Enseignement.be - Communiqué de presse du Cabinet de Monsieur le Ministre JC. Marcourt

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 13-10-2016 à 00:00.

Communiqué de presse du Cabinet de Monsieur le Ministre JC. Marcourt

 


Financement de la cellule d'appui à la mise en oeuvre de la réforme de la Formation initiale

19 décembre 2018

Le 18 juillet dernier, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé définitivement un projet de décret modifiant la formation initiale des enseignants. Le texte est actuellement en débat au Parlement et l'on peut s'attendre à ce qu'il soit adopté d'ici la fin du mois de janvier 2019.

Cette réforme, qualifiée de « condition indispensable » à l’amélioration de notre système éducatif, a pour objectif de renforcer la formation des enseignants et de rendre le métier plus attractif. Il amène des changements majeurs qui nécessiteront, de la part des institutions d’enseignement supérieur, un important travail de mise en place. Dans un premier temps l’ARES devra rédiger les référentiels de compétences liés à tous les nouveaux grades académiques créés. Ensuite, les établissements devront réorganisercomplètement les cursus puisque la réforme allonge la formation des enseignants et porte le niveau d’exigence à un niveau universitaire pour tous. Ils devront aussi mettre sur pied des partenariats entre établissements d’enseignement supérieur car le parcours de formation des jeunes se déroulera désormais en partie en haute école ou en école supérieur des arts et en partie à l’université. Dans un tel contexte, la mise sur pied d’un accompagnement sur le terrain constitue un enjeu majeur pour la réussite de la réforme. C’est la raison pour laquelle, deux types de soutienseront apportés aux institutions : d’une part, un soutien sous la forme de conseillers FIE attachés aux établissements et chargés d’assurer la supervision quotidienne du projet et d’autre part, un soutien sous la forme d’une cellule d’appui au sein de l’ARES, chargée de préparer la réforme et d’assurer la cohérence du travail mené sur le terrain par les conseillersFIE. Ce mercredi, sur proposition de Jean-Claude Marcourt, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a réalisé la première phase du plan de soutien à la mise en œuvre de la réforme de la formation initiale des enseignants en octroyant à l’ARES un montant de 1,4 millions d’euros pour créer la cellule d’appui. La deuxième phase du plan de soutien devrait être mise en œuvre dès l’adoption du décret par le Parlement.