guidance d’au moins 960 élèves inscrits dans les écoles maternelles de l’enseignement ordinaire ; une demi-charge complémentaire est accordée par tranche supplémentaire de 480 élèves. Des centres PMS ont pu s’associer pour atteindre cette norme minimale de 480 élèves permettant de bénéficier d’une demi-charge complémentaire.

Catherine MOREAU

(1) Lire à ce sujet la circulaire 7156 (http://www.enseignement.be/circulaires).