banner du site

Menu Enseignement.be

 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 13-04-2016 à 00:00.

Kinésithérapeutes: qualifications particulières

 

Depuis le 1 janvier 2015, les titulaires d’un diplôme en kinésithérapie ont la possibilité de demander un agrément pour une des 6 qualifications professionnelles particulières (QPP) reprisent dans l’arrêté royal du 22 avril 2014 établissant la liste des qualifications professionnelles particulières pour les kinésithérapeutes :

  • Kinésithérapie pédiatrique ;

  • kinésithérapie périnatale et rééducation abdomino-pelvienne ;

  • Kinésithérapie neurologique ;

  • Kinésithérapie manuelle ;

  • Kinésithérapie cardiovasculaire ;

  • Kinésithérapie respiratoire ;

La législation prévoit 2 régimes permettant d’obtenir un agrément pour une des 6 qualifications professionnelles particulières précitées, les mesures globales ou les mesures transitoires.

Pour bénéficier de l’agrément d’une des qualifications professionnelles particulières, dans le cadre des mesures dites globales, le demandeur doit introduire un dossier comportant les éléments suivants :

  1. La preuve d’autorisation à exercer la kinésithérapie en Belgique (arrêté ministériel d’agrément + visa d’autorisation d’exercer) ;

  2. La preuve qu'une formation spécifique a été suivie avec succès pour la qualification professionnelle particulière demandée, confirmée par un diplôme ou un certificat ;

Pour bénéficier de l’agrément d’une des 6 qualifications professionnelles particulières, dans le cadre des mesures dites transitoires, le demandeur doit introduire un dossier au plus tard avant le 01 janvier 2017. Vous trouverez ci-dessous les instructions et documents requis par la législation pour chaque qualification professionnelle.

Kinésithérapie pédiatrique

Par dérogation à l'article 2, 2°, de l'arrêté ministériel du 22 avril 2014 fixant les critères d'agrément autorisant les kinésithérapeutes à se prévaloir d'une qualification professionnelle particulière en kinésithérapie pédiatrique, un kinésithérapeute agréé notoirement connu comme particulièrement compétent en kinésithérapie pédiatrique peut être agréé comme kinésithérapeute porteur d'une qualification professionnelle particulière en kinésithérapie pédiatrique sur base d’un dossier comportant les éléments suivants:

  1. La preuve qu’une expérience suffisante a été acquise dans le domaine de la kinésithérapie pédiatrique attestée par un profil d'activités et confirmée par tout moyen de droit, et

  2. La preuve qu'une formation spécifique a été suivie avec succès dans le domaine de la kinésithérapie pédiatrique, confirmée par un diplôme ou un certificat, et/ou

  3. La preuve qu'il s'est régulièrement formé dans le domaine de la kinésithérapie pédiatrique confirmée par des attestations de participation à des congrès nationaux et/ou internationaux, à des réunions scientifiques et/ou par des publications personnelles concernant la kinésithérapie pédiatrique.

  4. Curriculum vitae.

Rééducation abdomino-pelvienne et kinésithérapie périnatale

Par dérogation à l'article 2, 2°, de l'arrêté ministériel du 22 avril 2014 fixant les critères d'agrément autorisant les kinésithérapeutes à se prévaloir d'une qualification professionnelle particulière, un kinésithérapeute agréé notoirement connu comme particulièrement compétent en rééducation abdomino-pelvienne et kinésithérapie périnatale peut être agréé comme kinésithérapeute porteur d'une qualification professionnelle particulière en rééducation abdomino-pelvienne et kinésithérapie périnatale sur base d’un dossier comportant les éléments suivants :

  1. La preuve qu’une expérience suffisante a été acquise dans le domaine de la rééducation abdomino-pelvienne et kinésithérapie périnatale, attestée par un profil d'activités et confirmée par tout moyen de droit, et

  2. La preuve qu'une formation spécifique a été suivie avec succès en rééducation abdomino-pelvienne et kinésithérapie périnatale, confirmée par un diplôme ou un certificat, et/ou

  3. La preuve qu'il s'est régulièrement formé dans le domaine de la rééducation abdomino-pelvienne et kinésithérapie périnatale, confirmé par des attestations de participation aux congrès nationaux et/ou internationaux, et/ou aux réunions scientifiques et/ou des publications personnelles concernant la rééducation abdomino-pelvienne et kinésithérapie périnatale.

