Enseignement.be - Communiqué de presse du Cabinet de Monsieur le Ministre JC. Marcourt

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 13-10-2016 à 00:00.

Communiqué de presse du Cabinet de Monsieur le Ministre JC. Marcourt

 


Décision du Conseil d'Etat dans le dossier des étudiants en médecine - réaction du Ministre de l'Enseignement supérieur

24 octobre 2017

Le Vice-Président du Gouvernement et Ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Claude MARCOURT, prend acte de la décision du Conseil d'Etat de ce mardi 24 octobre 2017.

Cette décision marque d’abord le rejet de l’ensemble des recours quant à la légalité de l’examen d’entrée aux études de médecine et dentisterie. L’examen d’entrée n’est en effet pas remis en cause.

Cependant, le Conseil d’État autorise provisoirement les étudiants requérants qui ont acquis au minimum 45 crédits du Bloc1 à s’inscrire en Bloc2, dans l’attente de l’arrêt de la Cour Constitutionnelle relative aux questions préjudicielles posées à la Cour par le Conseil d’État.

La raison de ces questions préjudicielles est liée au manquement du Gouvernement fédéral de ne pas avoir adopté l’arrêté royal fixant le nombre de numéros INAMI pour l’année 2022.

Le Ministre MARCOURT tient à relever la responsabilité du fédéral, comme l’année passée, quant à la décision posée par le Conseil d’État. « En omettant de déposer un arrêté royal qui fixe le contingentement, le Gouvernement MR – NVA provoque à nouveau une faille juridique au détriment de nos étudiants qui replongent dans l’incertitude. »

Dans l’attente de la décision de la Cour constitutionnelle, le Ministre MARCOURT demande aux universités d’inscrire les « reçus-collés » bénéficiaires de la décision du Conseil d’État et ce, à titre provisoire.