Enseignement.be - Communiqué de presse du Cabinet de Monsieur le Ministre JC. Marcourt

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 13-10-2016 à 00:00.

Communiqué de presse du Cabinet de Monsieur le Ministre JC. Marcourt

 


Octroi des allocations d'études : précisions

14 novembre 2018

Le rôle des allocations d'études est bien évidemment d'aider les étudiants les plus précarisés.

C'est justement l'objectif actuellement atteint par la réforme initiée en 2016 puisqu'un plus grand nombre de familles dans le besoin de ces bourses ont pu en bénéficier.

Par ailleurs, parmi les adaptations faites de la réforme des allocations d’études, une Commission d’examen spécifique a en effet été mise en place.

Les dossiers 2017-2018 relatifs au seuil minimum ont bien été traités par cette Commission et représentent un total de 796 cas. Parmi ceux-ci, 9% ont, en effet, reçu une allocation spéciale ; 31% n’ont pas donné de réponse aux demandes de renseignements (malgré plusieurs rappels) ; les 60% autres n’ont pas pu transmettre des éléments pertinents permettant d’être redirigé vers un traitement par la DAPE. Ces derniers ont été alors invités à introduire un recours auprès du conseil d’appel, ce que seuls 16% d’entre eux ont fait.

Au niveau de ses travaux, la Commission examine chaque dossier dans les 90 jours suivant l’introduction complète de la demande. La Commission se réunit en principe tous les mois, avec possibilité d’une plus grande fréquence si le nombre de dossiers est important et que la disponibilité de ses membres le permet.

Enfin, une évaluation du mécanisme est bien évidemment prévue. Elle est d’ailleurs actuellement assurée via le Conseil supérieur des allocations d’études mais également par un groupe de travail spécifiquement dédicacé aux allocations d’études.