Enseignement.be - Recherche en éducation:<br>Instauration d'un cours de langue vivante dès la 5ème année primaire . Une analyse de la situation actuelle orientée vers des propositions de soutien .

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 23:45.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 00-00-0000 à 00:00.

Recherche en éducation:
Instauration d'un cours de langue vivante dès la 5ème année primaire . Une analyse de la situation actuelle orientée vers des propositions de soutien .

 


Le décret du 13 juillet 1998 portant organisation de l'enseignement maternel et primaire et modifiant la réglementation de l'enseignement impose l'organisation d'un cours de langue moderne dans toutes les classes de 5e et 6e années primaires des écoles situées en Communauté française de Belgique . Sous certaines conditions, il permet également l'enseignement des langues par la méthode immersive . Le Conseil de la Communauté française, en adoptant ce décret, a reconnu l'importance de préparer les élèves à communiquer efficacement dans une autre langue que la langue d'enseignement, le français . Afin d'atteindre ce but, il a fait un choix : rendre l'apprentissage d'une seconde langue obligatoire dès l'école primaire, comme le font aujourd'hui la plupart des pays de l'Union européenne .
Cette recherche vise à évaluer la façon dont cette innovation se met en place dans les écoles fondamentales organisées ou subventionnées par la Communauté française . Le projet initial visait essentiellement la zone où les cours de langue moderne étaient facultatifs jusqu'à l'adoption du décret sur l'enseignement fondamental . Les premières étapes de l'étude ont fait apparaître la nécessité de s'intéresser également à l'enseignement d'une langue seconde là où les lois linguistiques l'avaient rendu obligatoire dès 1963 et, dès lors, la recherche a concerné l'ensemble de la Communauté française .
Dans cette étude, après une présentation de l'approche méthodologique, seront abordés les variables de présage (caractéristiques des enseignants), le contexte spécifique (classes et écoles) et le contexte général (système éducatif) . Une partie permettra de connaître le point de vue des principaux acteurs et une partie propose des recommandations .

Intervenants:
Université de Liège - Service de Pédagogie Expérimentale Validateur
CRAHAY Marcel Editeur scientifique
Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles Initiateur
BLONDIN Christiane Auteur
STRAETEN Marie-Hélène Auteur
Date:2002

 

Rapport final

Monographie

Articles de synthèse