Enseignement.be - Communiqué de presse du Cabinet de Monsieur le Ministre JC. Marcourt

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 13-10-2016 à 00:00.

Communiqué de presse du Cabinet de Monsieur le Ministre JC. Marcourt

 


Intégration des personnes migrantes dans l'enseignement supérieur

14 décembre 2018

Réponse à une question parlementaire lors de la Commission du 13 décembre 2018.

Depuis 2016, la Fédération Wallonie-Bruxelles a pris un certain nombre de dispositions pour favoriser l’accès des migrants à l’enseignement supérieur, notamment en ce qui concerne les diplômes et la manière dont on détermine l’accès à notre enseignement supérieur.

En 2017, par l’intermédiaire du Fonds Fullbright, l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur (ARES) a accueilli des experts des phénomènes migratoires et a lancé un appel à projets qui a rencontré un franc succès. Je citerai trois exemples: à l’Université catholique de Louvain, il existe des MOOC (massive open online course) destinés spécialement aux migrants, l’Université libre de Bruxelles leur octroie des bourses et l’Université de Liège prévoit un bureau d’accueil spécifique pour les migrants de manière à mieux les orienter.

L’initiative de l’UNamur, à l’occasion du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, s’inscrit dans cette volonté de nos universités d’accueillir ceux qui se trouvent sur notre territoire et qui souhaitent faire des études supérieures. Je continuerai à les soutenir et je ne peux que les encourager en ce sens, car la capacité d’insertion dans notre société passe aussi et surtout par l’accès à l’enseignement supérieur.