  4. Curriculum vitae.

Kinésithérapie neurologique

Par dérogation à l'article 2, 2°, de l'arrêté ministériel du 22 avril 2014 fixant les critères particuliers d'agrément autorisant les kinésithérapeutes à se prévaloir de la qualification professionnelle particulière en kinésithérapie neurologique, un kinésithérapeute agréé notoirement connu comme particulièrement compétent en kinésithérapie neurologique peut être agréé comme kinésithérapeute porteur d'une qualification professionnelle particulière en kinésithérapie neurologique sur base d’un dossier comportant les éléments suivants :

  1. La preuve qu’une expérience suffisante a été acquise dans le domaine de la kinésithérapie neurologique, attestée par un profil d'activités et confirmée par tout moyen de droit, et

  2. La preuve qu'une formation spécifique a été suivie avec succès en kinésithérapie neurologique, confirmée par un diplôme ou un certificat, et/ou

  3. La preuve qu'il s'est régulièrement formé dans le domaine de la kinésithérapie neurologique, confirmé par des attestations de participation aux congrès nationaux et/ou internationaux, et/ou aux réunions scientifiques en ce qui concerne la kinésithérapie neurologique et/ou des publications personnelles concernant la kinésithérapie neurologique.

  4. Curriculum vitae.

Kinésithérapie cardiovasculaire

Par dérogation à l'article 2, 2°, de l'arrêté ministériel du 22 avril 2014 fixant les critères particuliers d'agrément autorisant les kinésithérapeutes à se prévaloir de la qualification professionnelle particulière en kinésithérapie cardiovasculaire, un kinésithérapeute agréé notoirement connu comme particulièrement compétent en kinésithérapie cardiovasculaire peut être agréé comme kinésithérapeute porteur d'une qualification professionnelle particulière en kinésithérapie cardiovasculaire sur base d’un dossier comportant les éléments suivants :

  1. La preuve qu'une expérience suffisante a été acquise dans le domaine de la kinésithérapie cardiovasculaire, attestée par un profil d'activités et confirmée par tout moyen de droit, et

  2. La preuve qu'une formation spécifique a été suivie avec succès en kinésithérapie cardiovasculaire, confirmée par un diplôme ou un certificat, et /ou

  3. La preuve qu'il s'est régulièrement formé dans le domaine de la kinésithérapie cardiovasculaire, confirmé par des attestations de participation aux congrès nationaux et/ou internationaux, et/ou aux réunions scientifiques en ce qui concerne la kinésithérapie cardiovasculaire et/ou des publications personnelles concernant la kinésithérapie cardiovasculaire.

  4. Curriculum vitae.

Kinésithérapie respiratoire

Par dérogation à l'article 2, 2°, de l'arrêté ministériel du 22 avril 2014 fixant les critères particuliers d'agrément autorisant les kinésithérapeutes à se prévaloir de la qualification professionnelle particulière en kinésithérapie respiratoire, un kinésithérapeute agréé notoirement connu comme particulièrement compétent en kinésithérapie respiratoire peut être agréé comme kinésithérapeute porteur d'une qualification professionnelle particulière en kinésithérapie respiratoire.sur base d’un dossier comportant les éléments suivants :

  1. La preuve qu'une expérience suffisante a été acquise dans le domaine de la kinésithérapie respiratoire, attestée par un profil d'activités et confirmée par tout moyen de droit, et

  2. La preuve qu'une formation spécifique a été suivie avec succès en kinésithérapie respiratoire, confirmée par un diplôme ou un certificat, et/ou

  3. La preuve qu'il s'est régulièrement formé dans le domaine de la kinésithérapie respiratoire, confirmé par des attestations de participation aux congrès nationaux et/ou internationaux, et/ou aux réunions scientifiques en ce qui concerne la kinésithérapie respiratoire et/ou des publications personnelles concernant la kinésithérapie respiratoire.

  4. Curriculum vitae.
Pour rappel, les demandes d'agrément introduites dans le cadre des mesures dites transitoires, doivent être introduites endéans les deux ans à compter de la date d’entrée en vigueur de la qualification professionnelle particulière concernée, c’est-à-dire au plus tard pour le 01 janvier 2017.

Cadre légal

Demande d’agrément pour se prévaloir d’une qualification professionnelle particulière en kinésithérapie

Pour introduire votre demande d'agrément :

 

 

 

 

 

logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo decolage
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
logo Educatube
logo Carteprof.be