Enseignement.be - Communiqué de presse du Cabinet de Monsieur le Ministre JC. Marcourt

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 13-10-2016 à 00:00.

Communiqué de presse du Cabinet de Monsieur le Ministre JC. Marcourt

 


Les futurs traducteurs-interprètes en Langue des signes arrivent bientôt sur le marché du travail

9 mai 2018

En 2013, sous l'impulsion du Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Jean-Claude MARCOURT, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles octroyait une première subvention dans le but de mettre en place un projet pilote de formation en traduction/interprétation en langue des signes de Belgique francophone (LSFB).

En 2016-2017, l'Université Saint-Louis - Bruxelles disposait d’une formation complète de premier cycle, et l'Université de Liège ouvrait sa première année de bachelier. En 2017-2018, l'Université Catholique de Louvain lançait un deuxième cycle avec deux nouveaux Masters, l’un en traduction, l’autre en interprétation. En 2018-2019, l’ULiège disposera à son tour d’une formation complète en bachelier et l’UCL d’une formation complète en master.

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles renouvelle sa confiance au comité de pilotage de ce projet en approuvant ce mercredi 9 mai une subvention de 97.000 euros destinée à assurer, dans les meilleures conditions, la finalisation de la formation en langue des signes en 2018-2019.

Le Ministre MARCOURT souligne que « L'arrivée, dans un peu plus d’un an, de traducteurs-interprètes en langue des signes sur le marché du travail permettra à des centaines de personnes malentendantes d’accéder à l’information, à la culture, ou aux études supérieures. Ce droit est malheureusement encore trop souvent dénigré à l’heure actuelle en raison de la pénurie d’interprètes en Fédération Wallonie-Bruxelles. »